GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

The Elder Scrolls V : Skyrim

Un jeu – monde pour l ‘ amoureux de dark fantasy …

Cela faisait un très long moment que j ‘ avais sur mon lanceur Steam , mais jamais installé , par faute de temps : the Elder Scrolls V ; Skyrim . Mais étant lassé de Diablo III V2.6 et de ce qu ‘ il est devenu , j ‘ en est profité pour installé cette incontournable du RPG tendance dark fantasy .
Si tu aimes games of throne , tu aimeras Skyrim
Il faut reconnaître une chose à GRR Martin , il à réussit à imposé son imagerie mediavalo – fantastique . En moins de temps qu ‘ il en fallut à Peter Jackson pour les deux trilogies de Tolkien . Les ouvrages de Martin de ne sont pas tombé sur des illettrés . Le point de départ est interressant , puisque pour une fois , nous ne jouons pas le bellâtre prodige , qui dois sauvé la princesse , mais un individu , qui échappe de peu à son exécution , grâce à un Dragon , modèle Daenerys Taeringen saison sept , qui attaque le village de ce qui était censé être ma dernière demeure .

Toute la première heure est un énorme tutorial … à faire avec un pad Windows 360 , l ‘ interface « traditionnel «  clavier – souris est à oublié . Une fois le tutoriel terminé , Skyrim devient une sorte de bac à sable , ou l ‘ on peu volé un cheval , tué des squelettes etc etc . Skyrim arrive à être contemplatif et reposant avec des phases de pexing assez casse bonbon , mais c ‘est du pexing … à ce moment la , il faut la joué bourinne , sans aucun état d ‘ âme . Il est «  amusant «  de voir comment ce termine la quête de la «  pierre du Dragon «  , la même chose que dans Diablo III , qui est sortie une petite année plus tard .
La création du thoom , la meilleur idée depuis le kaméhaméha
Skyrim est avant tout un jeu d ‘ ambiance . Il faut une atmosphère pour faire tenir le joueur plusieurs heures , ce n ‘est pas du snacking , de l ‘ Overwatch , mais une histoire à raconté . Certes , il faut ce fardé la première quête , arrivé à Bordeciel est pénible , sans plus , mais quand il fallut ce faire la pierre du Dragon , que j ‘ avais résolu en partie sans le savoir ….

Mais , notre héros , ce révèle être un «  fils du Dragon «  , qui sais utilisé la puissance de la voix , on remercie bien fort Frank Herbert , donc on va voir les «  vielles barbes «  , certes durant le trajet , on ce farde des malandrins … heureusement que nous avons le thoom et le sort de feu … c ‘est bien de la grillade de bandits .
Bethesda : l ‘ héritier d ‘ ID software et du grand Blizzard ?
Il faut parlé de Bethesda , l ‘ éditeur de Skyrim . à compris ce qu ‘ était la Blizzard touch : des jeux faciles à prendre en main et exigeant sur la durée . Ce que demande le joueur à la base … pas l ‘ amateur de PS4Pro avec le combo beauf par excellence : FIFA xx | CoD .

Donc , il à repris toutes les licences d ‘ ID software , de la fin de mon adolescence : Doom et surtout Quake . Certes Bethesda c ‘est aussi les Fallout , utilisant , semble t il le moteur que Skyrim , à moins que cela ne sois l ‘ inverse .

Par contre on peut reproché à Bethesda d ‘ essoré ces jeux , je renvois au portage de Skyrim sur Nintendo Switch , qui est un non sens en 2017 .

Bref Bethesda , meme si il tire la langue pour la baisse de ces jeux , mais Steam doit aidé … est le dernier éditeur «  intègre «  , si le terme à un sens pour le jeu vidéo , ou règne la bêtise , la beaufitude et le DLC .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :