GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Dragon Ball – le livre hommage – Valérie Précigout

Tout sauf pertinent

Je l ‘ attendais ce livre , pensant qu ‘ il clôturerait à merveille l ‘ année manga faite fortuitement sur GeekBill , mais à la lecture de ce livre , d ‘ une certaine pénibilité , j ‘ y reviendrais , ce n ‘est en aucun cas l ‘ opus magnum que ce doit d ‘ attendre le vrai passionné de l ‘œuvre de Toryama .
A peine plus pertinent que Wikipedia
Trouvez des informations sur l ‘ univers de Dragon Ball est d ‘ une facilité déconcertante . Il y a bien évidemment des sites , que le fanzouze qualifiera d ‘ à l ‘ ancienne , expression so 1997 et des passionnés sur Youtube , comme le désormais célèbre dans le milieu : chef otaku .
Il y a tout le temps de nouveaux lecteurs de Dragon Ball , qui demandent , légitiment des informations , mais la est limite de «  Dragon Ball – le livre hommage « , puisque les parties une et trois , sont des quasi copié collé .

Je n ‘est jamais vu une rédaction aussi basse . Valérie Précigout à écrie «  jeune «  , mis des hyperboles la ou il n ‘ en fallait pas , on ne lit pas un livre , mais un article de magazine people . En temps que lecteur , je me sent insulté , cet ouvrage , n ‘ a semble t ‘ il pas bénéficié d ‘ une relecture et au bilan semble être un coup médiatique , le problème si on peux dire pour l ‘ éditeur , third edition est que ce truc met en exergue la «  vielle «  encyclopédie Dragon Ball chez Glénat , qui est un bien meilleur investissement , qui lui donne des information et respect le lectorat de Dragon Ball .
Un sacré problème éditorial à venir
Cette décade à vu naître de nombreuse maisons d ‘ éditions , Pix N’ love , sa cousine Geek – line , qui ont toute deux des problèmes à livré à sa clientèle final ( comme pour les affaires sur les super Nintendo et la Neo Geo anthologie ) et third editions , qui ramasse les miettes et fait des séries de livres essentiellement sur Final Fantasy . Cette maison d ‘ édition avais pour ambition d ‘ étendre leur clientèle en élargissant à la pop culture , pour être franc avec «  Dragon Ball – le livre hommage « , est un loupé .

La pop culture est riche , encore faut il savoir exploité le gisement et third editions risque de pollué le secteur si il lui reprend d ‘ osé édité un truc ni fais ni à faire .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :