GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: Madonna

Sandra : le gâchis d ‘ une possible Madonna européenne …

De la responsabilité du producteur musical

Lors des mes pérégrinations archéologique sur le Yamaha DX7 , j ‘ ai redécouvert la chanteuse Sandra , qui à selon de très vague souvenirs , illustré ma petite enfance musical . Sandra était dans la moyenne haute des chanteuses «  à tubes «  de l ‘ époque , pas mal , sans plus . Attention , elle avait une voix , un charisme indéniable , c ‘ est son producteur qui n ‘ a rien compris aux changements musicaux .
Michael Cretu : Ni feue Georges Martin , encore moins Flood
Les années 1980 – 1990 ont été des décennies très riches musicalement , new wave , techno , rap , eurodance , il sortait un disque innovant par mois . Mais alors que la carrière de Sandra démarrais très bien , son producteur de l ‘ époque ne sentais pas du tout les tendances de l ‘ époque ,le cas de Michael Cretu est sans doute un cas unique dans l ‘ histoire de la musique .

Attention les jeunes , les années 1980 , le monde était techniquement plus petit , en sus de la guerre froide finissante . Madonna c ‘ était avant tout une grande intelligence avec un nez infaillible sentant le vent tendanciel . Michael Cretu est aussi «  intéressant «  techniquement parlant , même si la page wikipedia est particulièrement affirme qu ‘ il s ‘ inspire ( de mémoire ) de Peter Gabriel et Genesis . Écoutant régulièrement leurs disques , je ‘ étant pas pas vraiment le début , du début d ‘ un Michael Cretu . Non Crétu fait plutôt dans l ‘ inspiration oldfieldienne , période 80 ‘s … pas vraiment la période du créateur de tubular bells , d ‘ ailleurs , Michael Cretu à même produit un single de Mike Oldfield , que l ‘ on retrouve dans discovery , sorti en 1984 .

Plus on avance dans les années 1980 et moins Sandra est pertinente , que Cretu n ‘ est pas écouté thriller , bad , 1999 soit , n ‘ est pas écouté Joshua tree à la rigueur , black célébration , music for the mass , zoolook … powerslave , non . Mais il y le premier enigma …


Sandra , enigma … the classic
Le premier enigma est un cas unique , lui reste pertinent plus de vingt ans après . Certes la voix féminine c ‘ est Sandra , la même que maria magdalena , dans un français parfait . Le premier enigma , du fait de son approche différente , ce que l ‘ on qualifiais à la fin des années 1980 , début 1990 : le new age .

Cela se gâte avec le second enigma , ou la Cretu ayant découvert le sampler ( le Fairlight CMI II / IIx / III ne date que de 1979 … ) utilise les même samples que le premier deep forest , mais les même , certes il faut connaître ce groupe disparu médiatiquement , est ce un drame ? Les historiens musicaux en jugerons .
Pour en revenir à Sandra
Les années 1990 , ont permis aux maisons de disques de ce débarrassé de poids morts . Sandra , du fait de Crétu n ‘ a pas senti la déferlante technoide , ou plutôt avec dix ans de retard , quand tout le monde passait à la minimal , artistiquement parlant , elle passait peu à peu d ‘ égérie à rien du tout … Madonna , elle connaît une fin de carrière paisible , car elle n ‘ a eut en fin de compte aucune concurrence , Sandra aurait pu , du relevé le gant , c ‘est un gâchis sans nom .

Publicités

La culture d ‘ hyper marché

Le pire est la

Pour des raisons indépendante de ma volonté , j ‘ ai du passé un certain moment dans un hypermarché . Mes lecteurs réguliers savent que je suis un meldois du centre ville . Que j ‘ ai passé ma jeunesse à l ‘ ombre de la tour noir de la cathédrale St Etienne , mes amours de jeunesse déçut au collège Henri 4 , mes découvertes littéraires dans ce qui fut la  »librairie des écoles «  lieu de vente qui a disparue il y a bien deux décades …
L ‘ hypermarché ou la culture stéréotypé
L ‘ hypermarché est censément être un «  must to have «  … des années 1980 . Un entrepôt aménagé ou l ‘ on trouve des kilomètres de nourritures ( que l ‘ on m ‘ explique l ‘ utilité de soixante marques différente de pâtes , de pizza etc ) … dans cette débauche de nourriture me soulève quelque peux le cœur . Mais le sujet n ‘est pas la surconsommation , mais une équivalence d’ un kilo de pates égale «  imitation game «  .
Je sais très bien que les «  produits culturels «  sont des produits d ‘ appels pour les grandes surfaces , pour assommé Jean – Claude à coup de promotions sur les alcools entre autre . Le soucis est plutôt la sélection des DVD , blue ray et autre CD . Il ne faut pas espéré des LP pointu .
Le rayon «  culture «  ne compte que sur les blockbusters du très court moment pour faire de l ‘ appel .
De l ‘ aculturation du «  jeune «
Je suis le premier à me plaindre de la non culture de ce que l ‘on nomme : «  le jeune «  . Mythe pour certains individus , comme étant le sel de la terre , crétins débauché pour d ‘ autre , dont je fait parti . Ce qui caractérise le «  jeune «  du «  vieux «  , c ‘est que ce dernier c ‘est fait son expérience critique , tous ne ce vaux pas , par exemple : Madonna est supérieur à Beyoncé ( la soit disante nouvelle reine de la pop ) , qui est en dessous de Mozart , Bach ou Richard Wagner . C ‘est la qu ‘ intervient cette chose étatique qui à disparue : l ‘ éducation nationale .
Les professeurs enseignaient , n ‘ étaient pas des «  potes «  , je passerais volontairement sur l ‘ heure obligatoire d ‘ initiation musical , nous donnaient un semblant d ‘ historicité . Je ne pense pas que cela ce fasse encore .
Comment voulez vous faire découvrir : Kubrick , Miles Davis , Monteverdi , Victor Hugo entre autre , à une gamine dont les seuls horizons ce résume à Hanouna , EnjoyPhoenix et Black M ? le tout matérialisé par le carré livres – CD – DVD ou celle ci perd son temps le samedi après midi au centre commercial .
Notre France , futur idiocratie ?
Le pire dans tous cela est que malgré Youtube et Wikipédia , le jeune est encore plus con qu ‘ avant . Je le constate actuellement avec le renouveau de Dragon ball et la cible des commerciaux : les enfants , voir les pré adolescents . Ceux ci donc n ‘ ont aucune connaissance du background de l ‘ œuvre d ‘ Akira Toryama qui est infoutu de replacé un antagoniste mineur de surcroît , dans l ‘ echelle de nuisance .
La critique et la culture qui va avec est systématiquement annihilé des bancs scolaire , surtout ne pas mettre en avant le beau , l ‘ épanouissant , que la mode qui ce demode … sachant que la base même de l ‘ éducation «  de base « : lire , écrire , compté , réfléchir n ‘est même plus assuré «  de base «  , quand on rajoute un non enseignement de l ‘ informatique , je parle de la vrai , la CLI , la programmation , la notion même d ‘ un ordinateur … pas les mille et une astuce de Word …

de parfaits moutons près pour l ‘ abattoir .

21 Avril 2016 : Prince nous à quitté

Un autre Titan des années 1980 nous à quitté

Hier était une journée d ‘ Avril dès plus banales : entre la sortie sans gloire du premier «  trailer «  de la saison huit de Noob , montrant une nouvelle fois leur « vision «  petite bourgeoise de la société dont ils rêvent , mais cette fois ci sans avoir à faire de pause pipi . Quelque heures plus tôt celle de «  Jason Bourne «  celle ci efficace et sans gras . En milieu d ‘ après midi la sortie du second numéro du podcast «  Badass «  de la copine Pia Jacqmart , auquel je ne puis que conseillé de vous abonnez et d ‘ écoutez .
Bref une journée normal , jusqu ‘ au coup de 18 heures ( heures française ) ou sur Twitter ce propage le décès de Prince .
Une génération d ‘ artistes totaux nous quitte
Je ne suis pas un fan de Prince . Pour le lecteur / trice familier , j ‘ ai étez davantage marqué par Michael Jackson et Madonna . J ‘ ai toujours respecté Prince , qui était l ‘ égal , sans aucune condition des Madonna et Michael Jackson . Ils avaient une vision de leur travaux a faire pâlir ce qui ce revendique «  artistes pop » , au hasard Taylor Swift , Béyoncé , Rihanna , bref les coupables habituel du mauvais goût actuel .
Madonna , feue Michael Jackson et Prince sont des acharnés , ils ont développées leurs styles à la force du poignet et sont des exemples ! Certes Prince est relativement le moins célèbre du trio évoqué .
Prince faisais du funk , plus dans la droite ligne de James Brown , que la pop FM transversale Madonna et Michael Jackson .
Du précipice sous nos pieds
J ‘ ai bien peur que ma génération , dites Y soit la dernière à avoir connus de l ‘ entertainement de qualité . Je me souviendrais de mon été 1992 ou nous avions eut droit à Batman returns , Alien 3 … la version de Ridley Scott en Octobre de «  Christophe Colomb «  .
Les station radio «  jeunes «  au fait de leur gloire qui synthétisais la bande son des jeunes que nous étions : eurodance , métal , grunge , pop , trip hop … même chose à la télévision , ou M6 , qui voulais percée , innovais et nous offrais : X Files , « the pretender «  , le règne sans partage du «  club Dorothée «  , la presse avec Joystick , Joypad …
Les jeunes actuels ont certes Youtube , Facebook , Twitter … Cyril Hanouna , mais il n ‘ y a aucun liants , je ne fait pas du nostalgisme , je constate la simple décompression culturel et intellectuel entre nous les Y et les millénium .

Bref un grand artiste , nous à quitté

%d blogueurs aiment cette page :