GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: Intel Pentium

Microserfs de Douglas Coupland

Un roman geek

«  Microserfs «  est un roman daté , mais précieux . Qu ‘est ce qui différencie «  Microserfs «  d ‘ un roman technologique du terme ? Parce qu ‘ il s ‘ agit de la chronique d ‘ ancien employés de Microsoft . LE Microsoft des années 1990 ou le monstre de Redmond régnais sur l ‘ informatique .

Un age révolu
L ‘ action ce situe en 1993 – 1994 . il commence au siège de Microsoft , pour continué et s ‘ achevé dans la «  mythique «  Silicon Valley «  . A l ‘ époque ou John Sculley retrouve ces pénates après avoir étez éjecté du directoire d ‘ Apple . Nous suivons donc un groupe de geek qui part en Californie crée une sorte de Minecraft avant l ‘ heure , sans la technologie des années 2000 ( Java open source , haut débit , Apache server etc ) Oops est plutôt équipé en Intel Pentium ( qui ce souvient de la blague sur la virgule flottante ? ) , Apple Quadra et même une antique ( pas pour l ‘ époque ) Silicon Graphics IRIS ( modèle sous Motorola 68 0x0 ) . Cette chronique casse pas mal d ‘ illusion , non sur les rapports humains , mais sur la «  Silicon Valley «  , fantasmé de façon indécente par des individus ; les politiques , qui ne savent pas différencié SFTP de P2P .
Quand je relis ce roman , fin 2013 , je le trouve encore intéressant , pas pour les sauts quantique qu ‘ à effectué un simple PC . Mais que grâce à Internet , la Silicon Valley est dématérialisé , une idée , un vieux PC ; GNU | Linux avec les outils de développement et les bibliothèques ; une box et vous l ‘ avez votre «  start up «  , certes l ‘ Etat vous met des bâtons dans les roues avec impôts , charges , contraintes sanitaires et social .
Le roman est aussi intéressant car il complète formidablement «  l ‘ histoire des jeux vidéo «  de monsieur Ichbiath sur les illusions 3DO , la longue chute sans fin de Nintendo qui ce profilait ou sur les décombres d ‘ Apple d ‘ après Jobs , d ‘ après Sculley …

Encore pertinent ?
Oh que oui , car il remet le geek au centre , je parle du «  vrai «  geek , celui qui code , s ‘ interroge sur le CM 5 de Thinking Machine , pas le beau gosse qui crois geek les jeux Playstation et que l ‘ état de l ‘ art sois un Final Fantasy . Le geek avant d ‘être une créature amoureux de méta culture est avant ou un technicien , dans le sens noble du terme , celui qui crée de façon non orthodoxe et qui hacke par plaisir et neccésité si il le faut .

Donc essayé de vous procuré Microserfs de Douglas Coupland en édition 10/18 , mais je déconseille la version 2 .0 JPod du même auteur , qui est une caricature de Microserfs , transposé à l ‘ age du web .

Publicités

Gnu /Linux et moi

J ‘ inaugure une rubrique assez irrégulière ; qui ne seras pas une critique sur l ‘ Open Source ; mais espère comblé un manque … comment un geek vis avec ce qu ‘ appelle les journalistes d ‘ une certaine presse les «  nouvelles technologies «  , qui sont tous sauf « nouvelles «  . Qu ‘est ce que l ‘ Open Source ? une philosophie qui permet a ceux qui le veulent téléchargé le code source de n ‘ importe quelle programme , le modifié si il en a les compétences et le redistribué . Gnu /Linux est open source comme sa version « Jedi » que sont la famille des *BSD .

Du Pentium au Dual Core

Je fait parti de la génération «  plan calcul «  , j ‘ ai étez initié sur des Thomson MO5 / TO7 j ‘ ai connut les salles remplit d ‘ ordinateur qui ne serait même pas capable d’ encodé du MP3 . Puis vint la possibilité pour moi de m ‘ acheté mon premier PC … un Intel Pentium 133 avec 64 Mo de RAM et cette choses terrible qui était Microsoft Windows 95 , puis vint l ‘ âge de l ‘ Intel Pentium II 333 / 3DFX 2 … Intel Pentium III 933 en SMP ( génération Coppermine ) – 512 Mo de RAM , puis je suis passez à ces ordinateurs de science fiction que sont devenue les ordinateurs portable … avec un Céléron P4 et 256 Mo de RAM ( les grands froid et son disque dur l ‘ on porté au paradis des machines ) et enfin ma machine actuelle un DELL Dual Core avec 2 Go de RAM qui fait tourné ma DEBIAN Etch 4.05 à une vitesse fantastique ( et je ne parle pas de GIMP ) …

Comment on devient un Linuxien

Après être passez de Microsoft Windows 95 à Microsoft Windows 2000 professionnelle je me suis jeté dans le bain de «  l ‘ open source «  , à l ‘ époque je lisait régulièrement une revue du nom de LOGIN qui en sus de faire de la propagande pour les systèmes non – propriétaires , travaillais le lecteur pour une adoption de Java …technologie objet fonctionnent via une machine virtuelle qui permet de faire des programmes 100 % portables et faire abstraction de l ‘ OS … un plan simple et efficace de la part de Sun Microsystems allié par la circonstance à IBM le légendaire Netscape et Oracle ,mais du faite du coté laboratoire recherche et des releases quasi perpétuelle de la plate forme .. sans compté PHP faisant la même chose mais du coté client en moins de cycle machine … de c ‘ était une époque ou Google n ‘ était pas vus par certain comme le Microsoft actuelle et comme tout plan parfait il n ‘ avait pas vu l ‘ émergence de Linux . je ne vais pas récité le chapelet des qualités de Gnu / Linux , n ‘importe quelle newbies qui vient de découvrir la lumière pourras récité le crédo . Mais par Saint Steve Jobs que le chemin fut long pour migré jusqu ‘ DEBIAN !

De Suse à Débian

Comme pas mal de Linuxiens , j ‘ ai fait le tour de pas de distributions avant d ‘ arrivé à DEBIAN . j’ ai commencé par celle qui a l ‘ époque me semblait la plus simple la Suse 7.x qui marquait l ‘ apogée du kernel 2.4.xx et les début de KDE 3.x je suis resté fidèle jusqu ‘ a ce que je trouve moins pénible a installé avec FEDORA , branche 100 % open source de la firme Red Hat , j ‘ ai essayé pour le fun , Kubuntnu , qui est à Gnu / Linux ce que sont les brailleurs de téléréalités ou les acteurs de «  Plus belle la vie «  … une distribution pleine de vide . Puis fut le début de l ‘ âge DEBIAN qui à l ‘ avantage de pouvoir ce suffire a lui même .

%d blogueurs aiment cette page :