GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives de Tag: sacrifice

L ‘ armée des ombres – Jean – Pierre Melville

Les films ont ils une âme ?

Melville et sa filmographie est entièrement oblitéré par les programmeurs des chaînes de télévisions française à l ‘ exception de la chaîne franco – allemande ARTE . Ces bon messieurs préfèrent les machins de Christian Clavier et de ces contemporains , pour faire rire le bon peuple …
Une intensité irradiante
Jean – Pierre Melville , était un cinéaste bref , pour notre époque touché par la maladie de Michael Bay , une ouverture de porte nécessite quinze plans . L ‘ armée des ombres raconte plus sur la seconde guerre mondial en un peu plus de deux heures , que Patton ( que j ‘ aime beaucoup ) ou la liste de Schindler . Melville , techniquement tient compte de l ‘ intelligence du spectateur avec les non dits et les ellipses .

Les acteurs , une des meilleurs troupes réuni sur un long métrage , de Simone Signoret en passant par Lino Ventura étaient habités par leur rôles . Bien que l ‘ armée des ombres soit un roman basé sur des fais réels , nous n ‘ avons rien de «  romantique «  dans ce long métrage , mais une représentation de la plus crue des vérités .

L ‘ armée des ombres n ‘ est plus du tout faisable en 2017 car , il montre des femmes et des hommes ordinaires , faisant des choses extraordinaire , comme le sacrifice de sa vie , pour le bien commun , l ‘ abnégation , le courage , pas des valeurs reconnues à l ‘ heure actuel en France et dans le monde . Le film datant pourtant de 1969 , mais le dernier remake en date d ‘ un film de Jean – Pierre Melville à bidé et puis , nous sommes à l ‘ age d ‘ or des films Marvel , donc le public veut du super – slip , que j ‘ aime aussi , mais désormais en dose infinitésimale .
Et les USA découvra the army of shadows
En lisant la fiche Wikipédia , je fus effarer de lire , mais en fin de compte pas si surpris que cela du passage en outre atlantique ne ce fis qu ‘ en 2006 , bien entendu dans les salles d ‘ arts et essai américain . Car pour ce public , the army of shadows , Melville n ‘est guère plus qu ‘ un cinéaste de la «  nouvelle vague «  , pourtant j ‘ estime plus celui ci qu ‘ un vulgaire Godard .

Ce qui compte pour les producteurs , c ‘est le chiffre d ‘ affaire du film , pas le nombre de places , donc de spectateur en salle . C ‘est qui sauve la mise de films qui échoue sur leur territoire , mais est sauvé à l ‘ étranger .

Encore une fois , voyer et revoyez l ‘ armée des ombres .

Publicités

Conan le barbare – John Milius

Ce que ne seras pas de sitôt Noob

Rare sont les œuvres de grande consommation a non seulement passé la postérité , mais marqué de leurs présence un genre . Il y a certes les adaptation Jacksonnien de Lord of the ring et de the hobbit et ont leurs qualités et leurs defauts . Mais Conan le barbare est autre .

Milius , via le scénario d ‘ Oliver Stone , fait de la vie du Simmerien un vrai chemin de croix , de ceux qui forge les âmes . Le boulot de Milius est telle que quasiment chaque scènes semble être une prise live d ‘ un tableau de Frazetta . Conan le barbare est aussi une très belle histoire d ‘ amour , en effet comment ne pas tombé sous le charme de Valéria ? Poledouris compose alors l ‘ un des plus love thème de sa carrière .
Milius réussi le tour de force à faire oublié la caméra et à ouvrir un passage temporel pour nous montré que l ‘ Homme peut être grand , généreux et juste avant la Chute , ce que les personnages de Noob ne sont pas , ne seront pas .
Le fer et la chair , l ‘ âme et la transcendance
Conan adore Crom , qui rejette les faibles . Conan est fils du peuple de l ‘ acier qui tranche et tue . Conan n ‘ a rien à perdre car il a perdu sa famille assassiné par son «  créateur «  Thulsa Doom , à perdu la femme qu ‘ il aimais : Valéria .
Ce film est la rencontre improbable entre John Milius, Arnold Schwarzenegger et Robert E. Howard. L ‘ auteur donnant au fils de Simmérie un physique plus fluet que celui de Schwarzenegger , mais celui ci s ‘ y glisse avec naturel . Quand Valeria seras tuée , après que Conan lui aura rendu hommage . Il ne seras plus qu ‘ un magma de haine froide et la décapitation de Thulsa Doom , certes n ‘ est pas justice , mais vengeance .
Conan échappe à la mort alors qu ‘ il est cloué en croix par les sbires de Thulsa Doom . Conan le barbare c ‘est le dépassement de soi .
Conan le barbare: pierre philosophale de la fantasy ?
Quand je suis sorti de la séance de la seconde parties de «  the hobbit «  je me suis fait la réflexion suivante , trop copieux , trop long , pas assez Conan , oui . Idem pour la composition d ‘ Howard Shore , qui pour la première fois en cinq films déçoit le scorophile , alors que la partie humaine aurait pus émergée tous cela . Oui plus cela va , plus Conan le barbare semble unique car comme toute les œuvres importante , elle passe les époques et grandisse l ‘ âme , comme les travaux de Bach , de Wagner , Tolkien , Hugo , Hegel … mais Noob ne passe pas encore la barre .
Noob : le loupé de la Fantasy française ?
Pourquoi comparé une «  production amateur «  comme l ‘ est Noob à Conan le barbare . Simplement parce qu ‘ ils ont dépassé ce stade d ‘ amateurisme depuis longtemps , même si il s ‘ en défende . Noob est avant tout de la fantasy , qui à pour univers un MMORPG ( je reviendrais en détail bientôt ) , mais pour moi des qu ‘ il y a épées + contexte mediéval fantastique c ‘est de la fantasy . Je ne parlerais pas des moyens technique , du jeu des acteurs ( faut trouvé …) ou de l ‘ arc de la saison cinq . La grande différence , le fossé éternel qui semble se profilé est le manque d ‘ empathie . Conan le barbare dure au bas mot deux heures , en cent vingt minutes nous nous attachons au personnages . Ce dont je suis incapable avec les «  stéréotypes «  de Noob . A ce niveau c ‘est extraordinaire . Attention je ne fait pas de l ‘ allergie à la «  fantasy française «  , puisque je lit «  Haut royaume – le chevalier «  de Pierre Pevel qui decrit son univers en une page …
Idem , il faut une sacré dose d ‘ empathie pour les 1800 pages qui compose Lords of the rings et avec la saison 5 de Noob , j ‘ en suis entre mépris et dégoût et elle n ‘ est pas terminé . Le seul personnage qui aurait pus faire son Conan , c ‘est Arthéon , mais du fait de l ‘ orientation de la série , il sera pas le Conan et globalement , meme avec 700 000 € de budget , ce seras un coup d ‘ épée dans l ‘eau .
Verrais je de mon vivant un personnage ayant les valeurs du Simmérien , mais née en terre de France ?

300 évolution du style Miller

Le but du billet n ‘est pas de critiqué le  » comic book movie  » , genre a part entière ,mais de définir la ou commence un hommage ( Superman planant au dessus de la planète en écoutant toute les fréquences dans  »Superman return  » qui renvoie a Alex Ross ou bien Batman se faisant gargouille citant la story line   » Guerre aux crime  » dessiné aussi par   Alex Ross .

 

2007 devrais être une année intéressante pour le fanboy entre :  Spiderman 3 , les quatre fantastiques ( des films dont personnellement rien du tout ) mais surtout 300 . La sa va être tripant … j ‘ entend déjà les aigris << oui ! Znyder a reprit a la case près l ‘ ouvrage de Miller … >>  ; il est vrai que le premier trailer reprend les premières pages du trade paperback ; tout en prenant ces distances avec le matériel d ‘ origine  ( zoom sur les soldats accompagnant le messager de Xerxès … l ‘ arrivé des immortels … ) mais retournons la question : Le comic movie peut t ‘ il existé sans citation ?

%d blogueurs aiment cette page :