GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives de Tag: jean michel jarre

L ‘ évolution du concert électronique

période contemporaine : Europe en concert – Liebiena , the connection concert

Pour les prestation scéniques , il y a deux écoles : Tangerine dream | Klaus Schulze ou l ‘ on déroule les séquences de façon linéaires , sans aucune variations par rapport à la gravure disque et de l ‘ autre coté , l ‘ école Jean Michel Jarre , qui à pris comme point d ‘ origine Tangerine dream | Klaus Schulze pour arrivé à autre chose .

J ‘ ai parlé , il y a quelques années , alors que je croyais JMJ lessivé , à bout de souffle , de ces concerts désormais légendaire de Houston – Lyon , de La Defense , de 1995 , sous la tour Eiffel , variation d ‘ Europe en concert , qui servira de support à d ‘ autre jusqu ‘ à l ‘ indigeste Monaco .
Etat des lieux
En 2017 , Jean – Michel Jarre , provoque toujours autant … de passions , bonne ou mauvaise . Il est vu par certain ostrogoths , je ne vois pas comment appelé ces individus , qui ne vois qu ‘ un fils à papa envers JMJ , la je lève les yeux au ciel .

Quoi on en pense , le double albums concept electronica à servit de bain de jouvence à JMJ . Il y a aussi les facilités technologiques , qui jouent . Quand je relis , avec un certain plaisir le numéro 68 de keyboards magazine datant de juillet / août 1993 avec ces difficulté de SSL , de sequenceur MPC 60 et que deux décades plus tard , on traite l ‘ audio avec la même facilité que le MIDI . Qu ‘ un Ableton live 9.x , on manipule les formes d ‘ ondes , comme le faisait jadis un Fairlight CMI , le tout en 96 KHZ ….

Liebiena , the connection concert , variations et bootleg
Si Jean Michel Jarre à bien compris une chose , c’est la force des bootlegs . Il est tout à fait droit de
bloqué toutes les vidéos qui circules de ces concerts sur Youtube . Mais , elles lui assurant une publicité gratuite .

L ‘ electronica tour est une réussite stylistique , il a réussit à ce débarrassée du maniérisme pénible de la période aéro , pour une simplification à la «  europe en concert » , mais version luthérienne . Les jeux de lumières via les LEDS , remplaçant les projections de diapositives , héritière du Pink Floyd .

Pareil , il y a eut une compression de personnel , nous sommes passé d ‘ un groupe de musique progressif à un set façon Depeche Mode , période song of faith and devotion . Sept musiciens en 2017 , cela ne ce justifiant plus avec le MIDI et la lutherie .

Et que dire des nouveaux arrangements d ‘ équinoxe 7 , d ‘ oxygène 8 , d ‘ ethnicolor ? La house à étez digéré d ‘ une très bonne façon , mais aurais fais poussé des hurlements aux «  puristes «  . Autre chose qui à changez , la rapidité dont Liebiena , the connection concert , même dans sa version . MP3 , découpé et référencé de façon clean à étez mis à disposition du fan .

Bref , contre toute attente monsieur Jean – Michel Jarre à repris la main , c ‘est plaisant à voir , dynamique , fais bougé la tète .

Publicités

ISDN – The Future Sound Of London

Mon dépucelage techno et ambiant

Avant Internet , nous n ‘ avions que la télévision , la radio et les périodiques chez les marchands de journaux . La couverture jouait un plus grand rôle qu ‘ à notre époque , un jour une couverture m ‘ accroche l ‘ œil , très travaillée , très technologique : celle de la revue CODA , aujourd’hui disparu .
C ‘ était une revue bimensuel , très irrégulière , militante . Elle vivait entre autre de publicité et donc il y a avait les couvertures des EP et LP du moment , je me souvient entre autre de celles d ‘ ISDN et de music for the jilted generation .
ISDN … bien après dead cities
A l ‘ époque , je connaissais déjà FSOL , via dead cities et lifeforms , aux couvertures si 90’ s . Albums toujours écoutables plus de vingt ans après , c ‘est dire la qualité du travail . La couverture d ‘ ISDN m ‘ a toujours fasciné , blanche immaculé .

ISDN était vendu comme un live retransmis via l ‘ ISDN , l ‘ équivalent de NUMERIS de l ‘ époque soit un débit entre 64 et 128 kbits / seconde . Un exploit technologique pour l ‘ époque . L ‘ album est soigné de bout en bout , comme toute les productions The Future Sound Of London . FSOL détonnais à une époque ou il y avait dans les les bacs de la techno pur et dur et surtout du hardcore made in Thunderdome et surtout des LP au compte goutte .
L ‘ ambiant et après ?
L ‘ ambiant est l ‘ héritière de fait du rock progressif . C ‘est intéressant , je trouve , je lis actuellement «  rock progressif «  d’ Aymeric Leroy et même si les groupes à guitares subsistent encore , l ‘ amateur de musique electronique sais fort bien que c ‘est l ‘ école berlinoise qui à pris la place avant de redonné le sceptre à l ‘ Angleterre .

Techniquement parlant , je ne vois aucunes différence entre le Phaedra de Tangerine Dream , equinoxe de JMJ et liforms de FSOL , c ‘est le même style , les même influences , la même continuité . Ecouté ISDN , c ‘est clairement écouté une epoque révolu , ou la Techno était underground , mystérieuse … faites avec peu de moyen , mais tellement poétique .

De l ‘ héritage Jarrien , ou le retour de Tartuffe

Ou le lègue d ‘ équinoxe , en autre

Jean – Michel Jarre , quoi en pense les «  bien pensants «  du Monde et de Télérama , aura crée malgré lui une esthétique visuel , que le synthésiste , amateur ou professionnel , sur scène . De meme qu ‘ en studio : une esthétisme de l ‘ empilement du clavier .

Certes , le profane ne comprend pas pourquoi ont adorent empilé les instruments . C ‘est plus simple que d ‘ attendre que Maschine boote … Certes en 2017 , on peux faire comme Chloé , DJ que que respecte , qui ce contente de deux machines et sans doute de pas mal de VST ou à l ‘ inverse d ‘ Arnauld Rebotini .

Arnauld Rebotini est un grand nom de la techno francophone . Ancien disquaire , il fait une house flirtant avec la minimal , certes il dit à qui veut l ‘ entendre cf Télérama , vous savez l ‘ hebdomadaire qui traitait les manga de japoniaiseries , donc Rebotini traite la musique de Jarre de « pop » , avec un certain …. dégoût , je vous renvois à la vidéo trouvable sur youtube : Arnauld Rebotini dans son studio .

Il y a quelque temps , je tombe sur le set de Rebotini live @ SEQUENCES , agréable ; mais pas extraordinaire non plus , première surprise : il cite Jarre période Houston – Lyon dans la façon de s ‘ entouré de ces instruments , bref , mais le pompon est que durant ce set , il cite équinoxe , l ‘ un de mes disques préféré du gone lyonnais , les mêmes intonations des filtres , les même ambiances .

J ‘ aime bien la critique , mais dans ce cas , on évite de «  rendre hommage «  après , de toute façon , vous pourrez jugez par vous même avec la vidéo ci dessous .

Zoolook – Jean Michel Jarre

L ‘ image de Jean Michel Jarre à énormément bougé ces deux dernières années , lui qui passais pour le Richard Clayderman du synthétiseur à une hype logique avec le duo «  Electronica «  . Le grand public la plus ou moins caricaturé entre le premier oxygène et rendez vous , en oubliant le confidentiel à dessain «  music for supermarket «  .
Zoolook et les années 1980
Zoolook sonne d ‘ une façon caricatural très 1980 . La ou par exemple , la trilogie berlinoise de Depeche Mode ( Construction time again ; some great reward et black celebration ) sont en 2016/2017 intemporel pour diverses raisons .

Je sais bien ce que le dira le jeune musicien electronique : JMJ utilisais le «  fabuleux «  Fairlight CMI IIx et l ‘ EMUlator , je le répète , Jarre , utilisait le matériel de son époque et en tirais le suc . N ‘ importe quelle personne qui utilise Ableton 9 dispose de «  redux «  , un filtre qui détruit le 24 bits /44,1 /96 actuel pour imité les filtres des sampleurs australien et américains .

A contrario un «  thriller «  de Michael Jackson , sonne plus 1990 , plus punchy que ces équivalents chez Madonna et Prince à l ‘ epoque .
Zoolook et les rappeurs
Si il y a une chose qui insupporte les rappeurs , c ‘est de reconnaître la base technologique commune entre la house | techno et le rap . Zoolook lui est des plus important pour la travail sur les phonèmes . Je rappelle que le CMI IIx ne disposait que de 240 ko de RAM et les filtres numérique du debut des années 1980 était avec le Yamaha DX7 le higt end de l ‘ époque.

Mais le rap actuel doit énormément , ne serais que l ‘ utilisation de sample , avec Kraftwerk ( qui semble avoir totalement disparu de l ‘ historiographie du rap .
Zoolook en 2017
Zoolook na pas vieilli , comme non pas bougé le premier oxygène , equinoxe et magnetic field . C ‘est un disque très en avance en 1984 et l ‘est encore en 2017 , qui à réutilisé la longue enveloppe sur la voix de «  Zoolokologie « ? . Bref , il serais sain que les apprentis poètes du ghetto , qui utilisent si facilement les Maschine de Natural Instrument reconnaissent une bonne fois la matrice de Jean Michel Jarre .

%d blogueurs aiment cette page :