GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: apple

Linux , le desktop et les fichiers

Oui GNU/ Linux est compatible avec Microsoft Windows

L ‘ une des grandes peurs du public , non affranchi par le do it yourself nerd est de perdre tous ces fichiers et l ‘ historique de ceux ci . Ce qui est bien évidement faux .
*PSD , * OCX , *MP3, *AAC… c ‘est possible sous GNU/Linux
Vous travaillez sous Adobe Photoshop , mais votre Mac est en rade et votre cousin travaille sous GIMP encore considéré comme un sous Photoshop, mais il ouvre les fichiers Adobe . Tous comme Libre office ; fork d ‘ open office ouvre la totalité des fichiers de Microsoft Office , libre office est conçut pour ça , ce n ‘est pas de la magie . Libre office est un fork , comprendre un dérivé , basé sur les sources ( la recette de cuisine ) d ‘ Open Office que j ‘ ai longtemps , très longtemps utilisé avant de migré sans aucune douleurs .
Même chose pour vos musiques sur iTunes , c ‘est parfaitement lisible sur GNU/Linux , toute les distributions ont les outils pour cela . Si vous venez d ‘ un système privateur , nous avons un ouvre boite pour ouvrir vos travaux en format propriétaire .
D ‘ ou vient la légende urbaine d ‘ incompatibilité ?
Il n ‘ y a pas un , mais deux coupables dans cette légende urbaine : Microsoft et la communauté libriste . Simplement parce que politiquement cela arrangeait les deux partis .
Microsoft : sous le règne de Steve Ballmer , il a fallut géré la reprise en vigueur d ‘ Apple , quasi mort à la fois à cause de Windows 95 , copie chinoise de Mac Os et d ‘ un autre coté la mauvaise gestion et la banalisation de la firme de Cupertino , Power PC ou non .
La communauté libriste : Suite aux déconfitures successives pour le grand public de Java ( conçut comme un écosystème autonome des Windows , Mac Os et UNIX de l ‘ époque ) et bascula open source , de Netscape ( concurrent de Microsoft , vendant son serveur propriétaire et donnant son navigateur ) qui mourra et le cadavre donna Firefox en open source .
La communauté Linux regroupe aussi bien des passionnés que des pro , mais contrairement aux précédente , elle fait masse . Mais il y a deux decades , ne pas être compatible Microsoft était le dernier chic , stupide , mais chic à l ‘ époque . Le libriste ce voyais pur .

Publicités

The cathédral and the bazar d ‘ Eric S. Raymond

La magna carta numérique

Linux est globalement une bizarrie informatique , pas dans son ingénierie , mais de son architecture , car chacun des volontaires , qui touchaient son ANSI C bricolait son petit module , envoyait sa source à Linus Torvald et ces assistants ( je renvois au documentaire nom de code : linux , sur youtube ) , qui voyais si cela était utile et l ‘ ajoutait ou non au kernel officiel .
Pour un ingenieur en informatique , Linux est une hérésie , car pleins de monde fait plein de chose et c ‘est celui qui code qui à droit à la parole .
La cathédrale , du mainframe à Apple Mac Os X
Le concept de cathédrale informatique est encore pertinent à notre époque . Il fut une époque ou la puissance informatique était rare et la puissance CPU très cher . Le concept d’ informatique interactive un doux rêve , tous les calculs passait par du batch et l ‘ utilisateur final , de toute façon d ‘ une bêtise crasse n ‘ avait pas son mot à dire . Le modèle cathédrale régit Microsoft Windows , les SGBD-O ? d ‘ Oracle , c ‘est très bien pour les très gros projets , en théorie , mais cette méthode , théoriquement propre ( un maître , des exécutants , une méthodologie d ‘ écriture de code , de documentation et de test de celui ci ) , mais ce type de structure est lourde .
Le bazar : le noyau Linux ( jusqu ‘ a la version 3.xx )
Le bazar est une vision romantique et sentimental du développeur qui développe sa section de noyau , le poste et voie si cela aide le développement du kernel . C ‘est ce que permet le modele meme du logiciel libre , pas du tout le logiciel privateur , simplement parce que le créateur potentiel n ‘ a ni accès au code source ni de fait aux interfaces . Le modèle du bazar est un modèle valable , car le créateur travaille de plus en plus sous framework , sous quelque langage un temps soit peu évolué que cela soit . Le bazar permet d ‘ etre créatif à son niveau .
Le texte d ‘ Eric S. Raymond est toujours valable à notre époque .

1995 – 2015 : les vingt ans de Microsoft 95

Ou mon GUI chez madame Michu

Et nous voici en 2015 . Microsoft Windows 10 s ‘ installe subrepticement sur les PC , il est bon de ce rappelé qu ‘ en Août 1995 ( la génération Playstation cru que c ‘ était «  révolutionnaire «  ) . Paradoxalement Windows 95/98 ont étez paradoxalement les meilleurs arguments publicitaire pour l ‘ adoption de GNU/Linux .
Est ce que nous jouons les enfants gâtés ? En fait pas du tout , ce qui était promis à l ‘ époque : multitâche préemptif ; plug n ‘ play , réseau intégré et interface graphique «  révolutionnaire «  et bien sur stabilité et paradoxalement à manqué de tué Apple .
Multitâche préemptif
Une des caractéristiques survendu à l ‘ époque , comme il est actuellement avec Windows 10 . J ‘ ai déjà fait un très bref résumé de l ‘histoire informatique . En 1995 , les derniers feux du Commodore Amiga , brûlait , Atari était quasi mort . Ce qui fait la légende du Commodore Amiga est en sus d ‘ être plug n ‘ play , le workbench était multitâche et bien plus efficace via un CPU dépassé au milieu des années 1990 .
Mais il y avait le soucis Pentium . Car en même temps que Microsoft poussait Windows 95 , Intel commercialisait ce qui s ‘ appelait 80586 . Le noyau de Windows 95 était un fatras de DOS avec des morceaux de code objets , ce qui au niveau CPU , obligeait à une architecture parallèle ( dite RISC) d ‘ émulé une architecture antérieur , pour assuré la compatibilité antérieur . Cela est important car des jeux DOS comme Quake , fonctionnait très bien , mais empêchais Windows 95 d ‘ être multitâche , car pas écrit pour . ( oui il y a un minimum de règles ) .
Plug n ‘ play
La plaisanterie de l ‘ époque était plug n ‘ pray , branché et priez , mais l ‘ architecture hardware était bâtarde , on ce battait à coup de bus ISA contre PCI et plus d ‘ une fois sur deux , la carte rajouté au PC n ‘ était pas reconnu par Windows 95 , nécessitait un pilote DOS … ou alors était reconnus par Windows 95 , mais rendait l ‘ OS plus instable qu ‘ il ne l ‘ était .
Microsoft n ‘ avait pas tranché en supprimant la branche DOS et un programme , proche du kernel si il est mal écrit abîme le système , car la mémoire n ‘ était pas protégé .
Et crashait le système .
Interface graphique
Comme pour le noyau , l ‘ interface est un mélange des genres , un mélange cohérent , mais bizarre entre Mac Os et le GEM d ‘ Atari . Microsoft n ‘ a comme d ‘ habitude rien inventé . Certes le GUI était «  propre «  et la méga corpo de Seattle à imposé avec succès une charte graphique . Contrairement à GNU/Linux , l ‘ interface c ‘est le kernel … pas besoin de faire un dessin .
Apple loupé de peu …
Microsoft à failli tué Apple , failli !!! car tous les avantages concurrentiel de Mac Os avait disparu avec Microsoft Windows 95 , bug inside . Et puis Sculley avait fait plus de dégâts qu ‘ autre chose . Bon , je suis négatif envers Microsoft Windows 95 , mais il a permit à la génération de ce faire les dents en attendant mieux , il à permit de joué à Warcraft II , Diablo , Starcraft , Starcraft – brood war , 3DFX , c ‘est aussi Windows 95 et à rendu le jeu video «  plus grand public «  .

putain , vingt ans !

GNU|Linux Vs Apple MacOs X

Le retour de la revanche de l ‘ administrateur système

Il est intéressant , à l ‘heure ou l ‘ UNIX propriétaire à la sauce Apple triomphe , que Microsoft envisage de rendre open source Windows , ou un fork comme Android , nous replonge dans une ambiance digne des années 1980 avec les variations que l ‘ on peu qualifié «  à la con «  entre IRIX , AIX , SOLARIS , qui ont toutes disparues , tuée par GNU|Linux ( toutes distributions confondu ) . Malgré les nouveaux convertis , qui comme d ‘ habitude ( mauvaises de surcroît ) découvrent la lumière du logiciel libre , essayent d ‘imposé

Mac OS X :du génial NeXTstep aux pénibles Yosémite et iOS
OS X est à la base le descendant de NeXTstep , dont le concept de base est un noyau très simple qui contrôle des serveurs périphérique . D ‘ un point de vu technologique , ce méta kernel n ‘ aurais jamais du quitté les bancs de Carnégie Melon , car autant d ‘ un point de intellectuel , c ‘est très bien , mais à l ‘ époque le top du CPU grand public étaient les 80486 et autre 68060 . Il y eut la phase Raphsody . Le problème est qu ‘ Apple ne fait plus son travail pour sa plate-forme desktop ( le serveur made in Apple à étez flingué un petit matin blême ) et à en fait migré sur le mobile , quitte à faire de la monoculture au détriment de sa clientèle .
GNU/Linux : de la chambre d ‘ étudiant aux serveurs Facebook ( entre autre )
Tous les utilisateurs de GNU/Linux connaît son histoire , comment Linus Torvald , qui ne voulait pas acheté une licence minimal d ‘ UNIX , a crée un noyau de simili X puis la mis sur un serveur pour la partagé etc etc , ce qui créa tous un tas de débats : comme le légendaire «  Bazar contre cathédrale «  , qui reste encore valable plus de vingt ans après .
GNU/Linux est l ‘ exemple même du Darwisime positif et qui est devenu la norme … coté serveur . Ce que ne veux pas comprendre un certain nombre de fanboys de la pomme ou de Kévin fan de Call of Duty . Mais Apple à fait une gaffe , il abandonne sa clientèle professionnelle malgré son Mac Pro pour de l ‘ Apple watch à rechargé tous les soirs ou son Mac Book air à unique prise USB 3 , sans compté l ‘ OS X , aussi instable qu ‘ un Windows 8.1 .
GNU/Linux , vainqueur par défaut ?
Contrairement à ce que crois un Julien Chièze , l ‘ Apple watch est tous sauf «  révolutionnaire «  , il y a plus de vingt ans , IBM , faisait tourné GNU/Linux sur une montre … GNU/Linux à toujours étez un OS «  technique «  , il n’ a jamais étez  » grand public «  , mais il est devenu la pierre angulaire ( avec *BSD ) du net . Qui prend encore au sérieux Microsoft et ces serveurs ?
Bref d ‘ un projet étudiant née dans la fange et un OS certes UNIX mais non mis à jour et croulant sous son interface graphique …

%d blogueurs aiment cette page :