GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Steve Jobs – Danny Boyle

Aaron Sorkin et la pomme

Jamais , une personnalité aussi controversé comme Steve Jobs , n ‘ a eut droit à autant de biopic en aussi peux de temps . Avec des qualités diverses , Jobs étant une vision pour les fanzouzes et les «  pirates de la silicon valley «  bien trop nerd et ninety pour le grand public .
Aaron Sorkin et la pomme
Je tient pour «  the newsroom «  , comme l ‘ une des plus grandes séries qui sois . Sorkin est un scenariste , qui sais de quoi il parle . Certain peux trouvé abscon «  the social network «  , qui est une formidable histoire de vengeance , Steve Jobs est l ‘ histoire d ‘ un mec mal dans sa peau , n ‘ assume pas sa paternité et d ‘ un perfectionnisme maladif .

Sorkin et Boyle ont fait le choix de trois périodes : Macintosh , NeXT Cube et iMac , Macintosh est devenu une «  légende «  pour de mauvaises raisons , NeXT , inconnu du grand public ( à raison , qu ‘ aurais pus faire madame Michu d ‘ un UNIX pur jus à l ‘ époque ) et l ‘ iMac dans le sens de l’ histoire ( internet et USB première génération ) , ce Mac à tellement marché qu ‘ il est devenu iconique et on le voyais dans toute les sitcoms pour faire «  moderne «  .
Kate Winslet : impérial
Je ne suis pas du tout la carrière de Kate Winslet , qui fait grosso modo la même carrière que Leonardo Di Caprio . De toute façon , si elle n ‘ avais pas étez brillante , James Cameron n ‘ en aurais pas son héroïne dans Titanic . Michael Fassbender , que l ‘ on résume bien trop vite à son rôle de Magnéto dois pouvoir faire plusieurs individus en un . Je rassure tout de suite , aucun de nos acteurs / trices , filles / fils à papa sont infoutu d ‘ en faire de même . Donc ce couple à l ‘ écran , orageux , tempétueux , fonctionne très bien à l ‘ écran .
Un film rythmé
Contrairement à un Jobs , qui est un pensum sans nom . Steve Jobs est excellemment bien monté ,cela deviens rare à notre époque , pas de jump cut ! Un film à l ‘ ancienne . Encore une fois , il ne s ‘ agissais pas de faire une sorte de «  Barry Lindon «  techno .
Bref , Steve Jobs est un bon film … pour les geek quadra , qui se tenaient au courant par la bande des facéties de la société de Cupertino Mais le biopic de Steve Jobs , comme une histoire de l ‘ informatique ne seras intéressante que d ‘ ici cent à deux cents ans .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :