GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: ghost in the shell

Ghost in the shell 2017 – Ruppert Evans

Vers un trio de blacklisté par la Geeknation ?

Je suis profondément attaché à Ghost in the shell , c ‘est l ‘ un de mes manga préféré et ma série d ‘ animé culte . J ‘ aurais pensé , sincèrement , que la fessée , prise par «  Ghostbusters «  aurait fait un temps soit peu , les producteurs , le réalisateur , le ou les scénaristes ainsi que la troupe d ‘ acteurs .
Un bordel , une catastrophe annoncé
La marge entre un bon et un mauvais trailer est mince . Nous avons vu ceux de «  Wonder woman «  et de «  Justice league «  , qui nous donnes envie de campé devant notre salle de cinéma pour ne pas loupé la première séance de ces long métrages .

Contrairement à ce que crois Paramount , qui n’ a fait que greenlighté ce «  film «  Scarlett Johansson n ‘ a aucune crédibilité geek , pas plus que le «  réalisateur «  , qui va devoir devoir subir une longue peine de DTV . Quand aux «  scénaristes «  … bref
Qu ‘est ce qui ne m ‘ attriste pas dans ce trailer ? Le Parkinson précoce de l ‘ actrice principale , parce que je rappelle quand même que c ‘est un cyborg , donc un androide avec une masse gélatineuse dans la boite crânienne renforcée . Elle ne doit donc pas tremblée …

Peux t ‘ on me dire , l ‘ intérêt de cité , in extenso la scène de réveil de Kusanagi , de l ‘ animé de 1995 ? surtout qu ‘ il n ‘ y auras pas de Kenji Kawai pour sublimé cette instant . L ‘ esthétique , cheap est problématique , Evans aurait pus reprendre «  Blade runner «  , ce que fait le film de 1995 ! car oui la version de 2017 reprend l ‘ animé , pas le manga , c ‘est donc l ‘ adaptation d ‘ une adaptation …
Quelle est le public visé ?
Soyons très clair , en France le film va bidé , car le «  jeune «  , le fan de Black M , de Kev Adams , de Cyril Hanouna , n ‘ ira pas le voir . Ghost in the shell , aussi bien le film de 1995 , les séries animé , Arise inclus , le manga parle de sujets , qui au milieu des années 1990 étaient de la politique fiction , mais nous y sommes . Mais l ‘ ado , sous éduqué , sur informé ne va certainement pas comprendre le pourquoi du comment de la manipulation de la République de Gabel ( ou son équivalent «  live «  ) .

Pourquoi le public américain ce déplacerais ? GITS n ‘ est pas par essence bourrine , ni spectaculaire , Johansson , ce n ‘ est pas Emily Blunt , ni Gal Gardot , elle à une image arty , plus qu ‘ à coté de la plaque , surtout , que paradoxalement , Kusanagi est un bloc de glace sur un océan de méthane .

Serial experiments Lain

Variation sur le ghost et Evangelion

Je n ‘est aucun souvenir de 1998 . Certes , n ‘ importe quelle imbécile nous ressortira la «  victoire «  en coupe du monde , mais comme c ‘ était sous l ‘ ère Blatter , cela dois être remis en question . Je devais être en attente de mon service militaire . Cela dit j ‘ étais de plus intéressé par le logiciel libre et l ‘ open source , mais n  » avais pas encore franchi le rubicon en installant ma première distribution SuSE . J ‘ avais naturellement décroché des animés et le Club Dorothée reposais en terre consacré , les anciens fans ce cachais , un culte était voué à Evangelion , alors diffusé sur Canal + , dont les VHS coûtaient une petite fortune …
Je n ‘est entendu parlé de cette animé que très récemment via le podcast «  c ‘ était mieux avant «  de Mangacast , je ne regrette pas mes 10 € .

Un chara design | animation | de son époque
Serial experiments Lain est typique de l ‘ esthétique de la fin des années 1990 . Nous sommes bien loin de Saint Seiya et autre Ghost in the shell . Mais plus proche d ‘ une esthétique cheap à la mode M6 / techno de l ‘ époque et l ‘ un des cliché de l ‘ époque : le décadrage .
Le chara design est moche , il faut vraiment s ‘ accroché , Lain n ‘ est pas particulièrement charismatique dans les trois premiers épisodes , mais cela change a partir du quatrième . L ‘ animation est plus proche de l ‘ animé de 6 heure du matin sur TF1 ; dès plus basique , que de ce que fait IG sur Ghost in the shell .
Une œuvre pillée sans vergogne
Serial experiments Lain n ‘est pas du tout connus du grand public et pas vraiment du public visé , celui de l ‘ otaku . Les questions posé dans cette série sont intéressante et sembleront «  révolutionnaire «  dans Matrix reload / révolution et surtout dans Caprica , le spin off de Battlestar Galactica . Serial experiments Lain cite aussi Akira , mais comme l ‘ on parle de deisme , cela est logique .
Paradoxalement parlant Serial experiments Lain est trop longue de trois épisodes , je ne puis que le recommandé , ce n ‘est pas encore devenu un incontournable , mais pour une fois que l ‘ on vois de l ‘ OpenStep , je ne vais pas me plaindre .

Ghost in the shell arise – pyrophoric cult

L ‘ émergence du major Kusanagi

Dire que j ‘ aime Ghost in the shell est un euphémisme , c ‘est une œuvre qui à marqué la fin de mon adolescence . GITS c ‘est autre chose que Motoko Kusanagi qui saute nue d ‘ un immeuble pour effectué une exécution et disparaître avec un camouflage thermo – optique ( technologie en cours de développement ) , ce sont des propos géopolitique intéressant .

Ghost in the shell arise – pyrophoric cult
Pyrophoric cult est au-delà de la très bonne surprise . J ‘ avais étez déçus par les épisodes trois et quatre d ‘ Arise , qui allais un peux loin dans le pré section 9 . Pyrophoric cult ce rapproche des deux saisons de «  Stand alone complex «  au niveau scénaristique et de l ‘ action . Arise semble nébuleux , en faite non , l ‘ image est brouillé et c ‘est de la faute de production I.G. Pyrophoric cult est la première mission de la section 9 canonique avec les mécanismes que le fan connaît sur le bout des doigts .
Certes , temporellement parlant , nous sommes bien avant la première saison de stand alone complex , mais Pyrophoric cult cite 2nd GiG de façon amusante avec les capacités de hacking des Logicoma , qui font aussi bien que les Tachicoma upgraté de la seconde saisons de stand alone complex … tous comme les hélicoptères IA américains qui prélude ceux de la saison 2 .
Arise est rêche , très rêche pour le fan , mais réussi ou commence à réussir la ou Georges Lucas c ‘est planté . Production IG prend son temps .

Prochain arrêt : ghost in the shell arise – le film
Juste avant les deux épisodes , le fan à droit aux trailer du film ; qui conclu la saison voir la série . Ce film va être l ‘ épisode trois , moins les mièvreries du funeste épisode Star Wars . Je suis très curieux de ce long métrage , dont je ne doute pas de la conclusion .
Et si je parlais , pour conclure du prochain film live ? J ‘ invite le lecteur à cherché les derniers clichés du machin qui est en ligne , comme ne pas pleuré concernant Batou , le design qui fait cheap ?
Bon , moi j ‘ attend la sortie Ghost in the shell arise – le film , à defaut d ‘ attendre une réédition Ghost in the shell dans le bon format et le bon sens de lecture …

Dragon ball évolution – James Wong

La tache indélébile de Son Goku , prélude à GITS live ?

Dragon ball est contemporain de Saint Seiya auquel je dois mon amour envers Richard Wagner à cause de l’ arc Asgard qui me fit découvrir les légendes nordique dont sont issue les Nibelungen . Mais Saint Seiya part en quenouille , entre la suite officiel , bordélique et laide avec «  Saint Seiya dimension «  et le film en CGI parfaite pour la génération Kev Adams – Hanouna qui tire plus sur les derniers Final Fantasy , que sur l ‘ animé voir les OAV .
Un Goku honteux et ridicule
Le scenariste , le réalisateur et le rôle principale sont purement et simplement des incapables . Ce truc fait honte à n ‘ importe quelle amoureux sincère de l ‘ opus magnum d ‘ Akira Toryama et par extension à la pop culture japonaise . Je sais très bien que ce collage de scènes n ‘est pas du tout réservé aux premiers fans , mais plus à cette fameuse génération , inculte , nombriliste et sachant tout : la génération Playstation .
Si encore Goku était le seul loupé , mais quelle crétin d ‘ exécutif à imposé à James Wong , le personnage de Piccolo ? , c ‘est le dernier arc de Dragon ball ! Il aurait pu y avoir les tournois!l ‘ armée du ruban rouge ! Bref des segments suffisamment épique et ce suffisant à eux même . Mais ces histoires devaient être jugé un peu trop compliqué pour le texan . L ‘ autre trahison est le caractère veule de Goku , ou tout son caractère de Saiyen à étez écrasé au profit d ‘ un caractère lambda d ‘ un adolescent quelconque , hors Kakarot est tout sauf un pékin moyen il me semble . C ‘est un Superman qui n’ a pas peur de son ombre … lui .
Renié par Akira Toryama
La semaine dernière est parut au Japon un ouvrage fêtant les trente ans de Dragon ball . Dans ce tome , que le fan à envoyé une supplique à Glénat pour une traduction et une commercialisation . Il y a deux choses importantes : Dragon ball Super ne satisfait pas du tout Akira Toryama et Dragon ball évolution est officiellement rejeté .
Ces deux excellentes nouvelles montre qu ‘ il n ‘ y aura qu ‘ un seul échec de la Toei : Saint Seiya .
Revenons au sujet du jour : Dragon ball évolution nous montre l ‘ occident – centrisme américain et c ‘est une vision radioactive . Cela viens aussi que les états unis ont découvert Dragon ball en 1995 , vers la fin de la diffusion au pays du soleil levant et ici en France . Et il va de soit , cela c ‘ est plusieurs fois vu dans l ‘ histoire ce sont toujours les nouveaux arrivants qui ce montre «  puriste «  alors qu ‘ ils ont découvert l ‘ œuvre hier … sauf pour Dragon ball ou Ben Ramsey n ‘ a soit rien compris au manga , soit pas du tout lut les aventures de la dragon team .
Ghost in the shell live
C ‘est la que la sueur , froide et sans pitié descend le long de l ‘ échine pour s ‘ interrogé sur le futur GITS live .
Ce film est censé sortir l ‘ année prochaine et il n ‘ y a aucune promotion , aucun fuite … c ‘est étrange , car il faut donné de l ‘ intérêt aux collégiens et au lycéens illettré , qui ‘ ont jamais entendu parlé de Masumune Shirow et dont l ‘ alpha et l ‘ oméga intellectuel ; scénaristique et graphique ce résume à Naruto . On va avoir la malchance de voir une sorte de Matrix 2.0 , ce qui est paradoxal puisque le premier volet des Watchowski est des plus inspiré de GITS entre autre .

%d blogueurs aiment cette page :