GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

La guerre du MiniMoog

Ou comment un brevet expiré peux flingué un VST un poil cher

Depuis quelque temps , le musicien électronique ce réveille peu à peu de sa torpeur lié aux VST . Je n ‘est rien contre ces programmes , au contraire , cela à donné un telle coup de pied au cul à Roland , Yamaha ou Korg , qu ‘ ils ce sont non seulement mis à niveau , mais sont devenu créatif .

Le lecteur connais ma dévotion pour le Yamaha DX7 , dont je ne puis lui recommandé l ‘ achat du Korg Volca FM , qui est le descendant par la branche de la loi de Moore , qui reprend l architecture logiciel , les algorithmes en totalité et les patchs , il complétera son Native Instrument FM8 ou le remplacera avec le grain caractéristique de ce synthétiseur FM pour le masses . Mais parlons plutôt de la guerre picrocholine qui s ‘ annonce .

Le Moog MiniMoog à étez le best seller de cette marque , le son du modulaire , l ‘ encombrement en moins . Le MiniMoog à étez de tout les disques de pop music depuis 1970 , il sera remplacé , comme il va de soit par les Yamaha DX7 et Korg M1

Vers la moitié des années 1990 , ont commencé à sortir de façon , plus ou moins confidentiel des clones de MiniMoog , le plus légalement qui soit , les brevets ayant expiré . C ‘est ce qui permis à Doepfer et Studio Electronics de ce distingué de la synthèse PCM + filtre + algorithmes sous diverses formes et un peu avant l ‘ émergence des analogiques virtuels , faisons un bon jusqu ‘ en 2017 . A la surprise de tous , Berhinger , constructeur allemand de son état , qui met à disposition du musicien désargenté , des technologies inaccessible en l ‘ état …

Berhinger donc à annoncer qu ‘ il allait sortir un clone de MiniMoog , au format eurorack , MIDI et CV/GATE . L ‘ acte du constructeur à fait hurlé , mettre en vente un clone physique , pour le prix d ‘ un Roland System 1m , je rappel que chez Moog , le Mini Moog d ‘ origine coûte : 5 000 € … si la firme de Bob Moog perd des parts de marché , cela est de sa faute , pas des méchants concurrents qui reprennent une architecture désormais libre de droits et à un tarif démocratique , bref , de quoi faire hurlé les marxisto – leninisto – guevaristes qui encombrent les travées des rares forums sous PHP qui existent encore , que voulez vous , oui au MiniMoog , mais pas pour la plèbe .

Le plus beau à étez l ‘ annonce de Roland hier : la sortie au format boutique du SE – 02 : un vrai , un beau , un MiniMoog , cent pour cent analogique avec MIDI et aussi CV/GATE . Ces sorties vont non seulement faire du tord à Moog , mais aussi à Native Instrument et son MONARK .

MONARK est l ‘ incarnation virtuel le plus proche du synthétiseur compact de Moog . Mais il n ‘est pas à par comme le FM8 ou MASSIVE , il n ‘est qu ‘ une bibliothèque . J ‘ ai rarement vu moins sexy , cliqué sur REACKTOR , puis recliqué sur MONARK … qui est bien sur livré de série dans KOMPLETE , mais avec du hardware qui coûte de moins en moins cher , fiable , je m ‘ inquièterais pour Native .

Les mois à venir vont être intéressant .

Et après ?

Les bonnes et les mauvaises adaptations …

Le lecteur aura compris de lui même que je suis sorti désappointé de la version Johansson de the ghost in the shell . Le manga , comme le comics étaient du matériel de pointe pour le grand public . Des scenarii passe partout , des héros charismatiques , des scénaristes incapables et un réalisateur sur deux à peine un yes man digne du pool Besson , pourtant cela commence à coincé .

Des accidents en matières d ‘ adaptations , cela arrive plus souvent que l ‘ on ne le pense . Ce sont les bonnes , dans le fond et la forme qui sont l ‘ exception . Certes il est plus facile de vendre aux studio une énième version des trois mousquetaires version kung fu et uchronie avec Milla Jovovitch qu ‘ une version même condensé des racines du mal de Maurice G. Dantec , auteur déjà oublié de ces «  contemporains «  .

Certes il est vrai que de son vivant Maurice G. Dantec à étez maltraité par deux fois avec la sirène rouge et babylon babies , transformé en vulgaire film d ‘ action générique hollywoodien alors que le roman comme les racines du mal ont les thématiques voisines de the ghost in the shell . Ou très récemment civil war , qui ce déroule dans un quatre pièces cuisine avec Catherine Deneuve en bad guy , ou comment résumé un débat d ‘ importance politique .

Mais les japonais n ‘ ont certainement pas besoins des occidentaux , pour salopé tous seul un matériel formidable ; comme St seiya : the lost canvas , prequel plutôt bien écrite de la série d ‘ origine . L ‘ animé à rendu le scenario de base , du shonen basique , un machin sucré à mon goût , je ne dirais pas «  pathétique «  , mais il y a un pathos insupportable , en sus cela réduit la geste sacrificiel des chevaliers d ‘ or .

On me répondra que la version française n ‘ aide en rien en la dignité , il est vrai que la sobriété serais dérangeant pour le jeune public , déjà qu ‘ il subit de son plein grée , son plein consentement coupable Cyril Hanouna et sa clique .

Starcraft , premier du nom

Une vrai – fausse ressortie

Il y a quelque mois , Blizzard , annonçais qu ‘ il ressortait , en deux versions : une version d ‘origine et la version dites «  HD «  , voila pour la théorie ; la pratique est comme toujours très différente cher Blizzard .
La version 1997 mais pas l ‘original
Le jeu dont je vais parlé est étranger au fanzouzes , pas de 3D , pas de DLC , pas de conneries d ‘ Hanouna . Starcraft étais révolutionnaire en 1997 , les cinématiques , l ‘ introduction de personnages charismatique comme Sarah Kerrigan , Jim Raynor , l ‘ implication du joueur rend le scenario du jeu viscérale .

J ‘ ai bien évidemment téléchargé le jeu . J ‘ ai retrouvé instantanément mes vingt ans , la musique des menus , les musiques du jeu , bien que disponible dans Starcraft II . Mais il y a un gros mais …le doublage .

Starcraft étais entièrement doublé ( il fallait bien utilisé l ‘ espace du CD ) , les comédiens faisait très bien le job , comme pour la post production audio , on s ‘ en aperçoit deux décennies plus tard . Je rappel pour les distraits , qu ‘ à l ‘ époque , le doublage de jeu vidéo étai tout juste alimentaire . Hors de question d’ une Tricia Helfer ( qui était encore mannequin à l ‘ époque ) , qui double la reine des Zergs . La version 2017 à changé certains doublages et cela est dommage .

Starcraft – Starcraft II : deux jeux très différents
Quand est sortie en 2010 , la première partie de Starcraft II , voulais retrouvé la position qui était la sienne : le roi de l ‘ E – sport . SCII n ‘ a étez crée que pour cela . Starcraft , va singulièrement déconcerté les argent et les or de SCII . Il est bien plus lent , plus réflectif et surtout pas aussi permissif .

Starcraft est un jeu de reflection , SCII est plus dans la réaction . Starcraft à étez très très peu patché … par rapport à son successeur . Certes , brood war à modifié plein de choses , introduit la walkyie etc .

Je ne rejoue pas à Starcraft II , je n ‘ est pas terminé le troisième épisodes , simplement parce que Blizzard à trop tiré sur la corde , en sus du coté blitzkrieg , mais cela va faire très longtemps que je ne me tient plus au courant des tendances ; cela ne m ‘ intéresse plus trop .

Pour terminé une question : à qui va s ‘ adressé la version «  HD «  de Starcraft ?

James Bond

Pour rendre hommage à la disparition de Sir Roger Moore , je me suis fait un petit cycle de sa période 007 ainsi qu ‘ un ou deux épisodes de ces successeurs . Je vais être franc , je ne suis pas un fan de la période Sean Connery et la période actuel de Daniel Craig , qui est une synthèse des version Moore – Dalton et du début des Brosnan me satisfait .
Moonraker ; casino royal …
Les James Bond ont toujours essayé d ‘ être dans l ‘ ère du temps . L ‘ exemple caricatural étant moonraker , post stars wars . Le Bond de Sir Roger Moore est un contraste intéressante à la version Connery . Il est «  progressiste «  . Certes , le château de Vaux le vicomte , soit disant démonté pierre par pierre et transporté en Californie , certes , cela n ‘est pas aussi étonnant que l ‘ utilisation du château de Chantilly pour l ‘ antagoniste de view to kill .

Daniel Craig , post tétralogie casino royal , comble ne fin de compte tous les trous dans la narration . La réinvention de Monneypenny en est le parfait exemple , elle est l ‘ égal de Bond , nous ne sommes plus dans un rapport de domination , mais d ‘ égalité , chose qui n ‘ était même pas de mise à l ‘ époque Brosnienne , même si elle passe d ‘ assistante à assistante envoyant des vacheries .

Casino royal à permis d ‘ élagué . Il ne s ‘ agit pas de rajeunir une franchise , de renouvelé l ‘ écriture , comme lorsque ce produit le changement d ‘ acteur dans doctor who . La période Tennant est bien plus sombre que la période Smith , mais celle ci travail sur la relation des compagnons . Tous le monde à oublié Martha , tous le monde à pleuré les Pond .
Doctor Who | James Bond
Dans la version moderne du fils de Gallifrey , le changement d ‘ acteurs fait autant crié que pour James Bond , personne en ce souvient des cris d ‘ orfraies lors du passage de témoin entre Pierce Brosnan et Daniel Craig , celui ci n ‘ était au mieux qu ‘ un second rôle .

Avec son interprétation de l ‘ agent écossais , cela lui donne une plus grande latitude dans ces choix de films , ce que non fait Sean Connery et Brosnan qu ‘ une fois leur contrat bondien terminé . La démarche incarnative est bien plus viscéral dans DW . Tout fan digne de ce nom à versé une petite larme avec la scène de départ de Matt Smith , ou ce n ‘est pas le produit de scénaristes , mais l ‘ acteur qui s ‘ exprime . Chose impossible à faire avec Bond .

%d blogueurs aiment cette page :