GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Sous le donjon de Manu le malin

Passé à coté relève du pénale pour l ‘ amoureux de musique électronique

Ont à très souvent tendance à résumé la musique électronique française à quelques patronymes : Jarre , Daft Punk , Gessafelstein , De Crécy ,Garnier , Cassius … Guétta mais on oublie systématiquement , le grand maître de l ‘ obscur , du malaise , de la puissance : monsieur Manu le Malin .
Techno hardcore … âme à vif : Manu le malin
Les personnes blessées ont toujours donné des artistes intéressant . Quelqu ‘ un qui n ‘ a jamais étez abîmé par la vie , les événements , est à mes yeux inutile , un déchet humain , même pas digne d ‘ une incinération , car n ‘ a rien à raconté , à transmettre . Manu le malin , du fait de son vécu personnel est un sage , un maître , un seigneur .

Contrairement à ce que crois l ‘ amateur de David Guetta , de Skrillex et autre sonorisateur de kermesse de village perdu au fin fond du sud de la notre pays . La techno hardcore est tout sauf facile à crée . Il ne s ‘ agit pas d ‘ ouvrir Natural Instrument Maschine , de prendre un projet au hasard , de mettre un tempo à 200 et de posé dessus une ou deux nappes de Massive ou de Microbrute … nous ne sommes pas chez DJ Bobo .

Monsieur Manu le Malin rend le BPM mélodique , arrive à faire pleuré le quartz d ‘ un Korg . L ‘ Art de Manu le malin n ‘est pas pour tout le monde , il y a ceux qui ont eux un jour le cœur vaporisé de douleur et les autres .
Une réalisation parfaite
J ‘ aime les documentaires , le dernier standard de qualité pour la musique est la série «  soundbreaking «  d ‘ ARTE . Je suis un déçut du financement participatif , car combien de projets digne de ce nom à réellement étez mené à bien à cent pour cent ?

Et sur des documentaires , des films produit par le financement participatif , combien ont réussi ? À renversé la table ? Véronica Mars , Miles ahead , c ‘est tout . Le problème du financement participatif , revient à donné un char Leclerc chargé en obus et en diesel à un demeuré alcoolique au dernier degré . Donc quelle ne fut ma surprise de voir que c ‘ est la communauté Ullule qui à fait cela .

Techniquement , scenaristiquement parlant , «  sous le donjon de Manu le malin «  est exemplaire . Du plan d ‘ ouverture de drone à la qualité des intervenants , aux extraits de documents audiovisuels , le montage sans couture … aucun reproche . Bref à voir et à revoir .

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :