GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Depeche Mode et moi

L ‘ adolescence est une période pénible pour tout à chacun , les hormones , nous joue des tours , nous fait prendre des vessies pour des lanternes et nous fait , pour ma part , me prendre des gadins , que je n ‘ ose écrire «  épique «  , terme qui est utilisé à toute les sauces de nos jours .

Avec ces chasses amoureuses , nos goûts musicaux se structures et nous avons soif de découvrir . Je m ‘ étais donc arrêté en 1991 – 1992 , quand ma famille et moi même nous revenions à Meaux . Ma maman m ‘ inscriva au Collège Henri IV , à deux minutes à pied de la maison . L ‘ ambiance était très différente de Jean Ferry , d ‘ un coté nous avons un établissement datant des années 1950 – 1960 et de l ‘ autre un ancien collège pour garçons contemporain de l ‘ ancienne maison d ‘ arrêt datant de la fin du 19 ème siècle , fermé depuis quelque années avec une extension «  neuve «  à l ‘ époque .

Autant ma 5 ème à étez banal , ce fut la 4 ème et la 3 ème qui me fit connaître les «  joies «  du premier amour et sa déception obligatoire . Comment résumé Patricia * ? à l ‘ époque , elle avait une androgynie troublante , mince , blonde , cheveux court , look garçonne , des yeux très bleu . A l ‘ époque , était diffusé des extraits de l ‘ album «  we can ‘ t dance «  , dont les clips sont devenu des classiques du genre . Patricia était «  froide » , il est vrai que mon physique , qui évolua , heureusement avec les années .

L ‘ été 92 ; fut interressant , ce fut ma première année en temps que figurants , cela me permis de m ‘ immergé dans cette société éphémère , joyeuse et plaisante de l ‘ époque et aussi de flirté gentillement avec Laurence * , inverse physique de Patricia , ronde , souriante , amusante , je ne devais pas la dégoutté puisque nous nous arrangions pour nous retrouvez à chaque représentations , dois je dire que cela ce faisait dans le respect de chacun ? Et puis ce qui ce faisait au spectacle historique , y restait , règle du jeu tacite . Cela dura jusqu ‘ à mon service militaire . je passa un été entre eurodance via les premiers «  dance machine » sur M6 , Wagner , Orff , Strauss , Delerue , ma découverte de Peter Gabriel avec son album «  So «  .

La rentrée 93 , fut un remake de ma 4 ème , mais j ‘ était toujours aussi mordu par Patricia , histoire à sens unique , qui ce termina par une déception à sens unique , ce qui me fit poussé mon coté geek , via la diffusion d ‘ XFiles en sus , je découvris Depeche Mode via les singles et l ‘ album «  song of faith and devotion «  , qui était pile poil mon humeur de l ‘ époque .

Mes années lycée ont étez calme du point sentimental , Certes , il y eu Emmanuelle , qui était un remake de Patricia , mais en plus sympathique et souriante , mais le meme look . Chat échaudé craignant l ‘ eau froide , je me suis méfié , assez étrangement , le courant passa bien , pas de la à sortir ensemble mais entre une Patricia sibérienne et Emmanuelle . Ce fut donc un coup de cœur , pas le grand «  amour «  , non , mais rien ne m ‘ avais préparé à l ‘ assaut de Claire .

Entretemps , ce fut la découverte et la fascination de Bach , Glenn Gould bien évidemment avec ces claviers bien tempéré immortels , Haendel , les petits maîtres du Baroque français , j ‘ acheta bien évidement «  Ultra «  de Depeche Mode , album post drogue , post tentative de suicide de Dave Gahan , un diamant noir dans un LP sombre comme une âme , qui m ‘ accompagna jusqu ‘ à un service militaire sans histoire au feue 5 ème régiment du génie de Versailles ( regiment dissous ) .

Après mon service militaire , je repris mes activités estival au spectacle historique . Claire me dragua ouvertement et cela me séduisit chez elle , l ‘ inverse d ‘ une Patricia et Emmanuelle . En tout point , une brune , coupe au carré , catholique pratiquante , serre tete en série . Une caricature BCBG dont ce fais le miel Sophia Aram . J ‘ avais toujours étez blonde nordique jusqu ‘ à l ‘ aube des années 2000 . je plus tellement à Claire quelle demanda mes coordonnés à une des responsables de l ‘ époque , un après midi , alors que je lisais , je reçut un coup de fil … qui ce conclua par un rendez vous , le vendredi suivant ( elle m ‘ appela un mercredi à midi ( mes souvenirs remontent … )) . Donc nous nous vîmes à la gare , descendant de son car ; elle habitais près de Meaux à l ‘ époque avec ces parents . Donc à 15 H , nous nous promenâmes , sagement , nous primes un coca dans un bar du centre , fermée depuis , nous discutions de tout et de rien . Vers 17 H , elle devait rejoindre ces géniteurs à deux pas , je lui demanda si je pouvais lui prendre la main , elle accepta . Je l ‘ abandonna , avec un petit goût de je ne sais quoi jusqu ‘ à la représentation du soir … ou nous echangeames notre premier baiser . Cela dura tout l ‘ été 2001 . Pour ma part , j ‘ étais parti avec l ‘ état d ‘ esprit d ‘ un flirt estival avec séparation de fait après la fin du spectacle .. Il y eu prolongation ! Dire que j ‘ étais surpris par la chose n ‘est pas un vain mot .

A l ‘ époque Claire prenais la chose très à cœur , elle était la femme parfaite , ou du moins s ‘ en rapprochais dans mon esprit . Nous étions d ‘ une mièvrerie qui ferais passé «  Joséphine ange gardien «  pour un film d ‘ horreur gore  ; mais nous avions la vingtaine et nous envisagiames même le mariage , Je la présentais même à maman ( ce que je ne fait plus du tout ) .

Cela ce termina par une catastrophe , une trahison dont je mis quelque années à m ‘ en remettre avec une mefiance envers les femmes qui mis longtemps à disparaître et je fis connaissance , via un mercredi de Septembre , pluvieux comme jamais , un ciel , sombre comme jamais je ne vis à Meaux , donc tout de suite après le coup de fil de rupture , je me connecta sur Caramail , pour me changé les idées et digéré cette nouvelle , ou comme tous le monde j ‘ avais un compte , je rentra dans une salle de discutions et je vis un pseudo qui me sauta au yeux : miss parker , une fan de la série «  Caméleon «  et de son premier rôle féminin : Andrea Parker .
Je demandais son ASV et dans l ‘ état psychologique ou j ‘ étais , je lui demanda poliment si nous pouvions discuté , elle le voulu bien . Elle aussi , venais de ce faire larguée , elle aussi par son mec . Le courant est passé très vite , mais je devais la laissé . Nous décidâmes de nous retrouvé à heure fixe sur Cara , jours après jours nous apprîmes à nous connaître , à nous consolé mutuellement . Après plusieurs mois , je pris l ‘ initiative de lui demandé si elle avais une adresse msn , pour être plus tranquille . Elle accepta et nous poursuivîmes ainsi jusqu ‘ en 2007 , année ou elle quitta la Reunion , nous sommes toujours en contact .

Durant cette période , je me remis à écouté Depeche Mode , écouta «  exciter « ; découvris Nine inch nails , Iron Maiden , Nightwish … fis la connaissance d ‘ une autre Claire , fan de Depeche Mode , histoire sans intérêt et je ne me battit pas pour lui évité la poubelle , une historiette banale pour passé le temps . Je m ‘ acheta une Silicon Graphics Indigo 2 d ‘ occasion avec une licence Newtek Lightwave , un Pentium 133 Mhz , pour migré sur un PII , puis un PIII passé de la 3DFx 2 à la TNT2 . Puis passa au laptop avec un petit celeron PIV Toshiba qui était d ‘ une fiabilité suisse , il mourru bêtement en ayant reçut une pile de CD sur le clavier . Je migra donc sur un machine Dell doté d ‘ un dual core .

Toujours durant cette période , je lut l ‘ œuvre de Masumune Shirow chez Glenat , Dantec , découvris le forum alors flamboyant de mad movie , le reste est sur ce blog .

* les prénoms sont changé

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :