GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

L ‘ évolution du concert électronique

période contemporaine : Europe en concert – Liebiena , the connection concert

Pour les prestation scéniques , il y a deux écoles : Tangerine dream | Klaus Schulze ou l ‘ on déroule les séquences de façon linéaires , sans aucune variations par rapport à la gravure disque et de l ‘ autre coté , l ‘ école Jean Michel Jarre , qui à pris comme point d ‘ origine Tangerine dream | Klaus Schulze pour arrivé à autre chose .

J ‘ ai parlé , il y a quelques années , alors que je croyais JMJ lessivé , à bout de souffle , de ces concerts désormais légendaire de Houston – Lyon , de La Defense , de 1995 , sous la tour Eiffel , variation d ‘ Europe en concert , qui servira de support à d ‘ autre jusqu ‘ à l ‘ indigeste Monaco .
Etat des lieux
En 2017 , Jean – Michel Jarre , provoque toujours autant … de passions , bonne ou mauvaise . Il est vu par certain ostrogoths , je ne vois pas comment appelé ces individus , qui ne vois qu ‘ un fils à papa envers JMJ , la je lève les yeux au ciel .

Quoi on en pense , le double albums concept electronica à servit de bain de jouvence à JMJ . Il y a aussi les facilités technologiques , qui jouent . Quand je relis , avec un certain plaisir le numéro 68 de keyboards magazine datant de juillet / août 1993 avec ces difficulté de SSL , de sequenceur MPC 60 et que deux décades plus tard , on traite l ‘ audio avec la même facilité que le MIDI . Qu ‘ un Ableton live 9.x , on manipule les formes d ‘ ondes , comme le faisait jadis un Fairlight CMI , le tout en 96 KHZ ….

Liebiena , the connection concert , variations et bootleg
Si Jean Michel Jarre à bien compris une chose , c’est la force des bootlegs . Il est tout à fait droit de
bloqué toutes les vidéos qui circules de ces concerts sur Youtube . Mais , elles lui assurant une publicité gratuite .

L ‘ electronica tour est une réussite stylistique , il a réussit à ce débarrassée du maniérisme pénible de la période aéro , pour une simplification à la «  europe en concert » , mais version luthérienne . Les jeux de lumières via les LEDS , remplaçant les projections de diapositives , héritière du Pink Floyd .

Pareil , il y a eut une compression de personnel , nous sommes passé d ‘ un groupe de musique progressif à un set façon Depeche Mode , période song of faith and devotion . Sept musiciens en 2017 , cela ne ce justifiant plus avec le MIDI et la lutherie .

Et que dire des nouveaux arrangements d ‘ équinoxe 7 , d ‘ oxygène 8 , d ‘ ethnicolor ? La house à étez digéré d ‘ une très bonne façon , mais aurais fais poussé des hurlements aux «  puristes «  . Autre chose qui à changez , la rapidité dont Liebiena , the connection concert , même dans sa version . MP3 , découpé et référencé de façon clean à étez mis à disposition du fan .

Bref , contre toute attente monsieur Jean – Michel Jarre à repris la main , c ‘est plaisant à voir , dynamique , fais bougé la tète .

Deep impact – Mimi Leder

Le film catastrophe dans les années 1990

Après le film Jurrassik park , nous avons connus un moment très bizarre . Nous allions vers le début des caricatures des films à grands spectacle actuel .
Meme sujet : deux films différents
Les effets spéciaux numériques , avaient levé les inhibitions des studios . Sur quelques années , nous avons eut du bon et du beaucoup moins bon . Il arriva plusieurs fois qu ‘ un même sujet , une comète menace de percuté la Terre , une invasion extraterrestre , un paquebot qui coule soit produit en même temps . Nous avons donc eut droit en quelque mois à armaguedon | deep impact ; mars attack |indépendance day et speed 2 ( produit par la fox ) | titanic ( produit par la fox )

Ces films , produit en dépit du bon sens , réussit plus ou moins à rentré dans leurs frais , sauf : mars attack , sorti après et étant pris au premier degré , alors qu ‘ il s ‘ agit d ‘ une farce . Speed 2 , réalisé par Jan de Bond , ancien chef op de Mc Tiernan sur «  hunt for red october «  , ce fis réalisateur , réalisa speed , actionner sans prétention et plutôt bon , mais la fox , en dépit du bon sens et voulant donné une leçon à James Cameron , qui prenais trop de temps et d ‘ argent pour titanic . Résultat speed 2 fit un bide et titanic un triomphe .
Deep impact
Mimi Leder est une bonne réalisatrice , désormais condamnée au DTV , ancienne réal sur ER et fit le bon peacemaker avec Georges Clooney et surtout la musique d ‘ Hans Zimmer . DI est paradoxalement devenu un film «  historique «  technologiquement parlant , il fait son époque . Comme les premières saisons d ‘ XFiles sont connoté 1990 .

Deep impact est d ‘ un point scénaristique en dessous d ‘ un basique ( pléonasme ) marvel movie . Durant deux heures , clichés sur clichés . Comment jugé les acteurs dans un tel film ? Morgan Freeman ne fait que touché son chèque , Tea Leoni fait une publicité quelconque , mais bon c ‘ était la Scarlett Johansson du temps .

Deep impact est aussi la suite de la domination d ‘ ILM sur les effets spéciaux numériques . Un mélange de maquettes et de travaux sous Silicon Graphics . Sa passe encore en 2017 . Mais le film en lui meme est d ‘ une nullité , mais d ‘ une nullité … c ‘est un armageddon avec un cerveau , mais il ce regarde un peu trop le nombril d’ une scène à l ‘ autre . Si vous attrapé le DVD à pas cher , prenez le

Gros son , le mythe du tuning à Jacky

Le synthétiseur magique ….

Les groupes facebook , comme les forums d ‘ Audiofanzine sont intéressant , nous avons d ‘ un coté les amateurs passionné , connaissant sur le bout des ongles leurs histoire de la lutherie synthétique , pouvant discuté des heures durant des vertus du DCO vis à vis du VCO ou des bien fait d ‘ une marque comme Dave Smith à notre époque .

Et de l ‘ autre coté , des débutants , il faut bien commencé , mais ces personnes , qui ce piquent d ‘ être les nouveaux David Guetta . Ils rêvent d ‘ instruments de musique qui sort tout de suite le préset de la mort qui tue . C ‘est le genre d ‘ entité à qui l ‘ on prête un Moog MiniMoog , un EMS VC3 , voir un ARP 2600 et qui vous le rendent dégoutté car non seulement ils ne sonnent pas large , mais de surcrois sont compliqué à utilisé , mais ne cracherais pas sur une Akai MPC X , car le sampling c ‘est cool .

Je n ‘est fait que décrire ce qu ‘ est devenu la musique sous l ‘ impulsion des «  beatmakers «  , sur ce qu ‘ aspire tout débutant en MAO . Mais le praticien , l ‘ amateur éclairé , le professionnel sais fort bien que malgré la simplicité calviniste d ‘ Ableton , ce cache un outil complexe . Mais comme chaque geek le sais : le savoir libère .

Le sampling devient ou est en passe de devenir un problème . Certes il n’ a jamais étez aussi simple de prendre un son naturel mécanique ou non , le découpé , le filtré , le travaillé … et non prendre un beat de funk sur un vynil oublié , la aussi les beatmakers ne vois pas plus loin que leur nez , du fait de leurs non connaissance culturel , comment leur parlé inspiration , technique d ‘ arrangements si le créateur n ‘ à même pas une connaissance succinct de l ‘ histoire musical , n ‘ a jamais entendu Schultz , Monteverdi , Bach ( suites française , anglaise , clavier bien tempéré … cantates , passions ) , Mozart , Lully , Delalande ( oui la France à écrit des œuvres majeurs , quelle horreur ! ) , Rameau , Beethoven , Wagner … Miles Davis , John Coltrane etc .

Mais revenons à, nos synthétiseurs magiques , des instruments qui ce doivent sonné immédiatement . En oubliant les phases de mixage , d ‘ égalisation et de mastering . Ce ne sont pas des choses inutiles , mais je n ‘ envisage pas d ‘ en discuté avec les beatmakers , du fait de leurs non curiosité , leurs non connaissance .

Il croient en une magie factice , soit qu ‘ ils en soit ainsi .

Public ennemies – Michael Mann

Bien trop pointu pour le grand public

Le cinéma actuel va bientôt percuté le mur de la créativité . Nous avons d ‘ un coté des cinéastes , Scorsèse , Mann, Spielberg , Nolan qui ont réussi à développée leurs langages , leurs tics , leurs domaine de prédilection et celui de Michael Mann est le polar . Et de l ‘ autre des yes men , des béni oui oui infoutu de crée quoi que ce soit .
Un film incompris en 2009?
Je dois le reconnaître , au moment de sa sortie en salle , je n ‘ avais pas beaucoup aimé Public ennemies , pour la simple raison parce que ce n ‘ était pas le légendaire heat . Public ennemies , si on n ‘ appréhende pas le contexte social et économique de l ‘ époque : la grande dépression , post 1929 et du faite que les Etats Unis sortait à peine de la prohibition , qui favorisa deux choses : le Jazz et les Mafias .

Public ennemies essaye de synthétisé une époque et un genre . Mann n ‘est pas Scorsèse n je m ‘ explique : Martin Scorsèse est comme Mann, un perfectionniste , il va jusqu ‘ au bout , raging bull , goodfellas et casino le prouve , il à le bon ton . Mais il traite le sujet à hauteur d ‘ homme . Mann s ‘ interrese davantage au système : miami vice est un système et public ennemie en est un autre . Dilinger est vu comme un morceau du passé et est montré comme tel .

Dilinger , n ‘est jamais valorisé , n ‘est pas iconifié , son exécution est brutal , sans aucune fioriture de mise en scène . La meme chose pour Christian Bale , incarnant l ‘ agent spécial du FBI Melvin Purvis , qui est tout sauf un flic romantique , mais un chasseur d ‘ hommes très dangereux .
Du debut de la chute de Depp
Johnny Depp aurais pu être un très grand acteur , pas un immense comme Leonardo Di Caprio ou De Niro , mais un acteur qui compte . Ce qu ‘ il n ‘ est plus du tout . Il c ‘est attaché à Tim Burton , qui lui aussi à une carrière descendante .

Depp fait la même prestation que Will Smith dans Ali , ils savent joué dramatique , savent mettre leurs tripes à l ‘ air , mais celle ci vois tellement peux le jour , que lorsqu ‘ ils font une prestation remarquable , hors de leurs domaines de jeux , ont le relève à peine .

Public ennemies est un film noir , dense , nerveux , digne suite thématique de heat .

%d blogueurs aiment cette page :