GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Catégorie: BattlestarGalactica

Battlestar Galactica (IV): Les éléments de la politique dans Battlestar Galactica

Battlestar Galactica est une série ou la politique est représenté telle quelle est : dévoreuse d ‘ ambition et révélateur des médiocrités humaines : Roslin, Zarek et Baltar ne ce valent que par leurs lâcheté et leur cynisme ( la reine étant Roslin ) , notre trio de politiques doit jonglé avec les diverses forces en présence au sein de la colonie nomade ; aucune n ‘ est neutre :

-le quorum

-la présidence

-les religieux

-les conseillers

-l’armée

-les Cylons

-les survivants civils

Le Quorum

Le Quorum est l ‘ assemblée regroupant l ‘ ensemble des représentants des douze colonies de Caprica ; elle tient lieu de collège et de sénat . Toutes les décisions sont porté a sont encontre ainsi que les plus grands événements pouvant influé sur le destin des colonies .

La présidence

Le président des colonies gère ; décide et lance des projets visant le bien des peuples . Mais depuis la frappe préventive * des Cylons envers les colonies de Caprica . La présidence décide avec l ‘ armée qui sauvegarde la cohérence de la flotte .

Les religieux

Les religieux ont retrouvé leurs influence grâce a l ‘attaque préventive des cylons , du fait du faible nombre des survivants ; ils ont retrouvé gain de cause pour la protection de la vie ; mais ont toute une société a reconquérir voir a convertir .

Les conseillers

Comme vous l ‘ avez sans doutes remarqué , les présidents successifs des douze colonies ne nommes pas de ministres ; mais ont des conseillers . Certes avant l ‘attaque préventive * il y avait tout un corps ministériel ; bref le même appareil d ‘ état qu ‘ a notre époque … mais la fuite a permit d ‘allez a l ‘ essentiel , ce qui fait que malgré des a coups

cette démocratie des lâches fonctionne .

L ‘ armée

Garante et gardienne du peux de survivants qui reste au sein de la flotte humaine , le chef de la flotte humaine est l ‘ amiral Adama . Chef de grand talent , mais en aucun cas un humaniste .

Les Cylons

Les Cylons , esclaves des humains , se retournant contre les exploiteurs , se sont battus puis retiré dans un coin de l ‘ univers , les années passent et les Cylons envoi une copie ( en simplifiant ) de l ‘ un dès leur , un classe 6 , puis vient l ‘ attaque préventive contre les humains ; car pour moi , il ne fait aucun doute que les Cylons se seraient fait attaqué si l ‘ ambassadeur aurait rapporté l ‘ évolution des Cylons .

Les survivants civiles

Frustrés , épouvantés , délaissés ; les civiles sont la variable qui décideras du destin de la flotte , la cas d ‘ école de  » New Caprica  » en est un parfait .

Battlestar Galactica (III b) : Une survivance de l ‘ antiquité: le stoïcisme , les dieux Capriciens

Après avoir étudiez les bases de la religion Cylon , je vais porté mon regard sur les dieux Capriciens . Étant donnez que même a la fin de la saison 2 ; ont y vois pas grand chose je vais aussi parlé de leurs  » philosophie  » .

la religion capricaine

Il semblerait qu ‘ il n ‘est pas eut leur Socrate ; ni leur Platon . Cela se ressent dans leur  »amour  » des compatriotes . Ils ne pratiques plus de sacrifice rituel ; mais prie avec des effigies et se montre très conservateur concernant la natalité . On pourrait les qualifiés de polythéistes light .

Le stoïcisme made in capricain

Le meilleur exemple de stoïcisme est l ‘ amiral Cain ; méprisant les Cylons ; détestant la  » démocratie  » représenté par Adama et Roslin . Elle haïssait les Cylons comme les civils . Elle se voulait la représentante de Caprica . Donc tous pour les humains ; rien pour les cyborgs , elle avait une haute idée de sa fonction . Elle se voyait comme la Capricienne à l ‘ ancienne , sur d ‘ elle et ne voyant pas les Cylons comme des partenaires obligés ; mais comme des créations de l ‘ homme donc inférieur . Elle courait vainement vers une vengeance aussi vide que stupide car elle pensait rattrapé un monde disparu sous le feu nucléaire qui d ‘ une façon ou d ‘ une autre allais se fissuré ( Zarek et ses revendications ) .

Pour paraphrasé Hamlet << il y avait quelque chose de pourrie sur Caprica >> et les Cylons n ‘ ont eut qu ‘ a laissé tombé cette  » civilisation  » et grâce a Baltar commencé a nettoyé les écuries d ‘ Augias .

Battlestar Galactica (III a) : Quel entité pour les Cylons ?

Avant propos :  Battlestar Galactica  parlent entre autre de religion . En fait de de deux  logiques antagonistes comme sur Terre c ‘ est joué la destiné du proto – christianisme vis à vis du polythéisme gréco – égypto – latin . Cet article va être  divisé en deux parties celui ci parlant de la religion des Cylons et son suivant parlant du polythéisme des Capriciens .

  Et si …

Et si le christianisme n ‘ avais pas étez crée ? Que se serait il passez ? Il y a de fortes chance que nous soyons comme les  Capriciens ?

     Les Cylons enfin sous la formes humanoïdes croies en un  dieu unique . Baltar et les six modèles de Cylons sont t ils les Apôtres ?

Baltar , nouveau Paul ?

     Baltar avant sa conversion via Numéro 6 devait être un pragmatique vis a vis des seigneurs de Kobol , a la base cartésien , il faisait ses ablutions davantage par convention sociale que par sentiments religieux . Puis vint sa double conversion par Numéro 6 , je m ‘ explique : lors de la saison 1 via l ‘ épisode  » Hand of God  » et bien sur  »  Pégasus – Réssurection Ship part 1 & 2 » , qui lui a fait franchir cette fois ci de sont plein gré la religion des machines . Tous comme le téléspectateur est  peu ou pro Cylon . Cette conversion c’ est faite en douceur , il a fallut d ‘ abord mettre a l ‘ épreuve la sincérité voir l ‘ amour envers N°6  , ce qui donne l ‘ épisode   » Hand of God  »

Puis bien sur quand le vice président rêve de l ‘ infanticide commis par le commandant Adama  concernant l ‘ enfant de N°6 et le vice – président , qui devient une vrai fausse prophétie concernant la fin de la saison 2 . Celui ci devient au file des épisodes le représentant des téléspectateurs car il est embarqué de force sur le Galactica  , sans qu ‘ ont lui demande son avis …

Mais le traitement non – humain envers Gina sans que cela ne choque Adama père ainsi que la présidente des colonies ont forgé un adversaire pire que les Cylons car comme le dit l ‘ adage <<  qui ne dit mots consent >> et frappé et violé une copie de N° 6 revient a agressé  Baltar  ainsi que le téléspectateur qui ne peut plus soutenir la flotte des survivants ( voir leur déchéance moral dans  » Black market  » ) 

la persuasion plutôt que la force

     N° 6 évangélise Baltar  non  par la force mais par amour , idem pour Sharon envers Helo , c ‘ est une méthode beaucoup plus efficace  que  la  torture , qui en plus donne une petite hybride humain – cylon . Et que de la force ironique de  » download  » ou les rôles d ‘ ange gardien sont inversé , bien que BG soit tout sauf une série de science fiction manichéenne

 

La vie avant tout

     Les Cylon cultive un amour de la vie qui est extraordinaire par rapport aux humains . Par deux fois  , Boomer sauve la flotte humaine alors que ceux ci  la rejette car  » étrangère  » et de fait hostile aux humains . Bizarrement les androïdes  ont plus de respect envers la vie ( hormis bien sur le Cylon D ‘ anna )  que les humains , certes ils ont éliminés les ¾   de la population de Caprica , ont pourchassés les femmes pour en faire des couveuses a hybrides  ( se qui est vomitif ) mais encore une fois ont peux estimé que cela est une avance sur salaire de la vengeance ( car représailles il y auras d ‘ une façon ou d ‘ une autre ) par rapport à Gina  et Héra . Bossuet lors de ces sermons a très souvent prêché le repentir de l ‘ Homme par rapport aux fautes commises dans la vie ici bas . Les deux fautes majeurs de l ‘ homme dans Battlestar Galactica  hormis d ‘ avoir joué a Dieu ; c’est aussi d ‘ avoir maltraité les représentantes Cylon , sans le moindre repentir , sans remord , donc ils n’ auront le pardon des Cylon qu ‘ après pas mal de pertes .

Battlestar Galactica (II): Inspiration historique et science – fictionnesque

Du réel dans la fiction

     En regardant l ‘ épisode de la saison 2  » Thefarmla ferme  » qui entre autre parlait de la reproduction des Cylon , il parlait aussi aussi des conséquences de l ‘ élimination de Boomer – Galactica par Cali ; celui ci reprenait a l ‘ angle près  l ‘ assassinat de Lee Harvey  Oswald par Jack Ruby lors de son transfert a la prison d ‘ état du Texas , je rappelle qu ‘ Oswald est le seul assassin  de John Fitzgerald Kennedy  ; illustré dans le film  » JFK  »  d ‘ Oliver Stone . Ce type de scène a une signification : rien n ‘est gratuit , la fiction s ‘ attache a relié  des pend de l ‘histoire humaine a la traversé des survivants vers la Terre .

 

       Pareil pour le révolté des douze colonies Tom Zarek présenté comme une sorte de Nelson Mandela , ce qui est injurieux envers le vieux leader noir , non Zarek est plus le descendant spirituel  de Robespierre et de Joseph Staline . Dans le sens ou : seule sa vision du monde  » abattons l ‘oppresseur  » qui est Laura Roslin ( qui n ‘ a rien demandé a personne cf le pilote ) ; le problème pour des individus comme Zarek est que la moindre autorité est un signe d ‘ oppression envers le peuple ; idéologie des groupes terroriste  d ‘ extrême gauche durant la Guerre  Froide  . De ce fait Ronald D. Moore a le nez creux pour l ‘ utilisation de l ‘ histoire contemporaine .

 

Quête et rédemptions impossible

     L ‘ amiral Adama as une quête : mené la flotte des douze colonies de Caprica vers l ‘ idéal humain qui est la recherche de la Terre qui tiens a la fois de l’ Éden et du Graal  ; hors  comme la dit si bien Adama lors du pilote << les hommes ont joués a Dieu en donnant une âme a des machines >> mais pour l ‘ instant les survivants sont au purgatoire ( lisez le poème de Dante )

      Certains membres du BSG-75 ne sont pas non plus exempte de tout reproches  , passons le cas de Gaius Baltar car c ‘ est sa liaison amoureuse avec Numéro 6    qui a enclenché cette série d ‘ évènements qui me passionne . Kara Thrace qui a envoyé ad patres , plus par faiblesse qu ‘ autre chose le frère de Lee Adama qui a lui même des sentiments pour Starbuck . Le désormais célèbre couple Tigh entre le second du commandant qui est saoul a longueur de temps et que des qu ils arrivent un ou deux pépins a son supérieur : invoque la loi martial et cette chère Hélène   qui nous joue Lady McBeth pour avoir un quelconque pouvoir une quelconque excuse est vaine .

 

Les Cylon , héritier malgré eux 

 

     Parlons de nos chère Cylon ; en temps que spectateur  nous suivons  Boomer et Numéro 6 qui nous servent d ‘ interface (je rappelle qu ‘ une interface  »est un lien entre » … ) entre les colonies et leurs civilisation . Les buts des êtres artificiel ( ils n ‘ aiment pas être traité de grille pains et je n ‘est pas envie d ‘ être une Sarah Connors 😉 ) est la disparition de l ‘ èspece humaine et la reproduction par la procréation , et si Boomer à réussit a être enceinte c ‘est grace a son amour envers Helo ; d un coup le créateur de la série viens a la fois de cité  » Ghost in the shell  » et  » Matrix  » donc : les machines ont elles une âmes et  elles peuvent aimées . Qui cite aussi  »Blade runner » ; mais bon dès que cela parle d ‘ intelligence artificielle  ont cite de facto  »Blade runner »  . Mais j ‘ ai aussi

envie d ‘ exposé une théorie  qui  peut au premier abord semblé singulière ; mais pas tant que cela .

 

L ‘ hypothèse  » Hypérion  » *

 

     Dan Simmons a sans le vouloir fait éclaté le space opéra en matière de littérature , tous ceux qui ont lus Hypérion et la chute d ‘ Hypérion conviendrons que se sont des ouvrages très  très particuliers  , mélés la destinée  de sept entités ; le mysticisme ; complots  politique ( humains contre humains et intelligences artificielle contre humains ) et  religieux ( religion du Grinche contre le catholicisme )  et se que l ‘ ont peux appellé le space opéra pur ( vaisseaux gigantesque , phases virtuelle d ‘ entrainement  ( la partie de Kasad … ) , destructions de planètes a coup de missiles thermonucléaires ) éléments que nous retrouvons  dans Galactica sous une forme ou une autre . Mais l ‘ élément le plus flagrant reste l ‘ enfant – méssie des cylons qui est une évocation a peine dessiné de la fille de Sol Weinstraub , Rachel  , celle – ci qui solutionne la chute d ‘ Hypérion …. l ‘ enfant – méssie rend bien sur hommage a Dune

 

 

J ‘ ai essayé de dégagé le plus possible d ‘ influence extérieur  a  Battlestar Galactica ; mais Ronald D. Moore a une telle imagination et une telle connaissance en matière de science fiction que j ‘ écume avec une petite cuillère une  nouvelle façon d ‘ écrire  le futur

 

 

 

 

 

 

 

référence : Hypérion 1 & 2 et la chute d ‘ Hypérion de Dan Simmons édition Pocket

%d blogueurs aiment cette page :