GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: Cylon

Caprica

Caprica est sorti dans l ‘ indifférence crasse . Caprica est le spin off  – préquel de ma série adoré Battlestar Galacatica . Ce qui défrise les sois disant «  fans «  et qui se revendique tel quel de BSG est le coté , entre autre soap opéra , mais Caprica parle aussi de plein de choses si actuel …

Caprica , un monde pourris sur pied
En théorie , si le fan regarde la seule et unique saison de Caprica est déjà au courant des événements pré Battlestar Galactica  ( Le plan ) et de la série mère . Caprica nous parle des  douze colonies avant la première guerre Cylon – humain ( illustré dans the Razor ) . Mais à l ‘ inverse des créatures crée par l ‘ homme dans la série mère des Cylons ; Caprica nous parle de fanatique monothéistes . La ou le Dieu des robots est  un dieu vengeur puis protecteur , le Dieu des monothéiste n ‘ est qu ‘ exclusion et massacre inutile . L ‘ univers de Caprica nous met devant nos contradictions , l ‘ humain veut la liberté sans les conséquences .
L ‘ héritage inattendus des Soprano
Quand Bill Adama nous parle de son père ; il en parle comme l ‘ un des plus grand juge de Caprica , sans doute bien après les événements évoqué dans Caprica ; car Joseph Adama , qui au début essaye de renié son héritage Tauron ( qui est un peux l ‘ Italie de Caprica ) est en fait un individu similaire a Tony Soprano , la dépression et les conquêtes féminines en moins , très attaché a sa famille , mais sachant utilisé  la violence si nécessaire . Paradoxalement , cela permet de comprendre la famille Adama post Plan , cela rassure aussi car l ‘ ADN scénaristique de la série portant sur la plus célèbre famille du New Jersey n ‘ a pas disparut sous le flot de série politiquement correct et Sarkosyste .
Zoe Grayston
Après que le téléspectateur est survécut au pilote , la série nous parle de Zoé ; fille du Gaius Baltar de l ‘ époque . Zoe passe de la Kévina à baffé matin et soir a une ébauche de ce que sera les Cylons cinquante années plus tard . Certes la série aurait pus tenir au moins une deuxième saisons ( Dollhouse en a eut deux …) . Caprica interroge sur l ‘ usage des technologie et de leurs conséquences . Comment ne pas parlé de New Cap City ; un mélange de GTA ( ou comment joué le caïd de banlieue avec en fond sonore du rap «  t ‘ a vu gros «  commercial derrière sa PS3 et choqué l ‘ UMPiste   ) et d ‘ Avalon . La technologie étouffe le Capricains , le Cylon , a la base un soldat ; deviens corvéable a merci , les scénaristes on en gros reprit le concept de Seconde renaissance et la ou les scénaristes de Matrix cherchaient la cohabitation , ils ont eut le courage de préparé les évènements pour BG de façon propre . Zoé devient quelqu ‘ un d ‘ attachant et de censé ; mais il aura fallut sa mort physique pour en faire quelqu ‘ un de bien . Caprica répond aussi à la question : comment les Cylons ont crée les hybrides et Numéro 6 …via les derniers plans de la série qui reponde a la questions . Alors oui Caprica la joue soap , oui on se demande pourquoi les ados sont hystérique , mais pour le fan de Battlestar Galactica devrais y trouvé son bonheur sinon allez regardé «  Hello geekette «  ou « plus belle la vie «  .

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :