GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: pink floyd

The endless river – Pink Floyd

Le « Let it be «  des Floyd ? ( non la génération Playstation ne comprend pas l ‘allusion )

J ‘ ai toujours eut un rapport particulier avec Pink Floyd , que j ‘ ai toujours trouvé plus maniéré que Génésis par exemple . Je les est découvert avec «  The division bell « ; qui tient très bien la route avec son live à tombé en syncope : «  Pulse » . Il était établi , jusqu ‘ a ces derniers mois que «  The division bell «  était le dernier , jusqu ‘ a l ‘ annonce surprise de «  The endless river «
Atmosphère
Things left unsaid est une une ouverte typique du groupe , un morceau classique à la «  The division bell «  , toujours autant décrié deux décennies plus tard , la guitare de Gilmour est bien la . EBB and flow est plus dans le premier Pink Floyd . Sum avec son ouverture arpégiatique est dans la ligné «  the wall » . «  The endless river «  est un disque des plus contrasté , « Skins » et ces effets de VCS3 typique de ce synthétiseur .
Qu ‘ en pensé ?
En fait «  The endless river «  est une très belle sortie de scène , bien plus digne que «  The division bell «  , certes il y a un coté catalogue sur les différentes périodes , la cohérence n ‘ est pas vraiment la , mais «  The endless river «  n ‘est pas non plus pour le jeune fan , C ‘est un album qui assume ce qu ‘ il est pas un «  grand «  album , mais une flamme qui s ‘ éteint peu à peu … pour le grand public et qui laisse le soin aux admirateurs de transmettre ces chansons merveilleuses .

The Alan Parsons Project

La quintessence pop britannique

Comment parlé de « The Alan Parsons Project « ? voilà le petit defi que je me suis lancé pour la sortie de «  the complete albums collection «  qui regroupe l ‘ intégralité des albums studio entre 1977 et 1987 . Je les est découvert dans le magazine Keyboard que je lisais alors et je me suis procuré leur best of de l ‘ époque , intrigué par le design de la pochette et bien sur du respect qu ‘ avais le journaliste envers le compositeur / ingénieur son

Qui est Alan Parsons ?
Le grand public le connais ; sans le connaître , comme souvent . Il à travaillé sur les deux derniers albums des «  Beatles « : «  Let it be «  et «  Abbey road «  , il a aussi travaillé sur le «  dark side of the moon «  et «  atom heart mother «  des « Pink Floyd » , albums très travaillé par rapport à ce qui ce fait actuellement .
Le son de The Alan Parsons Project
La mise en scène sonore d ‘ APP tranche avec les groupes de son époque et bien sur ceux actuel . Hormis un Laurent Voulzy , qui pourrait écrire un «  Silence and I «  qui est plus une pièce de musique classique et l ‘ ensemble guitare , basse batterie . Parsons à fait swingué la symphonie et à poursuit de ce fait les travaux des Beatles . Le son d ‘ APP peut paraître «  depassé «  , voir anachronique par rapport au «  Depeche Mode «  de la meme époque , mais APP c ‘ est revelé le double héritier des Beatles avec ses œuvres pop ciselé et des Pink Floyd et ces albums concept .
Par ou commencé ?
Donc vous avez acheté «  the complete albums collection «  . Je ne peux que vous conseillé «  the turn of friendy card «  et d ‘ écouté cette piste qui résume l ‘ état d ‘ esprit APP . Si vous en avez assez des samplers et autre synthétiseurs à générateurs virtuel , mais que vous aimez les envolés épique , vous ne pourrez tombé que sous le charme du classicisme d ‘ Alan Parsons Project .

Mes concerts cultes

Pour l ‘ amateur de musique pop ( à l ‘ opposé de la musique classique , rentre dans cette classification : le blues , le jazz , la pop musique , le rock et ses dérivés ) , le live permet de montré aux artistes , ce qu ‘ ils ont dans le ventre , certes protools est la ..mais le vrai artiste voudra le minimisé … j ‘ inclurais dans ma sélection aussi des bootlegs trouvable très facilement
Dead can dance : Torward the within
Ce disque est magique , rare sont les concerts ayant une telle présence  en leur sein . C ‘est aussi mon premier Dead can dance , comme toutes les compositions de ce groupe , leur oeuvre est intemporelle . L ‘ une des particularité de cette enregistrement est qu ‘ il contient pleins d ‘ inédits  ( pour l ‘ époque )  , comme «  Sanvéan »  , cela reste un must pour l ‘ amateur .
Depeche Mode ;101
La fin de mon adolescence à étez bercé par la synthèse analogique . Pourquoi j ‘ aime ce double CD ? 101 est un concentré de pop pur , nous sommes juste avant le duo Violator – Song of faith and devotion . DM est à la fin de sa période naïve de la pop – new wave , pour une pop à guitare saturé et inspiré .
Génésis : the way we walk  partie 1&2
J ‘ ai découvert ce groupe , via l ‘ un de leur plus célèbre album studio : «  We can ‘ t dance «  et bien sur leurs clips «  No son of mine « ; «  Jesus he knows me «  et bien sur «  i can ‘ t dance «  . Le  double «  the way we walk «  , qui est en soit une bizarrerie discographique , il a étez commercialisé en deux temps : «  the short »  en premier et «  the long «   par la suite et cela dans un intérêt des plus commercial ( dans le sens Gameblog du terme ) . The short rassemble tous les hits du groupe ( très bien écrit )  et the long représente la carrière progréssive , car ont n ‘ oublie très souvent que Génésis à étez , sous la férule de Peter Gabriel : un concurrent de Pink Floyd .
Peter Gabriel : Secret World Live
Cette série de concert était la version scénique d ‘ un des disques les plus brillant de Peter Gabriel «  Us «  double successeur de «  Passion «  , bande original du film de Martin Scorsese et de «  So «  . Ce concert enregistré en Italie à conservé toute son émotion , ce que je demande à un live à la base . D ‘ un point de vu technique , il est supérieur au concert athénien de 1987 , il réussit meme à donné le la pour pour « Don ‘ t give up « en public , la ou Paula Cole rentre dans l ‘ histoire pop à l ‘ égale de la sublime Kate Bush . A contrario , Live blood c ‘est non .
Alicia Keys :iTunes festival 2012
J ‘ était parti pour parlé en bien d ‘ Unplugged , seul prestation officiel live  , mais son concert  à l ‘ iTunes festival  est bien meilleur . Ce concert , trouvable en bootleg sur Youtube est magnifique . Contrairement à ces collègues , en le disant vite que sont Rihanna ou Béyoncé . Alicia Keys compose et utilise le piano comme une extension d ‘ elle meme , la surprise est quelle a interprété ce qui était , à l ‘ époque  des inédits , que l ‘ on retrouvera quelque mois plus tard dans l ‘ album «  New day «  et ouvrir un concert avec la chanson éponyme donne à cette prestation une energie «  cool «  . Ce qui rend plaisant cette instant de vie enregistré sont les variations introductive qui font plus pensé en mode jazzy que la néo –  soul d ‘ Alicia Keys .
Daft punk : alive 1997
Je l ‘est deja dit à multiple reprises , la musique synthéthique et le format de concert ne font pas bon ménage , je ne parle pas des prestations de Jean – Michel Jarre  ,  Vangelis est aussi concerné . Cela pour la musique non organique , post rock progressif  . La Techno – House c ‘est différent puisque ce genre musical à étez crée pour réagir au dance floor , bon cela est moins vrai puisque la «  techno «  est dans chaque genre musical post pop .
Ce concert est unique en son genre .. .  il mêle sequenceur , deejing et variation de filtre en temps réel , le b-a ba du genre à l ‘ époque , c ‘est une prise de son brut , pas retouché ni monté
Miles Davis at the Newport 1958
Je ne vais pas disserté sur le coté sois disant «  élitiste «  du Jazz , mais c ‘est vrai que l ‘ on écoute pas ce style de musique comme les dernières cochonneries de David Guetta ou de Rihanna . Ce concert est le est le point de départ d ‘ une tétralogie avec les concerts en Europe , France , Tokyo , qui sont des variation du meme set .  Newport 58 est peut être ce qui ce fait de mieux en cool jazz , je ne conseillerais   pas du tout pour commencé , pour cela il y a «  Kind Of Blue «

conclusion
Je n ‘est pas parlé d ‘ Iron Maiden , de Nightwish voir de Dido ,, mais si je vous est fait découvrir les artiste ci dessus et  que cela vous à plus faites le moi savoir .

Les Bootlegs de monsieur Jarre

Ou comment ce mettre sérieusement à dos les fidèles

Jean Michel Jarre à  fait de  très grands disques ; «  Oxygène «  , «  Chant Magnétique « ; «  Chronologie «  …. il à ordonné d ‘ innombrable opéra scénique , pas près d ‘ être dépassé et n ‘ a officiellement édité que deux DVD   et cinq CDs lives ( Bourges ne compte pas ) . Alors que les lives de Pink Floyd ; de Miles Davies , de Depeche Mode sont édité avec régularité , ce n ‘ est pas du tout le cas chez le gone de Lyon  .

Le vrai fan

Le fan est avant tout un spectateur et a souvent découvert le contemporain de Vangelis devant au mieux le concert de la Défense en 1990 ; au pire  pour le rookie sur la pâtisserie de Monaco en 2011.et a découvert sur Youtube des merveilles …les deux intégrales de Houston – Lyon ; Dockland ; La Défense ; Europe en concert ( repiqué de la VHS mais comme ce format n ‘existe plus ) ; le concert Aéro ; Oxygène a Moscou ( Dockland en pire ) ; Mézuga …dès témoignages qui ont malgré leurs qualité et défaut respective toute leur place dans ma DVDthèque . Jarre est connus pour être un perfectionniste  , alors c ‘est pour ça que nous en 2012 et que l ‘ on ne vérra jamais d ‘ édition avec le point de vu hasardeux ; le « fameux bug «    de la harpe , déjà raconté précédemment .

L ‘ audio : donné à un geek …..

Je suis un enfant de la cassette audio Dolby B et du CD ( malgré tout le mal que pense monsieur Jarre cf « the Fairlight years «  ) le CD , comme le DVD sont des supports nobles et malgré tout pour le fan , celui qui aime vraiment Jarre , il doit pour complété sa collection ce tourné sur des réseaux alternatif , je ne veux pas rentré dans cette article sur le pour et le contre d ‘ HADOPI … Prenons un exemple concret : le concert «  nuit électronique «  ( cf » Jean Michel Jarre et ces concerts « ) très opportuniste , lamentable , l ‘ inverse d ‘ un Jean Michel Jarre   , mais je l ‘ est découvert il y a quelque mois sur le site de référence  aérozone ( google est ton ami ..) et j ‘ ai appris qu ‘ une édition CD avait étez édité au Japon …le complétiste va donc faire un tour  sur les Amazon et autre FNAC et si il aperçoit   avec de la chance l ‘ album  qu ‘ il désire , il ne pourra que constaté les prix stratosphérique …la ont aperçois deux attitudes , l ‘ une libère l ‘ oeuvre a destination de ces fans ( Dead Can Dance et leur concert de 1993 « Torward the within «   sur Youtube et en DiVX légal ) , l ‘ autre celle de Jarre qui ne fait rien et fait rentré , celui ou celle qui la suivit de longue années dans cette zone grise du bootleg , sachant qu ‘ il est possible d ‘ extrapolé en MP3 via des outils très facile a trouvé les bandes sons des concerts …alors l ‘ offre légal , me fait un peu sourire . Ce qui me fait encore coincé sur le sujet est que même les ayant droits de Miles Davies , dieu de la trompette devant l ‘ éternel ont non seulement donné leur accord sur les enregistrements non officiels , mais ont nettoyées les bandes pour le fana , il est plus que temps que monsieur Jarre sorte de sa tour d ‘ ivoire et prenne l ‘ air …car la nous sommes plus proche d ‘ une Lara Del Ray attitude , que de l ‘ expérimentateur de Zoolook .

%d blogueurs aiment cette page :