GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Protection – Mezanine : Massive Attack

Deux disques créant le trip hop

J ‘ ai découvert le trip hop dans le numéro de juin en 1995 dans le magazine Keyboards ( qui n ‘est plus que l ‘ ombre de l ‘ ombre de ce qu ‘ il était à l ‘ époque ) .
Le son d ‘ une époque
Protection à étez la quintessence du cool . Un alliage unique entre samples , nappe synthetique analogique , basse Fender et orchestre symphonique , ce disque permis de faire connaître Craig Armstrong . Le trip hop était optimiste , je vais meme l ‘ osé l ‘ écrire , Protection est l ‘ équivalent electronique du «  birth of cool «  de Miles Davis , dont l ‘ influence ce fait encore sentir , comme le finalement si peu connus «  zoolook «  de Jean Michel jarre , dont Jacques dois tant .

Meme chose , d ‘ un simple point de vu instrumental , quand je relis l ‘ article dedié à Massive Attack dans le meme numéro de Keyboards , le setup de l ‘ époque : EPS Ensoniq , JD – 800 Roland , XB2 Hammond , S 3000 Akai , E – MU Vintage key , Roland System 100 , ARP 2600 , Yamaha RX7 et Roland TR 808 / TR909 , le JD – 800 était has been , le System 100 , synthétiseur modulaire n ‘ était pas prisé et même si la spéculation commençait , le crew de MA n ‘ a pas étez si dispendieux que cela .
Mezzanine
L ‘ album suivant de MA est l ‘ inverse philosophique de «  Protection «  , la ou il était coloré , leger ,fun , « Mezzanine «  donne la couleur dès sa jaquette : un insecte en noir et blanc , avec un enorme contraste .
Mezzanine est dépressif , profond et noir , musicalement d ‘ actualité malgré ces dix huit ans . La ou « protection » sonnais analogique , chaud , «  mezzanine «  sonne numérique , froid comme la glace . Quand on écoute «  homework «  des Daft Punk , parut une petite année auparavant , on sent que Massive Attack n ‘est pas la pour être gentil .
Une descendance inattendu
La ou «  Mezzanine «  est LE disque définitif du genre , «  Protection «  à permis par rebond , la création d’ Archive , qui de part ces influence bristoliennes et Pink Floydienne à repris , de façon legitime le trône du trip hop , la ou depuis quelque années , Massive Attack et Portishead sont dans une certaine posture morale et politique dès plus binaires ( les méchants méchants contre les gentils très gentils ) .

Pour conclure , «  Protection «  et «  Mezzanine «  , sont tout aussi important pour la musique électronique que «  sergent Pepper «  et le «  white album «  séminales des Beatles . une discothèque sérieuse ne peux que les avoirs , sinon vous n ‘ êtes bon qu ‘ à écouté du David Guetta, du Black M ou du Maitre Gims .

Advertisements

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :