GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives Mensuelles: mars 2017

Passeurs de disques – Ersin Leibowitch

C ‘est l ‘ histoire de Djs

Il est étonnant à quelle point on peu ce montré , involontairement ignorant concernant la musique contemporaine . Il y a bien longtemps que je n ‘ est plus de préjugés musicaux et que pour certain style , je pense au RAP , je me maintient au minimum requis , c ‘est à dire IAM . Pour la techno , c ‘est plutôt l ‘ inverse , si je ne connais pas , il faut que j ‘ écoute , au pire si le mix ne me plaît pas , ce n ‘est pas grave .
Dès origines à nos jours
Le cheminement intellectuel de l ‘ auteur est intéressant , car il démarre avec d ‘ illustre «  inconnus «  pour les non initiés , aux personnalités importante du Djing . Les entretiens sont plus ou moins intéressants , mais ceux du début de l ‘ ouvrage , prennent tous leurs sens dans leurs dernières pages . Pareil j ‘ ai étez étonné de voir un entretien avec Bernard Lenoir , longtemps voix de France Inter .

Il y a bien sur notre seigneur à tous ,pour ceux qui bricole sur Ableton Live , des plug in et des synthétiseurs hardware : the godfather of the house : Laurent Garnier à qui l ‘ on dois déférence et respect . Des personnalités que je ne connaissais que de nom : Dee Nasty , intéressant à plus d’ un titre , pour résumé , une sorte de Laurent Garnier du RAP , comme Sidney , même génération , même appétence , même consternation envers la génération actuel .
1984 , Sidney , le RAP ,toussa
La mémoire joue de ces tours , j ‘ avais sept ans à l ‘ époque , je me souvient bien de notre télévision GRUNDIG , de Starsky et Hutch le dimanche après midi , mais en aucun cas de l ‘ émission de Sidney . Je reconnais son rôle de Christophe Colomb du hip hop , surtout sur une chaîne comme TF1 .

Même si les préjugés concernant la Techno , m ‘ amuse plus qu ‘ autre chose , le RAP et la Techno ont les mêmes parents : les Roland TB303 et TR909 et la crasse des bas fonds de Chicago et de Détroit comme lange . L ‘ image du boum boum boum est devenue celle d ‘ Epinal .
RAP , techno , même combat …
Certes , il y a un entretien de David Guetta , catapulté sur l ‘ avant de scène par Sidney , Guetta reconnais à demi mots l ‘ utilisation de ghost writer , cela n ‘ étonnera que les fanzouzes . C ‘est un livre à possédé pour toute personnes qui s ‘ interresent aux musique électronique sérieusement ;

Publicités

Y a t il un problème Nina Kraviz et des femmes DJ en particulier ?

Si oui lequel ?

Depuis quelque temps , je me suis mis à écouté les mix boiler room ou équivalent le matin très tôt . Je ne reviendrais pas sur les propos de Slate concernant ces événements , c ‘ est tout aussi pertinent que Télérama et la pop culture japonaise dans les années 1990 . En sus de me faire découvrir de nouveau artistes , cela me permet , comme tout à chacun de découvrir les tendances du moment .

J ‘ ai ainsi découvert Ellen Allien qui fait de la très bonne minimal et du fait de sa «  célébrité «  madame Nina Kraviz , qui elle , ce prend des torrents de boues , de merde et de lisier sur la tète de façon systématique , que dis je c ‘est devenu pavlovien , certes elle n ‘ est pas la première femme DJ , mais merde ( restons dans le scatologique ) , elle fait de l ‘ excellent travail , il est vrai , cela pas défrisé Kévin , fanzouze en semaine et crétin en boite le week end , n ‘ ayant aucune culture et surtout pas musical , ne connaissant pas et surtout ne voulant pas connaître Laurent Garnier , Kevin Sanderson , Carl Cox , trouvant Daft Punk «  commercial «  et autre billevesée . N ‘ aimant que l ‘ EDM et David Guetta ou ces avatars inécoutables .

Nina Kraviz mixe et fait de la techno , celle de Chicago , elle n ‘est pas pour ambiancé Disneyland Paris , c ‘est le job de David «  mixe les bras en l ‘ air «  Guetta . Kraviz est dans la tradition , car la techno à désormais ces rituels , ces traditions , son histoire , mais comme d ‘ habitude celui qui découvre cette musique est systématiquement extrémiste par rapport aux vieux auditeurs , mais la cela commence à dépassé la pire des caricatures .

Est ce de la misogynie ? Miss Kittin et revenons à Ellen Allien voir Black Madonna ne subissent en aucun cas ces outrances . Encore une fois , je suis d’ une génération ou l ‘ on respecte , sans même y pensé la Femme , mais ma génération n ‘ a pas bien élevé ces rejetons , c ‘est désormais un constat , nous sommes infoutu de transmettre nos valeurs sur l ‘ effort , le travail , le respect de l ‘ autre , que l ‘ on me parle pas des «  méfaits «  d ‘ Internet , c ‘est sans doute l ‘ espace d ‘ échanges le plus réglementé qui soit , ce qui va de soit , puisqu ‘ il est devenu un espace de vie commune .

Ce qui est très bien est la psychologie dans le mix . Un Hawtin , ne travail pas du tout comme Charlotte de Witte . Les DJ féminins font moins de sensibleries , elles tapent le plus durement , le plus violemment , le plus sûrement que leurs collègues à caleçons , la femme est l ‘ avenir de l ‘ homme et la femme DJ celle de cette honorable profession .

Sous le donjon de Manu le malin

Passé à coté relève du pénale pour l ‘ amoureux de musique électronique

Ont à très souvent tendance à résumé la musique électronique française à quelques patronymes : Jarre , Daft Punk , Gessafelstein , De Crécy ,Garnier , Cassius … Guétta mais on oublie systématiquement , le grand maître de l ‘ obscur , du malaise , de la puissance : monsieur Manu le Malin .
Techno hardcore … âme à vif : Manu le malin
Les personnes blessées ont toujours donné des artistes intéressant . Quelqu ‘ un qui n ‘ a jamais étez abîmé par la vie , les événements , est à mes yeux inutile , un déchet humain , même pas digne d ‘ une incinération , car n ‘ a rien à raconté , à transmettre . Manu le malin , du fait de son vécu personnel est un sage , un maître , un seigneur .

Contrairement à ce que crois l ‘ amateur de David Guetta , de Skrillex et autre sonorisateur de kermesse de village perdu au fin fond du sud de la notre pays . La techno hardcore est tout sauf facile à crée . Il ne s ‘ agit pas d ‘ ouvrir Natural Instrument Maschine , de prendre un projet au hasard , de mettre un tempo à 200 et de posé dessus une ou deux nappes de Massive ou de Microbrute … nous ne sommes pas chez DJ Bobo .

Monsieur Manu le Malin rend le BPM mélodique , arrive à faire pleuré le quartz d ‘ un Korg . L ‘ Art de Manu le malin n ‘est pas pour tout le monde , il y a ceux qui ont eux un jour le cœur vaporisé de douleur et les autres .
Une réalisation parfaite
J ‘ aime les documentaires , le dernier standard de qualité pour la musique est la série «  soundbreaking «  d ‘ ARTE . Je suis un déçut du financement participatif , car combien de projets digne de ce nom à réellement étez mené à bien à cent pour cent ?

Et sur des documentaires , des films produit par le financement participatif , combien ont réussi ? À renversé la table ? Véronica Mars , Miles ahead , c ‘est tout . Le problème du financement participatif , revient à donné un char Leclerc chargé en obus et en diesel à un demeuré alcoolique au dernier degré . Donc quelle ne fut ma surprise de voir que c ‘ est la communauté Ullule qui à fait cela .

Techniquement , scenaristiquement parlant , «  sous le donjon de Manu le malin «  est exemplaire . Du plan d ‘ ouverture de drone à la qualité des intervenants , aux extraits de documents audiovisuels , le montage sans couture … aucun reproche . Bref à voir et à revoir .

Sandra : le gâchis d ‘ une possible Madonna européenne …

De la responsabilité du producteur musical

Lors des mes pérégrinations archéologique sur le Yamaha DX7 , j ‘ ai redécouvert la chanteuse Sandra , qui à selon de très vague souvenirs , illustré ma petite enfance musical . Sandra était dans la moyenne haute des chanteuses «  à tubes «  de l ‘ époque , pas mal , sans plus . Attention , elle avait une voix , un charisme indéniable , c ‘ est son producteur qui n ‘ a rien compris aux changements musicaux .
Michael Cretu : Ni feue Georges Martin , encore moins Flood
Les années 1980 – 1990 ont été des décennies très riches musicalement , new wave , techno , rap , eurodance , il sortait un disque innovant par mois . Mais alors que la carrière de Sandra démarrais très bien , son producteur de l ‘ époque ne sentais pas du tout les tendances de l ‘ époque ,le cas de Michael Cretu est sans doute un cas unique dans l ‘ histoire de la musique .

Attention les jeunes , les années 1980 , le monde était techniquement plus petit , en sus de la guerre froide finissante . Madonna c ‘ était avant tout une grande intelligence avec un nez infaillible sentant le vent tendanciel . Michael Cretu est aussi «  intéressant «  techniquement parlant , même si la page wikipedia est particulièrement affirme qu ‘ il s ‘ inspire ( de mémoire ) de Peter Gabriel et Genesis . Écoutant régulièrement leurs disques , je ‘ étant pas pas vraiment le début , du début d ‘ un Michael Cretu . Non Crétu fait plutôt dans l ‘ inspiration oldfieldienne , période 80 ‘s … pas vraiment la période du créateur de tubular bells , d ‘ ailleurs , Michael Cretu à même produit un single de Mike Oldfield , que l ‘ on retrouve dans discovery , sorti en 1984 .

Plus on avance dans les années 1980 et moins Sandra est pertinente , que Cretu n ‘ est pas écouté thriller , bad , 1999 soit , n ‘ est pas écouté Joshua tree à la rigueur , black célébration , music for the mass , zoolook … powerslave , non . Mais il y le premier enigma …


Sandra , enigma … the classic
Le premier enigma est un cas unique , lui reste pertinent plus de vingt ans après . Certes la voix féminine c ‘ est Sandra , la même que maria magdalena , dans un français parfait . Le premier enigma , du fait de son approche différente , ce que l ‘ on qualifiais à la fin des années 1980 , début 1990 : le new age .

Cela se gâte avec le second enigma , ou la Cretu ayant découvert le sampler ( le Fairlight CMI II / IIx / III ne date que de 1979 … ) utilise les même samples que le premier deep forest , mais les même , certes il faut connaître ce groupe disparu médiatiquement , est ce un drame ? Les historiens musicaux en jugerons .
Pour en revenir à Sandra
Les années 1990 , ont permis aux maisons de disques de ce débarrassé de poids morts . Sandra , du fait de Crétu n ‘ a pas senti la déferlante technoide , ou plutôt avec dix ans de retard , quand tout le monde passait à la minimal , artistiquement parlant , elle passait peu à peu d ‘ égérie à rien du tout … Madonna , elle connaît une fin de carrière paisible , car elle n ‘ a eut en fin de compte aucune concurrence , Sandra aurait pu , du relevé le gant , c ‘est un gâchis sans nom .

%d blogueurs aiment cette page :