GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives de Catégorie: geekerie special

Babylon 5

Du désintérêt volontaire de Warner Bros

A l ‘ heure ou games of thrones montre enfin le bout de ces dragons , que les marcheurs vont enfin attaqué et que l ‘ hiver apparaît , que l ‘ on commence à parlé d ‘ un reboot de madame est servie ( au point ou en en est d’ un point de vu créatif … ) , ou l ‘ on rend hommage à Buffy the vampire slayer avec ces deux décades . Il y a une firme , qui possède en propre une saga de space opéra profonde , qui ne demande qu ‘ a revivre : Babylon 5 .
Le monde de 2017 n ‘est plus celui de 1990
Babylon 5 ce voulais une variation de l ‘ univers star trek à jamais violé par JJ Abrams , avec son lore , sa diplomatie … les saisons étaient , comme Buffy the vampire slayer auto suffisante . Je ne reviendrais pas sur tout le bien que je pense de Babylon 5 , je renvois aux archives , elles sont la pour ça .

Certes , certes , au moment ou sortais Babylon 5 , internet n ‘ existait pas et cela fonctionnais par rumeurs . Warner Bros n ‘ avais pas peur d ‘ innové après tout friends est contemporain , comme Lois & Clark ( et cela pleurniche sur les forums à propos des futurs Wonder Woman et justice league ) .
Christopher Franke
On à très souvent tendance à faire porté sur les épaules , les OST synthétiques dans les séries . Je ne reviendrais sur le fait qu ‘ à l ‘ époque , les producteurs ne voulais plus payé des orchestres symphonique ( ce qui par rebond permis à Hans Zimmer de voir sa carrière décollé ) . En ce sens , Babylon 5 était légèrement en avance .

Christopher Franke est quelqu ‘ un d ‘ essentiel . Il est un ancien légitime de Tangerine Dream ( bien plus en comparaison que Klaus Schulze ) . Il à développé une ambiance très proche musicalement du premier TD , même si il est pour l ‘ essentiel numérique , pas question de nappes évolutives , mais des séquences dynamiques , percutante , dont le chef d ‘ œuvre est le tragique et sublime z ‘ ha’ dum .

Le compositeur à étez très inspiré concernant les ombres , qui est devenu méta .
Un packaging à retravaillé …entre autre chose
Les cinq saisons sont indisponibles neuves . Mais le problème est que meme lorsque celles ci fait mal au cœur . Certes , le packaging est identique à the Soparno , mais HBO à très vite changé pour une unification à la the wire , des coffrets compactes et solides .

WB à volontairement fait dans le cheap . WB à une équivalence maison de star trek et battlestar galactica et le laisse disparaître . Warner Bros n ‘ est plus dirigé , voir la séquence de reshoot sur justice league , même dirigé par Joss Whedon , la pilule ne passe pas .

Certes , galactica à patienté un très long moment avant d ‘ etre remaké et Babylon 5 n ‘est pas du tout connus hors cercles geek .

L ‘ évolution du concert électronique

période contemporaine : Europe en concert – Liebiena , the connection concert

Pour les prestation scéniques , il y a deux écoles : Tangerine dream | Klaus Schulze ou l ‘ on déroule les séquences de façon linéaires , sans aucune variations par rapport à la gravure disque et de l ‘ autre coté , l ‘ école Jean Michel Jarre , qui à pris comme point d ‘ origine Tangerine dream | Klaus Schulze pour arrivé à autre chose .

J ‘ ai parlé , il y a quelques années , alors que je croyais JMJ lessivé , à bout de souffle , de ces concerts désormais légendaire de Houston – Lyon , de La Defense , de 1995 , sous la tour Eiffel , variation d ‘ Europe en concert , qui servira de support à d ‘ autre jusqu ‘ à l ‘ indigeste Monaco .
Etat des lieux
En 2017 , Jean – Michel Jarre , provoque toujours autant … de passions , bonne ou mauvaise . Il est vu par certain ostrogoths , je ne vois pas comment appelé ces individus , qui ne vois qu ‘ un fils à papa envers JMJ , la je lève les yeux au ciel .

Quoi on en pense , le double albums concept electronica à servit de bain de jouvence à JMJ . Il y a aussi les facilités technologiques , qui jouent . Quand je relis , avec un certain plaisir le numéro 68 de keyboards magazine datant de juillet / août 1993 avec ces difficulté de SSL , de sequenceur MPC 60 et que deux décades plus tard , on traite l ‘ audio avec la même facilité que le MIDI . Qu ‘ un Ableton live 9.x , on manipule les formes d ‘ ondes , comme le faisait jadis un Fairlight CMI , le tout en 96 KHZ ….

Liebiena , the connection concert , variations et bootleg
Si Jean Michel Jarre à bien compris une chose , c’est la force des bootlegs . Il est tout à fait droit de
bloqué toutes les vidéos qui circules de ces concerts sur Youtube . Mais , elles lui assurant une publicité gratuite .

L ‘ electronica tour est une réussite stylistique , il a réussit à ce débarrassée du maniérisme pénible de la période aéro , pour une simplification à la «  europe en concert » , mais version luthérienne . Les jeux de lumières via les LEDS , remplaçant les projections de diapositives , héritière du Pink Floyd .

Pareil , il y a eut une compression de personnel , nous sommes passé d ‘ un groupe de musique progressif à un set façon Depeche Mode , période song of faith and devotion . Sept musiciens en 2017 , cela ne ce justifiant plus avec le MIDI et la lutherie .

Et que dire des nouveaux arrangements d ‘ équinoxe 7 , d ‘ oxygène 8 , d ‘ ethnicolor ? La house à étez digéré d ‘ une très bonne façon , mais aurais fais poussé des hurlements aux «  puristes «  . Autre chose qui à changez , la rapidité dont Liebiena , the connection concert , même dans sa version . MP3 , découpé et référencé de façon clean à étez mis à disposition du fan .

Bref , contre toute attente monsieur Jean – Michel Jarre à repris la main , c ‘est plaisant à voir , dynamique , fais bougé la tète .

Synthwave , les enfants terribles

De l ‘ héritage de Jean – Michel Jarre , Vangelis , John Carpenter

L ‘ histoire est un éternel recommencement dit on . La synthwave s ‘ inscrit dans cette notion . Si j ‘ en crois wikipédia , la synthwave ce veut un descendance de la new wave , mélangé au OST vidéoludique des années 1980 , des films de John Carpenter , Vangelis , et de la période eighties de Jean Michel Jarre ( les Fairlight CMI et EMUlator I /II en moins ) .
Le règne des Roland Juno 6/60 /106 …
Quel est l ‘ instrument emblématique des années 1980 ? pas les Fairlight Cmi IIx et NED Synclavier rares et très cher . Certes le Yamaha DX7 , dont il à fallut plus de trente années pour découvrir le charmes de ces six opérateurs ( et la puissance numérique pour en profité ) . Non , la tendance était dans l ‘ analogique domestiqué , le charme du filtre Moog en moins et surtout pas les caprices d ‘ un Prophet 5 .

Le musicien qui voulait un synthétiseur , mais avais une peur de sauté dans l ‘ inconnu avec les menus déroulant d ‘ un DX pouvait faire le choix d ‘ un Juno «  bon marché «  . Comme le DX7 , dont il était le compagnon , on l ‘ entendait partout , je renvois au site equipboard pour voir les posseseurs et le nombre de ceux ci .

De nos jours , il est très facilement trouvable sous la forme de «  Roland Boutique «  sous les dénominations JU-06 et JX -03 ( cousin ingrat dont le «  défaut «  est d ‘ avoir des DCO à la place des VCO , mais il sonne pareil , bref ) . je préfère mille fois ce type de re – création aux sampling foireux d ‘ UVI .
La synthwave : au-delà de Kévin qui découvre Jean – Michel Jarre et Depeche Mode
L ‘ épisode BiTS : «  culture doudou «  à mis le doigt juste la ou il faut : les adolescents et les jeunes adultes actuels sont fasciné par les années 1980 , comme les créateurs des années 1980 ce servaient dans le design des années 1920 – 1930 . Mais l ‘ ado d ‘ aujourd ‘ hui , si il devait allez , via un TARDIS de l ‘ imagination n ‘ aimerai pas du tout , je fais abstraction de l ‘ absence d ‘ Internet , des VHS qui mettent un an à sortir , du nombre de chaînes de télévision limité , les vetements flashy , de Canal + et de M6 innovantes car ayant faim etc .

A la limite Zack Snyder à le mieux compris les années 1980 , certes de façon dystopique , via Alan Moore dans l ‘ adaptation sur grand écran de «  Watchmen «  . Il est très bien que la pop music de l ‘ époque soit redécouverte , enfin la pop culture anglo saxonne . John Carpenter est enfin mis à la bonne place et reconnu , Jean Michel Jarre était déjà reconnu , mais vilipendé par une certaine presse …

La synthwave bénéfice aussi des structures , en France de ce que la French Touch à fondé en son temps . Il y a des labels , une scène , une presse web spécialisé , qui ne touche pas encore le grand public , malgré Kavinsky , dont j ‘ attend un eventuel second album , à moins que Christine and the queens après avoir découverte l ‘ euro dance des années 1990 , s ‘ en empare … mais le second albums est toujours celui des dangers et la demoiselle n ‘ aura pas l ‘ excuse Vince Clark dans sa poche ( private joke destiné aux fans de Depeche Mode ) .

Et puis objectivement les moyens musicaux en matière de création non plus rien à voir . On fait plus de choses en quinze minutes sous Ableton 9 standard que trois mois en 1980/1990 avec un Atari ST faisant mouliné un Cubase , un multipiste analogique et une grosse SSL .

Pour un premier album gunship de l ‘ ensemble du même nom , sonne de façon remarquable , même si d ‘ un simple point de vu historique , il aurait du etre bien plus … métallique et froid , comme les »rendez vous «  et «  révolution «  de Jarre ou le «  speak & spell «  de Depeche Mode ; Quitte à imité une époque , autant le faire dans les moindres détails comme les deux OST de la première saison de «  stanger things «  qui est un ressassé des travaux de Carpenter en plus long , mais cela reste du Carpenter .
L ‘ avenir
Donc le jeune découvre la musique des années 1980 , mais n ‘ a pas encore creusé , il à planté sa tente , allumé son feu , mais n’ a pas miné . Une équivalence de Daft Punk version synthwave ne peu qu ‘ immergé .

Game of thrones : une question de générations ?

A question of time

J ‘ achète tous les jours , pour ma maman , le quotidien «  le Parisien «  . Tous les vendredi , paraît un bundle qui outre le quotidien , un hebdomadaire et un programme télé . Dans l ‘ hebdomadaire , il y a une rubrique ou des «  personnalités «  du moment sont interrogé . Sur deux semaines différentes , donc deux individus d ‘ un certain age ( Besnéhard et Légétimus ne sont pas de 2000 non plus ) de leurs difficultés à aimé Game of thrones , je ne remet pas en cause leurs goûts , mais l ‘ un trouve qu ‘ Emilia Clarke joue comme un pied et que les VFX sont nulles ( ils sont bien meilleurs et abouties que bien des blockbusters estivaux ) quand à Légitimus il à carrément lâché à la saison trois … avant ou après le red wedding ?

L ‘ héroïc fantasy , toujours illégitime dans l ‘ establishment ?
L ‘ héroïc fantasy à l ‘ air de gêné les bien pensants , pensé : le dépassement de sois , la réalisation d’ une destinée , bien loin d ‘ un Dujardin movie , d ‘ un camping 124 … ou d ‘ un drame petit bourgeois tourné en noir et blanc , telle qu ‘ ils sont encensé dans l ‘ émission «  le masque et la plume «  .

Pourtant , nous avons des auteurs à succès et compéta,t dans leurs domaines , comme Pierre Pevel . La culture geek , n ‘est et ne peux être accepté par l ‘ intelligentsia de Gauche ( qui à perdu de par sa faute et son hypstérisation , qui la caricature ) , d ‘ un autre coté , à Droite cela est pas mieux , ou son nos Frank Miller , Tom Clancy , Clint Eastwood ?

Game of thrones génération
GoT est un exemple parfait de culture occidental . Son auteur s ‘ inspire de l ‘ histoire du vieux continent , en fait une saga et HBO fait tourné une troupe d ‘ acteurs digne de ce nom . Comme tout univers monde , GoT est générationnel , pour les initiés , franchement j ‘ imagine mal une fan girl de «  Plus belle la vie «  et d ‘ Hanouna , s ‘ intéressé à Winterfell , à la garde de nuit , au puîné .Certes HBO ce repose sur un public aimant les grandes saga comme «  the soprano « ; «  the wire «

Game of thrones est au-delà d ‘ une guerre des deux roses avec des Dragons , c ‘est aussi un Dune médiévalo – fantasy . En tous cas , si la série de GRR Martin permet de s ‘ intéressé à l ‘ histoire de l ‘ Europe , c ‘est très bien .

%d blogueurs aiment cette page :