GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives de Tag: mike oldfield

The millenium bell – Mike Oldfield

Quand Mike Oldfield rencontre Rondo Veneziano

Je le reconnais moi même , j ‘ ai une tendance à embellir ce que fut musicalement les années 1990 , mais alors que la Techno et autre musiques électroniques , avançais sur le monde , il y a avait aussi et surtout des trucs pas très sympathique : les girl ‘ s band , dont l ‘ avatar le plus connus est les spice girls , nous avions bien sur les pendants masculins , tous disparus depuis , des expérimentations .. expérimentales comme le concert pour la tolérance et surtout le très contestable concert de Jean Michel Jarre en 1998 sous la tour Eiffel , mais , qui essuiera les plâtres pour la tournée Electronica , dont je ne pense que du bien .
Mike Oldfield et les années 90
Mike Oldfield est avant tout un rockeur progressif , tubullar bells à eut le même accueil étrange qu’ oxygène en France . Pourtant ce sont désormais des standards . Oldfield à passé son temps dans les années 1970 à expérimenté et à sortir de grand disque comme QE2 ou platinum . Mais la décennie suivante est mitigé , ne serais que l ‘ utilisation mal appréhendé du Fairlight CMI Iix , Oldfied , par rapport à une Kate Bush , Peter Gabriel ou JMJ n ‘ a pas «  senti «  la bécane , aucune affinité , je renvois au moyen – pas terrible discovery .

Puis grâce à la génération M1 | D50 , il nous pond «  music from balcony «  . Puis nous arrivons à la décennie 1990 . Nous commençons par Tubular bells II et son live à la note près au château d ‘ Edimbourg , c ‘est LE disque que je recommanderais pour commencé à écouté Mike Oldfield . Puis vint l ‘ album concept song of the distant earth , tiré du roman d ‘ Arthur C. Clark , la légende veuille qu ‘ Oldfield utilise un NED Synclavier , on enchaîne sur Tubullar bells III , dans l ‘ air de l ‘ époque , sympathique sans plus il enchaîna sur un disque de reprise de thèmes celtique qui ce termine par un instrumental original : mont st Michel , qui est un standard …
The millenium bells
C ‘est dans ce contexte , avec une ambiance musical cafardeuse , les albums de trip hop , ultra de Depeche Mode , ou je renvois les clips , qui illustre très bien l ‘ ambiance poisseuse de la fin 1990 . Mike Oldfield débarque donc en 1999 avec the millenium bells .

D ‘ un point de vu musical , ce disque sonne «  plastique «  , un peu comme le révolution de Jean Michel Jarre , c ‘est un disque si curieux qu ‘ il en est attachant et quasi renié par son géniteur , il est impossible à trouvé neuf de nos jours . The millenium bells est léger , simple , une bulle d ‘ optimisme contrepoint de Portishead …

Est il un standard ? Non , ce n ‘est pas homework , il n’ a pas crée un semblant d ‘ école , même la suite logique du rock progressif avec l ‘ ambient music et the future sound of london ou le travail de Pete Namlook et Klaus Shultz : dark side of the moog . Si vous le trouvez ecouté le .

De chronologie à Le ciel et la terre

Actuellement , «  Lys & love tour «  est mon disque de chevet , c ‘est un des plus beau disques que j’ ai écouté depuis des années , certes comme pas mal de trentenaires , j ‘ ai pleins de live de mes groupes ou artiste préféré , mais «  Lys & love tour «  , va tenir la dragée haute pendant pas mal de temps . La semaine dernière , j ‘ ai eut un semblant de révélation , concernant «  le ciel et la terre «  version live , ce mélange de guitares électrique ; de chœurs ; de cutoff et de grande orgue , me rappelais … Chronologie de Jean Michel Jarre !
Chronologie : l ‘ album oublié
Chronologie doit faire parti des quatre , cinq albums de mon adolescence , avec Violator , song of faith and devotion de Depeche Mode ; We can dance de Genesis , Dangerous de Michael Jackson et Tubular bells 2 de Mike Oldfield . Chronologie à marqué l ‘ apogée discographique de Jarre , il n ‘ a pas fait mieux depuis . Chronologie est comme son nom l ‘ indique un album concept sur le temps , il a un instrumentarium très riche ; du Fairlight CMI II x au Roland JD 800 . Chronologie est une boucle , il commence par un sample et ce termine par celui ci . Deux compositions émerge cependant chronologie part 2 et 6 , travaillé pour les concerts ( je renvois au live «  Hong Kong «  ) . on me dira que n ‘ importe qui peut reprendre les sons de Jarre et pourtant il y a loin pour «  Le ciel et la terre «  … que nenni . Chronologie est différent car au lieu de «  simple «  pad et d ‘ une -mélodie , il conte le temps qui passe , nous sommes avant le dépressif «  Oxygène 7-13 «  et après le naïf «  en attendant Cousteau «

Le ciel et la terre
Voulzy est un habitué des albums concepts ; c ‘ est le seul avec Jarre dans la production française . Lys & love à remis les pendules à l ‘ heure de ce point de vu , comme la série de concert qui à suivi .Le ciel et la terre , dans sa version studio est desservi , car il est suivi par l ‘ épique «  9 eme croisade «  qui enlève toute la puissance à «  Le ciel et la terre » . En live , c ‘est autre chose , ces quasi six minutes respire , je renvois au DVD , pas à la version France 2 trouvable sur Youtube qui tronçonne et ne rend pas du tout justice .
Le ciel et la terre n ‘ aurait pas du tout dépareillé dans Chronologie et l ‘ inverse est vrai , c ‘ est la même atmosphère , la même ambiance . Voulzy à t ‘ il étez e influencé par Jarre ? Comme Schubert pour «  Eléonor Rigby «  des Beatles ou les travaux du jeune Bach avec Buxthehude …il fallait que deux décennies passe
si vous etes fan de Voulzy et ne connaissez pas Jean Michel Jarre  , achetez vous Chnonologie ; si à l ‘ inverse , vous etes jarrien , procurez vous Lys & love et Lys & love tour , vous serez en terrain connus .

%d blogueurs aiment cette page :