GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Roméo + Juliette – Baz Luhrmann

Ecstasy of Shakespeare

J ‘ avais détesté ce film à sa sortie en VHS . Nous étions alors en pleine «  léomania «  post Titanic et la Fox , productrice de la version de «  Roméo et Juliette «  de Baz Luhrmann , déjà le réalisateur boursouflé connus de tous était visuellement in-regardable à l ‘ époque car justement il était pile dans le visuel clipesque de M6 à l ‘ époque …
Un résumé esthétique de l ‘ époque
Je ne vais pas dire que Luhrmann est un «  génie « ; mais il avait bien senti l ‘ esthétisme baroque qu ‘ on étez les années 1990 . Certes , quasiment tous les films actuels ont le filtre gris bleu comme signature , mais les couleurs étaient chaudes au cours de la décennie et cela jusqu ‘ au film «  Gladiator «  de Ridley Scott , qui inaugure et pérennise l ‘ esthétique des long métrages actuels .

Baz Luhrmann avais parfaitement compris cela . Mais comme d ‘ habitude il à fallut que cela décante .le temps faisant son œuvre , le texte de Shakespeare ce pare alors d’ une justesse intéressante , n ‘ importe quelle idiot peu déclamé du Shakespeare , mais si celui ci est compris , assimilé , aimé …

D ‘ ou le casting très bien vu , Danes et Di Caprio sont fort bien vu , il va de soit que le même casting , pour un film «  indépendant «  qui n ‘ as pas du coûté très cher ( tous étaient actuel , même l ‘ œuvre de Shakespeare ) et puis les rôles principaux étaient débutant et les secondaires , plutôt en fin de carrière ( je pense à Paul Sorvino ) , donc d ‘ une manière ou d ‘ une autre , la Fox rentrait dans son argent .

La ou le studio de production à eut le nez fin est d ‘ avoir senti le retour en grâce de l ‘ exploitation shakespearienne qui allait commencé et perduré jusqu ‘ à maintenant . Nous sommes quand même une génération perfusé par ce grand auteur ,car Buffy , Angel , Profit , House of cards … et maintenant quand je regarde Roméo + Juliette , j ‘ entend la déclamation , même avec la mise en scène volontairement sous ecstasy , son utilisation de l ‘ accélération , de Mozart …
Musique , ou le trip hop au plus haut
Roméo + Juliette est aussi marquant pour le premier vrai travail de Craig Armstrong . Arrangeur sur le fabuleux «  Protection «  de Massive Attack . En sus du travail d ‘ Armstrong ; il faut rajouté Marius de Vries , remixeur talentueux , qui exercera ces talents sur «  Sucker Punch «  encore décrié de nos jours .

La musique tient le rôle de chœur antique . Chose que l ‘ on commence à oublié . Ce qui est drôle , est que le trip hop ; digestion simultané de bandes original ; du hip hop et de la techno , le style n ‘ a pas vieilli , ce sont même devenu pour la plupart des classiques , comme la version pour choral d’ une chanson de Prince et puis l ‘ utilisation lors du double suicides de liebeshold du «  Tristan & Isold «  de Wagner , inscris une bonne fois la tragédie

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :