GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: Denis Villeneuve

Blade runner 2049 – Denis Villeneuve [contient des spoilers ]

Et Villeneuve nous fit une James Cameron , ni plus , ni moins
Avant propos

Faire une suite à blade runner est à la fois idiot et si le film à venir est mauvais , abîmera à coup sur la réputation de Denis Villeneuve . Blade runner est comme Alien , une date dans l ‘ histoire de la science fiction au cinéma . Ce film est si important , qu ‘ il à marqué l ‘ esthétique des années 1980 .

Sans le film blade runner , the ghost in the shell ne serais sans doute pas sous cette forme . J ‘ aurais adoré , que ce futur dystopique , alors que l ‘ on nous casse les pieds avec «  the handmaid tale «  aurais du notre quotidien de 2017 . Certes notre vieux et respectable pays à déjà du mal avec Internet sur lequel il légifère toujours … assimile mal la notion de star up , qu ‘ il confond allègrement avec société innovante et entreprise esclavagiste sous couvert de cool .

Alors parlé d ‘ IA , de voitures volante et autonome … de droits sociaux et legaux … en France , voir en Europe , alors qu ‘ objectivement , L ‘ IA à pris le contrôle de la Bourse , le data mining et autre big data sont des notions réels , par corollaire les méga centre commerciaux poussent comme des champignons et abîme nos centre villes , ces mails , sont des Amazon provinciaux et miniature … donc nous avons la pollution , les tensions sociales , mais pas de colonies martiennes , de voitures volantes , d ‘ androïdes autonomes , d ‘ internet ultra haut débit gratis ( qui est sous entendu dans GITS ) … donc à une semaine du film , on ma objectivement piqué mon futur .
Le film

Je sort de la première séance française de blade runner 2049 , j ‘ était entrée en séance sceptique . Car faire une suite à ce qui était à l ‘ époque un OVNI . Ce film , hors les normes à l ‘ époque est devenu culte par la force des choses , il était , ce qui ne ce fait quasiment plus aujourd ‘ hui .

Blade runner 2049 arrive après the ghost in the shell , c ‘est à dire : la trilogie manga , les OAV , les séries animé ; GUNMM et la trilogie Matrix .Et Denis Villeneuve en à tenus compte en évitant , contrairement à la bouse «  à la française «  de Rupert Evans et de Scarlett Johansson de prendre les gens pour des texans . Villeneuve cite les œuvres cité plus haut de façon intelligente , il ne pouvait pas faire autrement , on ne desinvente pas la bombe A .

L ‘ histoire , ne reprend pas directement à la fin du film de Ridley Scott , mais nous raccrochons les wagons sans peine , même sans le carton explicatif du début . Nous décrivons , ce que n ‘ avais pus montré Scott en 1982 , comme le commissariat central de Los Angeles , qui ne ferais pas tache dans un film «  Judge Dredd «  .

Au fait , je l ‘ écris une bonne fois : les blade runners sont des répliquants . Deckart n ‘est donc pas une exception . Tous les acteurs sont juste et comme nous sommes une année Robin Wright , elle est encore une fois parfaite , dans le meme ton que dans Wonder Woman . Harrison Ford , contrairement à l ‘ indigeste episode 7 de Star Wars ne meure pas .

La photo est raccord au film de 1982 , nous retrouvons la Los Angeles sous la pluie et embrumé . E chef décorateurs à vraiment fait l ‘ effort pour que l ‘ on ne sente pas ou le moins possible les trente cinq ans d ‘ écart … sauf sur un détail , qui fache …

Rachel est comme chacun le sais une repliquante , c ‘est l ‘ un des meilleurs rôle de Sean Young . Comme c ‘est un androide , on peu donc la refaire , puisque elle est morte , logiquement de façon naturelle comme toute Nexus 6 quelle était . Donc le «  méchant «  du film décide pour faire parlé Deckart , de nous sortir une réplique de la Rachel du premier film , sauf que contrairement à, l ‘ amiral Moff Tarkin et à Carrie Fisher jeune dans Rogue one , l ‘ uncanny valley , c ‘est à dire quand l ‘ œil humain détecte une supercherie et il y en a bien une , elle saute aux yeux et rend mal à l ‘ aise .

C ‘est une bonne suite , qui est paradoxalement assez autonome du film de 1982 , mais cela n ‘ en fait pas pour autant un film «  culte «  , c ‘est trop tôt

Publicités

Dune – Denis Villeneuve

Après blade runner 2049 , Denis Villeneuve est en train de s ‘ attaqué à une œuvre monde , voir œuvre univers : Dune de Frank Herbert .
Inadaptable ou non ?
Le cycle de Dune à déjà connus deux adaptations : celle très connus de David Lynch avec Toto à la musique ( dont il faut que j ‘ écrive une réhabilitation pour ce groupe oublié ) , qui dérivais pas mal du roman et la version SyFy par John Harrison , un poil plus proche des romans , mais dont la réalisation , surtout les moyens , sont plus proche d ‘ un téléfilm du samedi soir sur France 3 , que d ‘ un blockbuster moderne .

Tout roman , toute œuvre est adaptable ; il n ‘ y a qu ‘ a voir le massacre qu ‘ à fais Luc Besson sur «  Valérian «  , malgré la «  caution artistique de l ‘ auteur «  .

La grande force de l ‘ adaptation de SyFy est de dépassé la manichéisme , mais je ne crois plus que cela doit soit possible dans nos années 2010 . Le problème ne va pas être financier envie si , c ‘est une variable importante , tout dependra du succès de blade runner 2049 .

Dune , subira des coupes , le standard filmique à beau c ‘ etre allongé depuis LOTR , mais le propos restera t ‘ il ?
Quelle public visé ?
The ghost in the shell à montré , avec sa médiocrité que l ‘ ouverture vers le public MCU avais sa limite , meme si la Scarlett Johannson c ‘est décrédibilisée , comme une grande , toute seule . Dune , comme LOTR , c ‘est une œuvre soutenu par des fanatiques , qui fait que ceux ci irons voir en salle . Mais cette elite , va devoir prêché auprès du beauf , joueur de PS4 avec circonstance aggravante , pratiquant à haute dose de CoD .

Pareil , à l ‘ opposé du spectre intellectuel , c ‘est à dire le public américain et le public de base européen , n ‘ a jamais entendu parlé de David Lynch , de Frank Herbert , de Dune , il va de soit que les média mainstream , ne vont pas poussé sur la série littéraire d ‘ Herbert , lire ! Quelle horreur !

Moi , je suis sceptique , l ‘ adaptation live de the ghost in the shell , n ‘ est qu ‘ au final un mauvais actionner , expurgé de tout le contenu intelligent de Shirow , la dernière version du trailer de blade runner 2049 était orienté actionner , la ou le film d ‘ origine etait avant tout un hard boiled cybernétique .. bref une partie de la réponse sur Dune sera dans la suite de blade runner .

Blade runner 2049 – Denis Villeneuve

Quitte ou double

Blade runner est l ‘ un des piliers , si ce n ‘ est le pilier central du Cyberpunk ( fanzouze , je fait référence à la partie Poséidon du manga St Seiya ) . Blade runner à très longtemps étez un mythe , car très peu diffusé à la TV et une VHS non disponible . Puis vint le DVD et la commercialisation du cut de 1992 et il y a déjà dix ans ; le coffret final cut qui reste le plus beau travail éditorial , hors LOTR à ce jour .
Un mythe égale ou supérieur à ghost in the shell
2017 verra le crash de la carrière de Scarlett Johansson du fait de son implication dans la bouse live de ghost in the shell qui va nous faire un beau ghostbuster 2016 et Denis Villeneuve devrais avoir enfin le même statu que Christopher Nolan de nos jours seulement décrié par des gauchistes fils à papa et par les anarchistes sous respiration politique artificiel .

Villeneuve ce révèle être une synthèse entre Ridley Scott et Nolan , Sicario c ‘est plus ou moins le budget d ‘ un téléfilm de France 3 , premier contact est tellement immersif , sensoriel , anti spectaculaire , comme l ‘ est blade runner , qui est tout sauf épique . Villeneuve à le même œil que Scott , la même technicité .
La musique … comment faire sans Vangelis ?
La musique de Vangelis pour blade runner est un mythe dans le mythe . C ‘est Vangelis qui rend spectaculaire le survol de la pyramide de Tyrell , émouvant le monologue de Rudger Hauer , donne une âme au Los Angeles de 2019 . Autant le travail de Denis Villeneuve est difficile , autant le travail de Johann Johannson reviens à grimpé l ‘ Everest à main nues , tshirt ,short et tong par la face nord en pleine tempête , si ce duo arrive à rendre logique , blade runner 2049 , être l ‘ Aliens d’ Alien , j ‘ en serais le premier content

The arrival – Denis Villeneuve [contient des spoilers]

Rencontre du troisième type meet 2001 the space odyssey meet Interstellar

Ceci est mon dernier texte de 2016 , pour ce qui semble être la première décennie de GeekBill , l ‘ année à étez épuisante de mon coté , c ‘est pour cela qu ‘ au lieu de prendre ma traditionnelle quinzaine de repos , je me prend trois semaines , pour un redémarrage , si tout va bien , debut Janvier .
Je tient aussi à remercié ( et pour ceux qui me lisent depuis longtemps savent que je ne dit pas merci souvent ) , les nouveaux et les plus anciens , donc bonne vacances .
Après séance
Denis Villeneuve est un cinéaste de contraste , certes , je ne m ‘ attendais pas à une suite pleine de poussières , de bruit et de fureur , comme dans l ‘ immense Sicario . Faire de la science fiction , est désormais à la portée de n ‘ importe quelle vidéaste venu , faire de la très grande science fiction est à la portée d ‘ artistes qui prennent des risques et Villeneuve fait désormais de cette catégorie de réalisateur .

The arrival est très clairement un film sous influence direct d ‘ Interstellar avec son montage destructuré , mais ce film est aussi et surtout une version post 11 septembre de rencontre du troisième type . La réaction pathétique des soldats qui essayent de faire sauté les coques est consternante . Comment des petards pourraient détruire des coques dont on ne connais pas les matériaux et dont le peuple voyage à travers l ‘ espace et le temps .

Villeneuve à repris in extenso la métaphore du monolithe dans 2001 , l ‘ homme doit apprendre à apprendre , en cela le film est d ‘ un didactisme à tout epreuve . Cela est rafraîchissant , il est dommage que ce film ne sois pas grand public , mais bon j ‘ aurais fait parti des rares à l ‘ avoir vu en salle .

%d blogueurs aiment cette page :