GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: McGoohan

The prisoner

Une série très en avance … voir trop

Le prisonnier est une série disparu de nos jours , il y a bien eut un remake il y a quelque années , mais celui ci à échoué . J ‘ aurais tendance à dire naturellement .
Cinquante ans trop tôt
Le travail de Patrick McGoohan n ‘ as pas étez compris par ces contemporains . Mais sans the prisoner , nous n ‘ aurions pas eut «  the matrix «  des sœurs Watchowski . L ‘ épisode final n ‘est compréhensible qu ‘ avec notre culture . La série à eut le temps de décanté , de ce faire oublié … mais qui à influencé notre vie .

La série , qui ne dure que dix sept épisodes , d ‘ une heure ( le prototype d ‘ une série HBO …) raconte le combat d ‘ un agent secret démissionnaire ,contre l ‘ organisation , amie ou ennemie ,nous ne le serons qu ‘ à la fin … qui veut savoir pourquoi il est partie de l ‘ organisation secrete .

Il y a au moins deux épisodes notables dans cette anthologie : A , B and C et le marteau et l ‘ enclume . The prisoner parle aussi de la propagande politique , de l ‘ éducation … The prisoner n ‘est pas du tout une série facile à appréhender , il faut avoir la culture de l ‘ époque pour comprendre .
Fall out
Le «  fameux «  épisode conclusif de The prisoner est resté en travers de la gorge des premiers spectateurs . McGoohan a poussé à bout ces fans . Pourtant , que le numéro 6 , devienne le premier et retrouve sa liberté , le tout grâce à son individualisme et sa pugnacité à relevé tous les défis . Un uber mench dans le sens Nietcheen du terme .

Le concept seras repris dans les incompris Matrix reload et Révolutions . Néo , n ‘est jamais qu ‘ une réécriture de Numéro 6 .

The prisoner est une série importante , comme l ‘ est battlestar galactica 2003 , qui se complètent mutuellement . L ‘ action , la tension , peuvent semblé désuète alors que la série parle de notre société actuelle

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :