GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: août 2017

Le super audio compact disc – DSD

Et Sony gagna au finish

Aussi étonnant , que cela puisse paraître , la HIFI , c ‘est à dire la reproduction la plus fidèle possible de l ‘ onde sonore , est toujours vivante . Certes le grand public ; ce contente , pour des raisons de praticité du MP3 et de sa mise à jour : l ‘ AAC d ‘ Apple . Le CD est un format pereen , au désarrois des revendeurs .

Le CD est et seras toujours supérieur au vinyle , il n ‘ y a pas de bruit de fond , mais la stéréo bête et méchante est un peu dépassé la ou le DVD et le blue ray ( que je n ‘ apprécie pas du tout ) , sans compté le 4K ( la plaisanterie – gadget 2016 – 2017- 2018 ) , que j ‘ apprécie encore moins . Le CD , remonte à une époque ou le Cray 1 était le haut de gamme du haut de gamme .
Le multicanal : du spectaculaire , au réalisme de la scène
Le SACD , cela n ‘ est pas du PCM , il y a bien une couche PCM , mais pour la compatibilité CD «  basse définition «  . Le super audio CD fonctionne grâce au DSD . Comme toujours , pour profité des bien fait du format , il faut un lecteur , un ampli multicanal et les enceintes pour recrée la spatialité .

Le SACD date de début 2000 . Les deux premières générations de lecteurs , chez Sony étaient prohibitif , chez Pioneer , que je ne connaissais via leurs amplificateurs , plus que conseillé avec une petite platine CD Philips , duo plus ou moins recommandé par Diapason . Donc Pioneer proposa , le premier ce que l ‘ on appelle un lecteur universel : il lisait tous les formats ( sauf le MP3 ) , CD , DVD et tenait la dragée haute aux appareils «  audiophile «  .

Le DV 747A , dont je suis un heureux propriétaire à marqué son époque . Phillips et Sony co créateurs du format , ont poussés à mort et alors que Napster et ces cousins ravageaient le marché du disque , ont poussé pour rendre «  spectaculaire «  , blockbusterien à la mode Michael Bay la prise de son , au même moment , mais on ne le disais absolument pas dans le monde de la musique ou Diapason , Pro Tools rentrait dans les studios et ne servait pas qu ‘ à du David Guetta .

Le SACD multicanal de démo de l ‘ époque était «  stolen car «  de Sting , l ‘ album en lui même est pas mal , mais le mixage , pour une chanson , la joue passage audible d ‘ une voix à l ‘ autre …

En 2017 , Pioneer , propose toujours des lecteurs tous formats , des classiques SACD , CD , DVD , Blue Ray au plus «  exotique «  comme le DVD audio et autre BRD audio , sans compté la lecture des MP3 , AAC etc … le rêve de l ‘ audiophile , sans les tarifs prohibitifs …
SACD : le format de l ‘ audiophile ?
Comme dit plus haut , le MP3 | AAC à gagné le combat de la popularité , le streaming , propose de loué de la bande passante pour écouté sa discothèque chaque mois ( si encore tous le monde était fibré …) , le vinyl égérie des hipsters , retrouve des couleurs , merci pour le numérique …

Le CD est honni , mais , c ‘ est comme tout , il ne s ‘ agit que d ‘ un mouvement de balancier . Le SACD peu s ‘ implanté sereinement … chez les intéressés . Comme ses cousins DVD – A ou BRD – A , ils ne sont pas du tout destinés aux fans de Tiesto , eux ce contente du MP3 /128 kbits/s .

J ‘ ai malgré tout un problème philosophique avec l ‘ audiophilie : écoute t ‘ il les artistes , ou écoute t ‘ il son matériel ? Sachant que pour cette amateur de musique , joue la notion de «  transparence «  .. notion qui veut que l ‘ électronique s ‘ efface au profit des exécutants .

De l ‘ audiophile Facebook …
Autrefois .. il y a plus de vingt ans , l ‘ audiophilie était une passion secrète , il fallait déjà savoir que cela existait , lire Diapason et ou le monde de la musique , puis migré sur les revues plus ésotérique . Il y avait , comme dans chaque groupe culturel , il y avait «  épuration «  normal . Cette règle continua pendant les premiers temps d ‘ Internet avec l ‘ ouverture de forum pointu .

Puis vint Facebook . Comme toujours , ce méta site social , qui est un très bonne outil , permet à tout à chacun , sans connaissance technique , sans rien connaître d ‘ HTML , Javascript …des notions de réseaux IP , de crée des pseudo forums .

Je suis pour la liberté d ‘ expression , celle ci étant encadré par la Loi . Il y a donc des forums réunissant des «  audiophiles «  sur Facebook . Et c ‘est le drame intellectuel … le niveau intellectuel , s ‘ effondre quasi naturellement , car la ou nous avons des geeks naturellement pointu , exigeants … nous avons une collection de rustres , de monsieur Jourdain s ‘ extasiant devant des amplis à tubes …
Sony gagnera , car il ne peu que gagné …
Le Sony des années 2010 , n ‘est plus celui de mon adolescence , des années 1990 . il ne fait plus de platine CD , ce contente de platines BRD , lisant le format DSD , mais ces appareils bon marché , ne donne bien évidemment pas le suc des SACD , ces platines du communs , sont symboliques , mais cela permet au grand public , sans équipements supplémentaire et en espérant que son ampli home cinéma prenne en charge le DSD …

Certes , le streaming , pèse un certain poids commercial , même si Qbuz propose un très haut niveau … ces entreprises dépendent du réseau et le débit n ‘ est pas extensible à l ‘ infini . Je sais il y a iTunes et le DNLA , qui sont d ‘ une grande facilité . Il faut donc connecté un NAS ( donc savoir que cela existe ) , le configuré … éventuellement re rippé ces CD pour tenir compte de la place de son NAS , connecté à son ampli , on vient de perdre le grand public …

Quitte à ce que le CD survive , il passera par le SACD , mal marketé au debut de sa vie commercial , mais ne convient pas à la pop hyper compressé actuel , le jazz bien sur , mais c ‘est un style de niche , comme l ‘ est l ‘ opéra séria et paradoxalement la cantate | oratorio . A moins que le public ce reveille du MP3/AAC/streaming et que les producteurs refasse leur travails .

Le format physique ne peu que revivre en misant sur le qualitatif , le beau , l ‘ intelligent …. pas Katy Perry

Farinelli – Gerard Corbiau

Un film à problèmes

Haendel , comme Jean Sébastien Bach sont des sources de problèmes pour les cinéastes , comme , par extension la musique baroque . Farinelli est , gênant . Corbiau , dont c ‘ était le premier long métrage est en soit excusable , il est académique , il en est la substance même .
Haendel , cet inconnu
Farenelli court après Georges Friendrich Haendel et celui ci à poursuivi Haendel . Ce compositeur , n ‘ est connu du «  grand public «  que via water | firework music et the messia et c ‘est tout . Le Cantor de Leipzig est beaucoup moins obscur , grâce à Alexandre Astier .

Haendel aurait tous à fais pu faire la carrière de Bach , mais il à préféré l ‘ Angleterre à l ‘ Allemagne , le théâtre à dieu , la gloire instantané et fugace à l ‘ éternité …. Haendel était de son vivant bien plus connus que Jean Sebastien Bach , mais ce dernier est allez ci loin dans l ‘ écriture contrapuntique , au-delà de l ‘ art de la fugue , il faut pensé à la passion selon St Mathieu , dont le chœur conclusif servit d ‘ ouverture au film casino .

Certes ce n ‘est pas du tout le même public entre Londres et Leipzig . L ‘ un est futile , « noble «  , pour la mentalité de ces «  gens «  , je renvois à Barry Lindon et celui de Leipzig était luthérien avec des pointes de calvinismes , les notables ont très mal réagit à la St Mathieu , trop théâtral selon les propos de l ‘ époque . Depuis la municipalité à vu naître Richard Wagner et les fonds Bach sont en ville ( Eisenach aurait étez logique , mais provincial ) .
La mise en scène musical… quelle mise en scène ?
Farinelli est post Amadeus , qui lui avait vraiment tout pour lui : acteurs ; décors naturels ; budget … tous ce qui manque au premier film de Corbiau . Les numéros musicaux sont d ‘ une grande pauvreté , alors que le long métrage est à dominante musical .

Le film est quand même censé parlé d ‘ un castra … qui passe son temps à pleuré , en son sens c ‘est un vrai film français . Il y à en tout quatre décors , pour un film ce déroulant au dix huitième siècle . Sans doute une question budgétaire , mais un film en costume est toujours cher , sinon autant faire une « comédie » avec Christian Clavier .

Même chose , sur scène , nous ne voyons que des soli de Farinelli .. un opéra , c ‘est autre chose , une histoire , ce qu ‘ avais fait l ‘ équipe d ‘ Amadeus , même pour trois minutes à l ‘ écran , mais Farinelli n est qu ‘ une démo d ‘ algorithme et de NeXT station .

Des films , ou plutôt des mini séries restent à faire concernant les castra , Bach , Haendel , le XVI ème , XVII ème siècle musicaux .

Le baroque français

L ‘ école d ‘ interprétation est la , pas le ( grand ) public

Nous sommes un peuple paradoxale , nous célébrons Wagner ( que l ‘ on avais conspué lors de la création de Tannhauser ) , le «  scandale «  de Don Carlos de Verdi lors de sa création à l ‘ Opéra de Paris … Après la Révolution Française de 1789 , l ‘ état jacobin à contentieusement effacé l ‘ Art pré révolutionnaire . L ‘ époque était alors aux contemporains de Ludwig Van Beethoven , plus à Campra .

Nous avons un organisme , inconnu du grand public , qui fait un travail remarquable : le centre musical baroque de Versailles ( CMBV) , qui préserve et enseigne les techniques issu du Grand Siècle . On lui dois aussi la préservation des Desmaret , St Colombe , Marins Marais , Destouches , Charpentier , les Couperin , Mondoville ..

Nous n ‘ avons pas à rougir de nos fonds de préservation vis à vis de l ‘ Allemagne pour Bach à Leipzig . Le problème viens essentiellement du grand public . nous avons des ensembles de musique ancienne , de valeur reconnues , de très haute technicité : les arts florissants ; les musiciens du Louvre , le concert spirituel etc . Qui portent haut l ‘ âme française , n ‘ en déplaise aux ultra libéraux et aux petits descendants des massacreurs de Septembre et autre suppôts de la terreur Robespierriste .

De toute façon , tant que nous serons sous le joug de la médiocrité de Johnny Halliday , tant que les gamins n ‘ apprendrons pas la base de la culture : lire , écrire , compté , réfléchir par sois même et apprendre le beau , en faisant sauté au passage «  l ‘ éducation bienveillante «  , qui ce révèle d ‘ une inefficacité rare en faisant faire un voyage sans retour aux pédagogistes et à leur familles dans la sainte Russie …

Peu etre que le français ré aimera les aria de Rameau , Bach … et pas dans des publicités

 

Homeworld remastered

L ‘ un des STR oublié de la fin des années 1990

Bon , il m ‘ a fallut vingt ans pour joué à un jeu , dont je ne connaissais que les screenshots dans feue joystick : homeworld . Homeworld est l ‘ inverse philosophique de starcraft . L ‘ un est lent , réflectif , très babylon 5 ( ce qui est un compliment ) voir battlestar galactica 2003 , même si les créateurs , ce revendique plus proche de la saga star wars et du design de Masumune Shirow . Alors que l ‘ école starcraft , dont fait parti un autre oublié des années 1990 : total annihilation .
Ou l ‘ axe Z compte …

La ou Blizzard ce facilite la vie avec ces moteurs 3D ( je parlerais pas du diablo 3 v2.6 qui reprend le glauque de quake 3 avec son brouillard rougeâtre volumétrique …bref ) , avec sa caméra d ‘ au dessus la physique des corps , quand ça l ‘ arrange , alors que homeworld , dès les tutoriaux , monte comment apprendre à pensé sous forme de vecteurs .

Comme dans les cours de mathématique du début des années 1990 . La gestion des ressources est aussi très différente de la tradition blizzardienne , la ou Blizzard mise sur l ‘ abondance des ressources , homeworld la joue ascétique et simple . Nous sommes dans une logique de survie et chaque dépenses compte et donc relève l ‘ intérêt du jeu .
Homeworld en 2017

Blizzard à objectivement gagné . Homeword est tout sauf pop cornien , il est spectaculaire , mais nous sommes plus proche dans l ‘ esprit d ‘ un film d ‘ art et d ‘ essai français que de Michael Bay .
Homeworld est reposant , d ‘ une certaine manière , même si les phases de combats sont intenses .

Il est étrange de voir certains éditeurs revenir à certains mécanismes «  basique «  de jeu . Le prochain quake , qui est un remake de quake 3 | quake live . Je ne serais pas contre une suite d ‘ homeworld , avec son gameplay , pas une version kevinesque .

Bref si vous en avez assez de Blizzard , homeworld est une alternative .

%d blogueurs aiment cette page :