GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives de Catégorie: Edito

Coffee shop et financement participatif

Quand le crowdfounding sert à quelque chose

Bon , j ‘ ai un certain passif avec le financement participatif , je ne reviendrai pas sur ces tristes expériences , ce n ‘est pas le sujet du jour . Meaux est une ville très particulière . Pour la personne venant de l ‘ exterieur , il faut du temps , beaucoup de temps pour s ‘ intégré à la ville , plus encore dans le centre ville .

Cela est aussi valable pour les individus , que pour les entreprises … Le meldois est d ‘ une méfiance à toute épreuve , la réputation compte double ou triple par rapport à une autre ville . Si une nouvelle entreprise , n ‘ est pas utile de fait pour l ‘ habitant de Meaux , celle ci à de forte chance de périclité sans appel . Si celle ci s ‘ intègre au centre ville , si elle à une clientèle fidèle , le meldois l ‘ est .

Quand j ‘ ai vu s ‘ installé , près de la cathédrale , à deux pas de la tombe de Bossuet et de Saint Fiacre , pour être franc , je ne donnais pas six mois à Lion ‘ s café , pensé , un coffee shop … et contre attente , la sauce prend , très vite , le local est plein tout le temps et surtout , ovni en ville , ouvert le lundi , étrangeté .

Vu le profil social économique de l ‘ hyper centre ( nouvelle appellation du secteur entre le faubourg st Rémy et St Nicolas et du marché jusqu ‘ à l ‘ hôpital ) , c ‘est au-delà de l ‘ exploit .

Les produits sont d une qualité constante , comme le service et la gentillesse . C ‘est un endroit très agréable , mais en prenant un café hier , je me suis aperçus que telle qu ‘ il était un peu petit . La question est la suivante:je ne suis pas meldois , je n ‘ habite pas le pays de Meaux et plus que tout je ne suis même pas en région parisienne , donc pourquoi aidé ces entrepreneurs ?

Parce que cette entreprise de service , de chaleur humaine ( à l ‘ heure ou l ‘ uberisation , la virtualisation de la vie sociale bas la campagne ) , il est important de sortir de chez nous pour voir vivre le monde . C ‘est une chose que je prenais pour accessoire à vingt ans , plus du tout à quarante , l ‘homme est un animal social , et Lion ‘ s café permet de cultivé ceci .

Plus prosaïquement , pourquoi le pas aidé une PME française , à taille humaine pour a terme des franchises un peu partout en France ? Je préfère mille fois un Lion ‘ s café à deux pas de chez moi qu ‘ un Starbuck , un Mc Donald ‘ s aux process standards et sans âme .

Pour conclure , vous trouverez ci bas une url pour le financement participatif détaillant très précisément à quoi servira l ‘ argent récolté .

https://www.kisskissbankbank.com/coffee-art-room

Ableton & mise en avant de l ‘ artiste

Quand Youtube fait mieux que le canapé de Michel Drucker

Tous le monde s ‘ en est aperçut , les artistes «  à l ‘ ancienne «  , à la Johnny Halliday , c ‘est terminé depuis quelque années . La preuve par neuf est cette bêtise de la disparition des studio Davout . Qui dit promotion , dit aussi tournée , désormais très longue . La , il y a deux écoles : celles de Christine and the queens , qui à passée tellement de temps outre mer , qui d ‘ ailleurs ne semble pas si attaché que cela à la France , si j ‘ apprenais par la presse quelle prenais la nationalité américaine , je ne serais pas plus étonné que cela .

Et de l ‘ autre de vrai créatrices comme Elodie Frégé , qui certes c ‘est fait connaître par la télé réalité , mais comme Camille , autre exemple remarquable de créativité , réussisse à surnagé dans le bain de pied de la créativité , au dépend d ‘ une vie passé sur les routes … Puis vint l ‘ alternative Youtube , perturbateur médiatique et social , permet de ce passé de ce média tenus par des soixante huitards , qui restent collé à ce machin comme des moules . De toute façon il est hors de question de parlé MAO sur le quatuor de la médiocrité ( TF1 , France 2 , France 3 , M6) , alors faire émergée des créateurs qui ne correspondent pas au schémas intellectuel , je ne parle pas de D8 , car cette chaîne est un mirage qui fait de la mono culture intensive , un non sujet .

C ‘est la qu ‘ intervient Ableton . Il n ‘ y a pas de mystère , j ‘ en est déjà parlé , cette entreprise d ‘ outre Rhin à fait evolué le concept de DAW , mais nous restons fondamentalement entre geek , mais live rend les choses très faciles . L ‘ entreprise berlinoise , fait régulièrement sa publicité sur la facilité d ‘ utilisation et surtout la mise en avant d ‘ artistes qui ce mettent en valeur et font de meme avec live . D ‘ ou des éclats de lumière dans les océans de navrance avec Rachel K. Collier .

Mise en avant par Ableton , pas vraiment du fait de son talent , qui est tangible , de sa soif de créativité , mais de son utilisation intelligente du sampling et des filtres . Certes pour les profanes , c est «  joli «  , alors que mademoiselle Collier fait aussi bien que Jean Michel Jarre époque Zoolook et la créativité d ‘ Alan Wilder .Rachel K. Collier à l ‘ intelligence d ‘ utilisé le sampler comme un instrument créatif , pas un vomisseur de beat funk , ce dont on résume bien trop souvent le sampling. .

Bref Rachel K. Collier est le symptôme , par la création et la fraîcheur , que la Musique semble ce régénéré et avec une évolution de l ‘ utilisation des filtres de type analogiques .

Le home studio et l ‘ esthétique instagram

Le marketing et la valorisation only on the web

Ableton est une société que je ne connaissais pas il y a quelques années . C ‘est une entreprise basé à Berlin , qui à renouvelé le séquenceur informatique . Mon adolescence , à étez bercé par des disques , la plupart du temps écrit sur Steinberg Cubase , comme son concurrent direct Avid Pro Tools , quintessence de la rigidité victorienne , qui casse littéralement le créateur pour le faire rentré dans le moule . Démarche que je peux comprendre quand le musicien était obligé de tourné sur des petites plateformes comme l ‘ Atari ST , l ‘ Apple Macintosh ou le PC pré Windows 95 à l ‘ époque ou le direct to disc était un fantasme car bien trop cher ( NED Synclavier ou le cousin Fairlight MFX , dérivé de la série III 16 bits ) .

Quelle est l ‘ avantage d ‘ Ableton live ? De faire ce que l ‘ on veux . Car la puissance informatique permet d’ ouvrir autant de pistes dont on à besoin , tant que l ‘ on à de la place sur le disque dur , de l ‘ imagination et la maîtrise de ces synthétiseurs , tant que cela «  sonne «  , pas d ‘ inhibition . Impression que ne me donne pas Pro Tools et Cubase , mais je peux me trompé . Ableton live , en interne permet d ‘ allez très loin dans le sound design , pour parlé jeune ( ce dont je ne suis plus depuis hier ) il tue sa race . Sous Ableton , on peux crée sa tranche de mixage comme on le désire , il ne singe pas le réel comme ces concurrents .

Même chose , Ableton et des luthiers comme Yamaha ou Arturia commence à le faire : faire vivre la communauté , en valorisant l ‘ artiste . Il n ‘est plus vu , comme un gauchiste crève la faim , ce qu ‘ aurais pensé mes deux grands mères , mais comme des créateurs . Ce qu ‘ aurais du faire Apple avant de ne devenir qu ‘ un créateur de téléphone pour Kardashian only . Ableton et ces partenaires ont une politique marketing intelligente :

Le home studio livestyle . La ou le home studio et les synthétiseurs , trucs de geek par excellence étaient vécus comme honteux , il est désormais poussé en avant , sans être ostentatoire . Ableton est dans une situation marketing très confortable : ce sont ces utilisateurs qui parlent pour eux , sa ne coûtent rien et cela permet d ‘ évangélisé les producers . Certes par le passé , j ‘ ai déjà vécu cela … mais la , le soft , ne promet pas de miracles , live ne permet pas de tout faire à sa place , si le créateur n ‘ a pas un minimum de techniques , la musique produite sera mauvaise .

Pour en revenir à ce que j ‘ appelle le home studio livestyle , la page youtube d ‘ Ableton est éclairante à ce sujet , en sus de découvrir des artistes intéressants , comme Rachel Claudio , utilisatrice d ‘ Ableton , de Nord lead et de Moog , qui à une approche originale de live 9 , je vous renvois à : How to translate the feeling into sound Claudio TEDxPerth sur Youtube .

Ce qui permet de rebondir , Ableton live 9 permet de faire autre chose que de la techno et ces dérivés et la je vais etre vulgaire : il faudrait un Junkie XL ou un Ramin Djawadi pour avoir les corones pour enregistré et mixé un orchestre dessus … une table de mixage s ‘ interface très bien avec le sequenceur , la question ne ce pose même pas .

Ableton valorise , n ‘ écrase pas , mais il faut de la distance et de la maturité pour ne pas etre bouffé par l ‘ outil et bien sur lire le mode d ‘ emploi , ce que ne font jamais les newbies et pose des questions idiotes .

De l ‘ héritage Jarrien , ou le retour de Tartuffe

Ou le lègue d ‘ équinoxe , en autre

Jean – Michel Jarre , quoi en pense les «  bien pensants «  du Monde et de Télérama , aura crée malgré lui une esthétique visuel , que le synthésiste , amateur ou professionnel , sur scène . De meme qu ‘ en studio : une esthétisme de l ‘ empilement du clavier .

Certes , le profane ne comprend pas pourquoi ont adorent empilé les instruments . C ‘est plus simple que d ‘ attendre que Maschine boote … Certes en 2017 , on peux faire comme Chloé , DJ que que respecte , qui ce contente de deux machines et sans doute de pas mal de VST ou à l ‘ inverse d ‘ Arnauld Rebotini .

Arnauld Rebotini est un grand nom de la techno francophone . Ancien disquaire , il fait une house flirtant avec la minimal , certes il dit à qui veut l ‘ entendre cf Télérama , vous savez l ‘ hebdomadaire qui traitait les manga de japoniaiseries , donc Rebotini traite la musique de Jarre de « pop » , avec un certain …. dégoût , je vous renvois à la vidéo trouvable sur youtube : Arnauld Rebotini dans son studio .

Il y a quelque temps , je tombe sur le set de Rebotini live @ SEQUENCES , agréable ; mais pas extraordinaire non plus , première surprise : il cite Jarre période Houston – Lyon dans la façon de s ‘ entouré de ces instruments , bref , mais le pompon est que durant ce set , il cite équinoxe , l ‘ un de mes disques préféré du gone lyonnais , les mêmes intonations des filtres , les même ambiances .

J ‘ aime bien la critique , mais dans ce cas , on évite de «  rendre hommage «  après , de toute façon , vous pourrez jugez par vous même avec la vidéo ci dessous .

%d blogueurs aiment cette page :