GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: Java

Android , échec critique de Google

Le fractionnement d ‘ UNIX : le remake

UNIX , jusqu ‘ à GNU/Linux
Google à réussi un exploit : nous faire une belle AT&T . Je m ‘ explique , UNIX , bien que crée par Kenneth Thompson et Dennis Ritchie , le code source gratuit ( à l ‘ époque ) pour les universités , mais salarié par cette même entreprise , UNIX était commercialisé et le code source disponible pour ceux qui avaient acheté le système d ‘ exploitation . L ‘ exception était que la gratuité du binaire et des sources pour les universités . D ‘ ou les apparitions des IRIX et des SUN / Os et ce qui fut son successeur SOLARIS , qui n ‘ étaient que des systèmes X , compilé pour des besoins et des architectures CPU plus ou moins spécifiques .

Avec le temps , les besoins et les architectures que je qualifierais de façon post mortem à la con ( SPARCS , HYPER SPARCS et MIPS ) , mais Intel , avec ces premières architectures 64 bits donna un si fort coup de pelle avec l ‘ arrivée concomitante de GNU /Linux détruisit tout ce qu ‘ avais fait Sun Microsystems , Silicon Graphics , DEC etc
Android ou le remake v 2010 – 2016
Qu ‘est ce qu ‘ Android ? Si je me refaire à wikipedia c ‘est un subtil mélange entre un kernel Linux et des API Java , des technologies open sources ( au grand damne d ‘ Oracle ) . La ou Google à voulut faire son malin , en ce souvenant des UNIX propriétaires , garde la main sur le noyau qu ‘ il distribue à ces licenciés , qui eux même ont le droit d ‘ altéré la GUI , ce qui modifie considérablement , ce qui est un luxe en soit «  l ‘ expérience utilisateur «  , comme si Kévin ou Jason savaient ce que c ‘ étaient …

La question est : en quoi cela pose un problème ? Je pose la question autrement , vous achetez deux PC de marques différentes sous Windows 10 , mais vous n ‘ avez pas du tout le bureau du fait d ‘ ajout et de suppression , de remplacement d ‘ utilitaires essentiel au système . Chose interdite dans le cadre d ‘ une distribution GNU / Linux , car le geek doit pouvoir passé d ‘ une distribution à l ‘ autre en toute transparence .
Apple win …. pour l ‘ instant
Apple , avec son joli iOs tout gelée à réussi son coup , en ne combattant pas ou de façon si symbolique . IOS est un dérivé de Mac Os X , lui même dérive de NeXTstep / Openstep . Cela ne veut pas dire qu ‘ Apple est tiré d ‘ affaire , c ‘est plutôt le contraire , l ‘ iPhone s ‘ épuise , le Mac est abandonné de facto , le Mac Pro c ‘est révélé un gag , l ‘ iWatch est un pétard mouillé … quand je pense que Nvidia et ATI ce batte au couteau en faisant évolué le paradigme GPU …

Java va t ‘ il enfin mourir ?

Va t ‘ on en finir envers le faux successeur du C ++

Je vais parlé d ‘ une époque que les jeunes de moins de trente ans mythifie : les années 1990 . Ces jeunes gens , lobotomisé , infantilisé , résume cette époque à la Playstation et au triptyque Microsoft Windows 95/98/ Millénium ( NT 4 .x bref …) , avec le retour des enfers d ‘ Apple .
Java , le SDK idéal … théoriquement
Java , crée à l ‘ origine par SUN Microsystems devrait etre une des armes anti Microsoft avec les network computer de Sun et Oracle et éventuellement Netscape . Java reposais sur la syntaxe et le système totalement objet du C++ ( en n ‘ ayant pas à assumé l ‘ héritage du C ) et le garbage collector , qui assurait l ‘ exploitation du code téléchargé sur Internet et ne s ‘ exécutais pas en natif sur le client via les applets .
Sauf que Java à changé plusieurs fois de philosophie et pour des raisons purement markering à étez fragmenté en trois versions , ME , SE et Enterprise Edition , qui regroupais en son sein les deux autre versions , plus des features comme les servlets et leur descendant : les Enterprise Java Beans , le chiffrement etc .
Cela marchais très bien en laboratoire et dans un mode régit par Microsoft , Netscape , mais le débit caracolais au mieux à 56 K et rechargé périodiquement les pages web … bref d ‘ une année sur l ‘ autre avec des bibliothèques ajouté , retiré , renommé , pour le plus grand bonheur de Borland | Inprise qui vendais trop cher ses solutions .
Java et la réalité … dur reveil
Java , bien que contemporain de GNU / Linux est passé à coté , cela ne pouvais qu ‘ etre que cela , puisque SUN Microsystems commercialisais son propre UNIX : Solaris , qui connus lui aussi un destin funeste .
Pour revenir à Linux , étant plus proche de la « rue «  que ces concurrents , ce développa sur cette plateforme Apache , ces modules et les langages associé : Perl bien sur , Javascript , mais le généalissime PHP , gratuit , open source , evoluant du coté serveur ..
Java est devenu open source en 2006 et devint la calamité connus de tous . Java est devenu un problème comme l ‘ est Flash , dont on arrive pas plus à ce débarrassé que le souffreteux MD5 .
Oracle Vs Google : le problème du fair use
Le fair use est une tolérance , pas une obligation . Google eut droit à un procès de la part d ‘ Oracle du fait de l ‘ intégration de Java dans le code source d ‘ Android ( qui repose lui même sur un kernel GNU / Linux non ouvert ) et Oracle à perdu , le résultat ne c ‘est pas fais attendre , il semblarait qu ‘ Oracle est désormais des trou de mémoire concernant la plateforme née jadis chez Sun dès rumeurs annonce un abandon de maintenance de Java EE . Déjà que le société de Larry Elison à une mauvaise image avec ces contrats par CPU de son SGBD , des licences bizarre avec MySQL ( et donc création du fork Maria SQL ) , de l ‘ obligation , sans aucune condition de migré ses donné sur le cloud ( n ‘ étant pas Tony Stark je n ‘est pas du tout confiance , sans poussé vers une paranoïa excessive ) . Bref tout cela indique la fosse commune pour Java .

%d blogueurs aiment cette page :