GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: geek

Mes années lycée , l ‘ age du Fer

Le texte qui suis est en gros le résultat de ma journée d ‘ hier . J ‘ ai réussit à re discuté longuement avec une vielle , très vielle , très très vielle copine du lycée , que je n ‘est plus revu depuis plus de vingt ans .
Discussion dès plus passionnante , nous avons parlé de nos vies respectives et des archétypes , inconscient que nous étions à l ‘ époque , elle sportive , moi le renfermé de la classe , elle discutant , riant avec tout le monde , moi l ‘ inverse , renfermé .
Cette mi année 2016 , semble être une brèche ouverte sur mes années adolescentes : XFiles , le film Warcraft , le retour de Quake . Hier matin j ‘ échangeais avec une personne trop jeune à l ‘ époque pour avoir joué au premier Quake et qui n ‘ avais jamais entendu parlé de la franchise , ce qui ma surpris , cette jeune personne c ‘est justifié car elle n ‘ avais pas de PC de la NASA chez elle ( les jeux Quake étaient certes très exigeant au niveau technique , mais annonçaient le futur ) .

Cette vielle copine donc , m ‘ a aussi remarqué que mon caractère avait quelque peu changé , d ‘ effacé , invisible , je suis passé à quelqu ‘ un que nous dirons direct et acide . La ce sont mes circonstances de vie , mes désillusions ( être geek et naïf envers l ‘ humanité est antinomique ) , mais aussi les heures passé sur les forums de discussion sur le net , étaient à une époque , la meilleur école de rhétorique qui soit , sont devenu depuis des lieux de conformismes sous respirateurs intellectuel .

Nathalie m ‘ a définit comme passionné , il est vrai qu ‘ à l ‘ époque , je ne courrais pas le guillet doux ( sauf par accident , des plus éphémère ) et me plongeais dans Tolkien ( dans une édition et une traduction à faire pissé de rire n ‘ importe quelle néo tolkienniste de 2016) et un ouvrage de base pour le néo linuxien que j ‘ étais à l ‘époque : le C++ de Bjarn Stroustrup , je ne sais même pas si il est encore disponible à cette heure .
La croisée des flux , le hasard des choses m ‘ a en sus permit de recevoir Dragon ball GT ( la j ‘ entend les cris et les pleure du néo balliste )… qui n ‘ a jamais lut / subit AB production , qui à des relent d ‘ un romantisme , d ‘ une nostalgie qu ‘ il ne mérite pas ( je renvoi au tweet du JDG au sujet de Dragon ball justement ) .

Je ne suis pas du tout un nostalgique du lycée . On me diras , que grâce au vicissitude de l ‘ académie de Créteil , pour certaine options de que je désirais pratiquais à l ‘ époque n j ‘ ai du m ‘ exilé avec bouquins et cretinisme de la jeunesse , qui n ‘ était pas en option à l ‘ époque à une heure trente de Meaux , crochet obligatoire par la Gare de l ‘ Est . Tout ce périple hebdomadaire pour le lycée de Tournan en Brie et son internat , dont la seul vertu me permis d ‘ appréhendé mon service militaire futur sans aucun appriori .
Il faut dire que le geek (qui ne portait pas cette étiquette ) que j ‘ était à l ‘ époque était entouré d ‘ une faune … fascinante a priori , c ‘est d ‘ autant plus vrai qu ‘ a cette période , les internes étaient coupé médiatiquement du monde , je le rappel , à la fin la décennie 1990 ; Internet était une chose étrange et coûteuse et j ‘ attendais avec impatience le vendredi soir pour allumé mon PC sous Windows 95 pour joué à Quake , Diablo et Warcraft II . C ‘est à cette époque ou je pouvais commencé à apercevoir qu ‘ une certaine France , ayant du mal à appréhendé le «  digital «  affleurais , je souriais intérieurement quand je voyais mes camarades de classe être dubitatif devant le Macintosh , techniquement dépassé , surtout quand le lundi matin , par un froid polaire avant de grimpé dans le train , j ‘ achète des revues qui parle du rachat par Apple de NeXT , événement technologique , dont il m ‘ était impossible de discuté avec mes coreligionnaire de l ‘ époque , ou en étant moqueur était comme les primates devant le monolithe de 2001 ou un laboureur médiéval devant un smartphone .
Moi fasciné à l ‘ époque par le début , du début d ‘ une résistance anti Microsoft ( et mon surnom par une «  camarade de classe «  de Bill Gates «  ( propos amusant et blessant a postiori pour le gamin que j ‘ étais à l ‘ époque ) de BeOS , des technologies objets , de micro kernel et devins anti Microsoft comme le jeune ce déclare anarchiste ou punk , alors que pour ma camarade , Microsoft était synonyme d ‘ informatique et la étez d ‘ ailleurs jusqu ‘ au début 2000

Le jeune actuel est un chanceux , il ne fait rien de ces dix doigts , ni de son cerveau , mais bénéficie d ‘ éditions de manga , par exemple qui m ‘ auraient fais bavé : les rééditions en cours d ‘ Akira , celle qui s ‘ achève d ‘ Hokuto no Ken , celle à venir , best seller automatique de GUNNM , de nouvelles version à bas prix en deux tomes de Batman : silence , de the dark kinght returns .
De la nous rebondissons sur le mitraillage de Pia , ou elle exposais qu ‘ une journaliste geek ce plaignait de ne pas avoir certaines connaissances et ne ce sentais pas «  légitime «  . Cela m ‘ amuse beaucoup car , pour ma part , la légitimité ne ce pose pas : tu es geek ou non , ma génération , plus exactement les passionnés de pop culture , contre culture , crée par l ‘ industrie , elle meme diffusée par Internet , moyen de communication crée par des hippies pour des militaires , tout cela à étez pris sous la protection , la défense d ‘ individus qui ont pris la parole , que l ‘ on ne demandais pas et qu l ‘ on ne peux pas faire taire .

Tous cela est devenu politique , car le verbe est une arme . Je ne fais pas mon Candide , j ‘ ai passé l ‘ age . Que Nathalie me trouve bien plus lest , disons que je n ‘ est pas les même rondeurs intellectuel , les même préventions de personnes inconnus . Elle m ‘ a connus alors que même le concept de Darklinux , n ‘ étais pas censé voir jour , comme la globalité des individus que je croise tous les jours . Mais elle est paradoxalement , cette part de moi , qui à fait de moi ce que je suis devenu . Elle représente aussi cette part du public dépassé par l ‘ influence geek , j ‘ en avais parlé dans mon édito «  geek reactionnaire «  . il ne faut pas compté sur moi pour m ‘ excusé de cette influence qui faisait les gorges chaude de Technikart il y a dix ans …

Il est nécessaire , obligatoire même , pour cultivé son humanité d ‘ avoir dans son entourage , une jeune femme comme Nathalie , cela oblige le geek , que je suis , que je ne porte plus en bandoulière comme de pseudo décorations immérité . Autant je ne demande pas aux jeunes , présent et à venir de prouvé le geek – itude , par contre d ‘ avoir joué , lut , écouté , regardé telles ou telles œuvres , qui il y a plus de vingt ans nous étaient inaccessible , du fait de la non disponibilité , de traduction et d ‘ édition fait à la pisse en sus des Hugo par exemple , ce n ‘est pas la mort , pas encore du moins

Publicités

De l’ image du geek &de la communauté open source en particulier

La drôle d ‘ image dans les médias et réseaux sociaux mainstream

Pour être franc , je n ‘ avais pas prévu de faire un hors série . J ‘ ai un sujet «  en tache de fond «  , j ‘ ai toute le matériel brut mais je n ‘ arrive pas à le traité , pour l ‘ instant , et que serais modestement Geekbill sans un hors série ? , je plaisante .
L ‘ image du geek est désormais aussi bien implanté dans l ‘ esprit du grand public , comme celui du hipster ou du bobo ( très souvent confondu par monsieur Michu sur certain sites ) . Et comme les vieux média de mémoire : la télévision et la presse quotidienne papier , la communauté Open Source / Debian sont vu comme «  élitiste «  même au sein des geek versant pop culture .
La communauté Debian/Open Source  : très chaleureuse
Les Débianistes sont vu comme les «  ultra «  de la communauté linuxienne . Ont n ‘ arrive pas sur Debian par hasard , si je suis sous GNU/Linux Debian c ‘est parce que ces valeurs ( partage , humanisme , sécurité , stabilité ) sont aussi les miennes , je n ‘est rien contre les gens qui sont heureux sous Gentoo , Fedora , Ubutnu , Open Suse …La distribution GNU/Linux Debian et sa communauté sont toute deux héritières du groupe UNIXien originel .
Contrairement à ce que pourrait croire les «  libéraux «  ( sens français du terme ) , la communauté n’est pas tellement à gauche , politiquement parlant , nous avons une chapelle de pensée commune : l ‘ indépendance technique et technologique dans la droite ligne du Général De Gaulle . Quand il arrive qu ‘un linuxien ou espèce plus rare un BSDien est un soucis plus ou moins grand et après avoir fait les recherches dans la documentation et sur internet , il ce tourne naturellement vers ses pairs , qui essayeront de l ‘ aidé .
Sans vouloir tiré la couverture , c ‘ est dans la communauté open source et ces satellites sur sont découvert les failles de sécurité , corrigé et propagé sur les réseaux .
L ‘ open source et les politiques …
Le geek peu choisir dans l ‘ ambiance ou il veut vivre «  numériquement «  , la ou le vulgum pécum , assujetti à Apple ou Microsoft n ‘ a pas d ‘ autre choix, faute de connaissance et de réseaux . L ‘ open source est vu par certain comme le «  bio «  du logiciel , à la limite du bobo d ‘ ailleurs ( enfin pour l ‘ auditeur très moyen de RMC et le spectateur de BFMTV) . Sans compté l ‘ ignorance crasse de certains ex- politique ( Christine Albanel et son pare feu open office qui fait encore rire petits et grands ) . Puis il y a les pragmatiques qui veulent accompagné le mouvement , je ne parlerais pas de la «  gauche «  gouvernemental , qui ne pense qu ‘ à cloîtré , réglementé encore et toujours plus , surveillé ce qu ‘ elle n ‘ a pas crée .
Le geek , par extension le libriste à envie qu ‘ on le laisse tranquille , dans son coin , si il doit allez en société cela ne sauras qu ‘ avec les individus qu ‘ il aura choisi ou pas du tout . Le geek n ‘est pas un néo hippie à la sauce numérique , ne crois pas en l ‘ amour ou la paix absolu dans le monde . C ‘est pour cela qu ‘ il utilise des crypto systèmes .
Revenons à nos hommes politiques ayant la peur au ventre dès que l ‘ on met sur le tapis le méta réseau . Mais de temps à autre une évolution s ‘ opère et un homme politique , passe d ‘ hostile à aide , je pense au cas de Frederic Lefèbre , qui à semble t il évolué sur la question , en tout cas fait des déclarations publique en ce sens , mais à une constance que n ‘ a pas Axelle Lemaire par exemple ( bien qu ‘ ayant participé à la consultation «  république numérique «  , je ne crois pas à la mise au vote des amendements voté par les participants ( des spécialistes sur le sujet écrit avec un certain mépris par les commentateurs du site rue 89 ) et les deux assemblées vont se mettre à plein ventre par rapport au lobbys .
Le vrai/ faux mythe du «  do it yourself «
L ‘ image d ‘ Épinal du libriste / geek est d ‘ être une sorte de MacGyver numérique , en gros certes , le libriste est capable avec GCC , un vieux listing et un VT100 de faire Facebook , il y avait une tendance on dire «  qui à la plus grosse «  ou apparaisse des choses très exotique comme les «  pirates box «  . Ou dans un autre contexte les distributions scratch comme Gentoo oui Archlinux , quelle est la différence avec ces distributions et celle dérivé de Debian , Fédora etc ? Il faut compilé . Oui la Debian ou affilié sont des binaires , que l ‘ on à toujours possibilité de compilé via les sources , mais l ‘ un des chic , pour certains est de vouloir tellement personnalisé son GNU/Linux qu ‘ il sacrifie trois jours d ‘ utilisation temps / machine pour arrivé à une installation basique d ‘ une heure sur Débian 8.x . Dois je rappelé qu ‘ à la base UNIX est un O.S industriel et que ce genre de comportement est un peu hors sujet .
Par contre utilisé le Raspberry pi et ces dérivés pour en détourné les usages , en arrivé à faire un robot , une caméra , un nœud de cluster est plus dans l ‘ état d ‘ esprit do it yourself
L ‘ image du geek
Depuis que le blog existe , l ‘ image du geek à évoluée , de temps à autre au grée des marronniers français . Je ne parlerais pas de la «  violence dans le jeu vidéo «  qui sort tous les deux jours , mais bon , il y a plein de sites click belt qui parle de cela .
L ‘ une des aides qui à aidé à «  l ‘ intégration «  ( non sens ) du geek est bien évidemment le Marvel Cinéma Univers , qui durant cette période à offert au public de Dubosc , un échantillonnage de ce qu ‘ est Marvel , sachant que l ‘ univers filmique représente moins de un pour cent de ce que recèle la maison des idées et comme il semblerait que les FF soit désormais rentré à la maison , ont devraient pouvoir enfin abordé sérieusement le chapitre galactique de la maison de Spider – Man .
Par contre après quelque années de dilutions , ou tout à chacun pouvais ce proclamé «  geek «  l ‘ élimination darwinienne commence et ne fait pas vraiment de quartiers , on les repères facilement quand ces individus parlent à la fois de sujets qu ‘ ils ne maîtrisent pas ou on des propos putassiers .
Je ne parlerais pas de Ruquier et des propos tenus envers Natoo , mais on sens que cette émission ainsi que cette environnement est mort de sa belle mort .

Libristes , rendons nous utiles pour la nation

prise de responsabilité éthique post 13/11/2015

Je ne parle quasiment jamais de politique sur ce blog , sauf quand les «  responsables politiques «  disent n ‘ importe quoi sur le continent Internet . Il va de soit que j ‘ était contre le principe de la loi Caseneuve dite «  loi renseignement «  , mal goupillé , ma expliqué et dépassant certaines réalités mathématique et éthique , mais voila , les attentats du 13 Novembre 2015 doivent faire réfléchir le libriste .

La décénnie 1990 à étez agité par des attentats et les responsables châtiés , sauf qu ‘ ils étaient abstraient pour une majeur parties de la population . Ce qui n ‘ est plus cas depuis le 13 Novembre . C ‘est en ayant la crainte de perdre certains individus , c ‘est le désavantage d ‘ une société connecté de fait .
Le libriste est un individu pointu de fait des connaissances acquises , il faut bien ce mettre dans le crane que les notions de «  vie privée «  sur Internet et dans le «  monde réel «  sont suspendues , ce qui n ‘est pas une première en France , qui à oublié la révolution de 1789 ? notre pays est dans le même état d ‘ esprit , il ne s ‘ agit pas de défendre la République , comme à l ‘ époque , mais de surmonté cette épreuve , notre Nation en à vus d ‘ autre .
Aidons notre pays
Il ne s ‘ agit pas pour le libriste , de bonne volonté de ce conduire en sauvage , digne des «  anonymous «  , ni de lancé des razzia numérique , mais de restreindre l ‘ information critique , plus d ‘ articles sur le chiffrement par exemple , plus rien sur la maintenance , firewall etc sur GNU/Linux , le pli à déjà commencé sur les médias comme Numérama ( dont je ne suis pas fan de la dernière version ) .
Par contre il faut continué à alimenté nos blogs plus que jamais . Mais ne plus alimenté , je le répété d ‘ articles de technologies critiques pour alimenté l ‘ Autre .

Tomorrowland – Brad Bird

Un des films majeurs d ‘au minimum de cette décennie est enfin sorti en DVD . Je pèse bien évidement les termes .
Tomorrowland , n ‘est pas un film orphelin
A quelque mois d ‘ écart , le dernier Brad Bird répond au dernier Christopher Nolan , je pourrais aussi parlé d’ Oblivion de Joseph Kasinski , bref , deux films sur trois qui ont moins bien marché que prévu . J ‘ ai toujours aimé l ‘ art de Brad Bird , il a pour l ‘ instant réalisé la version de référence des «  Fantastic Four «  , en reprenant le dynamisme et la puissance des origines et pas sur les desiderata d ‘ un pseudo cinéaste «  arty «  n ‘ ayant fait qu ‘ un film ( j ‘ en parlerais en temps et en heure de celui la …)
Bref , l ‘ heure est au pessimisme , mais un peux plus gaie que «  solyent green «  , qui à beaucoup vieilli dans la réalisation , pas dans le propos ( je vous renvois à la web série «  Professeur feuillage «  )
Bird est d ‘ un point de vu stylistique aussi reconnaissable que son frère britannique Nolan , Bird ne fais que dans le dynamique , dynamique , mais propre , pas du Besson ou de la shaky cam à vous faire vomir , je renvois à la séance jet pack de Franck enfant , sa bouge , mais c ‘est cohérent . Mais tellement propre que c ‘est de l ‘ animation , plus du film «  live «  ,un peu comme le montage parallèle dans la séquence de la tour , dans «  mission impossible 4 «  , mais bon à l ‘ origine il vient de Pixar et qu ‘ il est des tics , mais des tics sains , pas «  à la cinéma à Française »
Chose amusante , le couple de «  héros «  n ‘est jamais traité de geek , alors qu ‘ ils le sont .
Disney n ‘ a pas fait le job
Disney à encore une fois tué dans l ‘ œuf un projet qu ‘ il avait produit de bout en bout , certes Bird à vraiment fais dans le consensuel ( les méchants tueurs sont des androïdes , pas de sang ) . Le pire est que ce n ‘est pas contre Brad Bird ; lui n ‘ a étez que le pauvre débile à sacrifié , mais contre les geek de Pixar , qui ont trop de pouvoirs au goût de certains .
Ce qui est bizarre est qu ‘ ils n ‘ ont pas tiqué avec le sous texte de «  Captain américa : the winter soldier «  , mais bon Marvel est la nouvelle vache à lait du groupe avec la futur vache «  Lucasfilm «  , mais gare à Marvel quand il s ‘ apercevra du pouvoir politique qu ‘ il a ..
Pourquoi le voir ?
Le sujet , l ‘ enthousiasme sauvera le monde ou pas , est une bonne idée en soit et au final avec le twist comme il faut . Bird , je le répète est un réalisateur enthousiaste , mais j ‘ ai bien peur qui soit attiré par le coté obscur de la force et nous donne un «  indestructible 2 «  sombre , cela ne serais pas la première fois , «  Toy story 3 «  ou «  Wall E «  ne sont pas joyeux non plus .
Voyez le et faites vous une opinion .

%d blogueurs aiment cette page :