GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Passeurs de disques – Ersin Leibowitch

C ‘est l ‘ histoire de Djs

Il est étonnant à quelle point on peu ce montré , involontairement ignorant concernant la musique contemporaine . Il y a bien longtemps que je n ‘ est plus de préjugés musicaux et que pour certain style , je pense au RAP , je me maintient au minimum requis , c ‘est à dire IAM . Pour la techno , c ‘est plutôt l ‘ inverse , si je ne connais pas , il faut que j ‘ écoute , au pire si le mix ne me plaît pas , ce n ‘est pas grave .
Dès origines à nos jours
Le cheminement intellectuel de l ‘ auteur est intéressant , car il démarre avec d ‘ illustre «  inconnus «  pour les non initiés , aux personnalités importante du Djing . Les entretiens sont plus ou moins intéressants , mais ceux du début de l ‘ ouvrage , prennent tous leurs sens dans leurs dernières pages . Pareil j ‘ ai étez étonné de voir un entretien avec Bernard Lenoir , longtemps voix de France Inter .

Il y a bien sur notre seigneur à tous ,pour ceux qui bricole sur Ableton Live , des plug in et des synthétiseurs hardware : the godfather of the house : Laurent Garnier à qui l ‘ on dois déférence et respect . Des personnalités que je ne connaissais que de nom : Dee Nasty , intéressant à plus d’ un titre , pour résumé , une sorte de Laurent Garnier du RAP , comme Sidney , même génération , même appétence , même consternation envers la génération actuel .
1984 , Sidney , le RAP ,toussa
La mémoire joue de ces tours , j ‘ avais sept ans à l ‘ époque , je me souvient bien de notre télévision GRUNDIG , de Starsky et Hutch le dimanche après midi , mais en aucun cas de l ‘ émission de Sidney . Je reconnais son rôle de Christophe Colomb du hip hop , surtout sur une chaîne comme TF1 .

Même si les préjugés concernant la Techno , m ‘ amuse plus qu ‘ autre chose , le RAP et la Techno ont les mêmes parents : les Roland TB303 et TR909 et la crasse des bas fonds de Chicago et de Détroit comme lange . L ‘ image du boum boum boum est devenue celle d ‘ Epinal .
RAP , techno , même combat …
Certes , il y a un entretien de David Guetta , catapulté sur l ‘ avant de scène par Sidney , Guetta reconnais à demi mots l ‘ utilisation de ghost writer , cela n ‘ étonnera que les fanzouzes . C ‘est un livre à possédé pour toute personnes qui s ‘ interresent aux musique électronique sérieusement ;

Publicités

4 réponses à “Passeurs de disques – Ersin Leibowitch

  1. sinbadlelegendaire 14 mars 2017 à 16 h 17 min

    Donc pour toi, la techno et le rap sont des gens sous estimés par leurs pairs à cause de certains artistes voire éditeurs?

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :