GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives Mensuelles: janvier 2018

Traffic – Steven Soderbergh

Sicario année zéro

Traffic est ce que l ‘ on appel un film séminal , certes , il peu désormais semblé manichéen , aussi simpliste qu ‘ un épisode de NCIS , mais ce long métrage de Soderbergh relatait l ‘ état de décrépitude dans lequel menaçais de tombé les USA si ils ne prenait pas garde . Le réalisateur , n ‘ utilisant pas la fable ou le drame .
La fameuse «  guerre contre la drogue «
On doit ce vocable pathétique à ce cher Richard Nixon , qui entre deux écoutes du Watergate et de l ‘ effet collatéral de la guerre du Vietnam , je renvois à «  american gangster «  et bien sur «  french connection «  .

La guerre contre la drogue est un sujet facile pour le scénariste et le metteur en scène . D ‘ ailleurs , ont vois très bien les limites de l ‘ argentique avec les filtres utilisé grossièrement , la ou en numérique , on peu désormais être bien plus subtile . La destinée des personnages , dans ce film n ‘ a aucune importance , ce ne sont que des pantins .
Sicario | the concellor year zero
Certes le travail contre les narcotiques illégaux était déjà traité avec «  miami vice «  et de façon clinique et objective dans «  the wire «  avec toute les conséquences sociales , educative , politique , éducative sur cette géhenne terrestre qu ‘ est Baltimore .

Une décade plus tard , nous avons the concellor et surtout sicario , qui montre que les états unis réagissent vigoureusement , d ‘ ailleurs il est étonnant de voir Benicio Del Toro dans quasiment le même rôle , cette fois n ‘ ayant plus rien à perdre .

Traffic est encore pertinent , dans l ‘ optique d ‘ une vision d ‘ un sicario après coup , si ce n, ‘est pas le cas , cela est un film policier à peine dans la moyenne avec un réalisateur faisant mumuse avec des filtres colorés devant les objectifs de sa caméra .

Publicités

Passion – Peter Gabriel

Œuvre séminale , dans le sens plein du terme

Peter Gabriel , comme lady Kate Bush et Jean – Michel Jarre font parti du gang des early user du Fairlight CMI , dont ce blog est un adorateur . Le CMI , comme le DX7 , le Synclavier et le D 50 ont marqué leur époque .
Passion , plus qu ‘ un album de transition
Pour un néo fan de Peter Gabriel , il y a un trou entre So et Us , si l ‘ on écoute pas Passion . A l ‘ origine , Passion est l ‘ OST de «  the last temptation of Christ «  de Martin Scorcèse , dont on fêteras les trois décennies l ‘ année prochaine . Le génie de Gabriel est d ‘ avoir pu rendre abstrait le film dont il à fait la bande sonore .

Passion est le pour moi , à la fois l ‘ annonciateur de Us , mais aussi de tous ce que l ‘ on entendra durant les années 1990 , pas d ‘ Enigma , pas de deep forest ( qui doit lui autant à Passion et Zoolook ) et surtout pas de Gladiator , pas de voix ethniques dans la pop et l ‘ eurodance de l ‘ époque .

Passion , comme Us et So non pas du tout vieilli , contrairement à sécurity , qui lui sonne 1980 .
Gladiator : l ‘ héritier
Hans Zimmer , au moment du péplum de Ridley Scott s ‘ est parfaitement inspiré de Passion , dont il à écrit la digne suite . Il avais déjà fait the prince of Egypt , mais il y a un fossé entre les deux OST .

Passion comme Gladiator sont des OST atmosphérique , ce qui en fait des œuvres patrimoniales automatiques . Passion est parfait pour la personne qui veut découvrir Peter Gabriel , hors Génésis .

The Truman show – Peter Weir

Ceci n ‘est pas un blockbuster

The Truman show était un film très en avance sur son époque et est désormais invisible sur les chaînes de la TNT française . Trop intellectuel ? Sans doute à l ‘ heure ou la mascarade réalité , diffusé sur toute les fréquences télévisuelle à toute heure , tous les jours …
Une réalité proche
L ‘ histoire de Truman Burbank est désormais possible dans notre monde de méga corporations . Une maison de production , adoptant , achetant disons le carrément , un orphelin pour crée un monde factice autour de lui .

Weir , qui à un peu disparu , peu paraître un metteur en scène froid , mais son style colle parfaitement au sujet . Truman , bien qu ‘ étant une victime , n ‘est pas non plus à plaindre , comme le dit le maître du monde de Truman . Il à certes rencontré quelque difficulté , comme tout à chacun , mais il a eut une très belle vie .

En 2018 , un Truman show , au USA est tout à fais possible , la vie humaine ne coûtant rien , surtout dans un pays soit disant puritain , qui respecte plus l ‘ argent que l ‘ humain . Surtout que cela dix ans que nous nous gavons de grée ou de force des long métrages de plus en plus cher , dont la rentabilité est de plus en plus hasardeuse , les maisons de productions misant leur chemises à chaque sortie mondial , cela ne peu pas durée longtemps sans un cash retentissant .

La télé réalité existe surtout parce que cela ne coûte pas cher , c ‘ est bien pour cela que de TF1 à NRJ12 en diffuse . L ‘ univers de Truman représente le maximum de ce que l ‘ on peu faire dans le genre , en exceptant «  le prix du danger «  , mais la encore , cela est tout à fais possible au USA .

Pour conclure , il faut voir the Truman show , ne serais ce que pour la prestation de Jim Carrey .

Arturia Fairlight CMI V , Arturia Synclavier V et Arturia DX7 V

Le retour de la revanche de sarar et de la Porsche de la synthèse FM

J ‘ ai déjà parler des Fairlight CMI en long et large sur ce blog . Je vous renvois à mes archives pour l ‘ historique de ce sampler . Un peu moins du NED Synclavier . Il précède de peu d ‘ années , un autre synthétiseur iconique : le Yamaha DX7 . Je parlerais en détail du Synclavier et de son émulation un peu plus bas .

J ‘ avais donc parlé des CMI et Synclavier alors que j ‘ étais sous le charme des ROMplers , car c ‘est ce que sais d ‘ UVI : Darklight Iix et the beast . Mais ces ROMplers , cumules avec le temps plus de désavantages que d ‘ avantages , aussi bien au niveau des DRM , que du téléchargement ( ce sont des échantillons , pas des algorithmes et des formes d ‘ ondes , impossibilité de travaillé ses sons . Ces ROMplers ont leurs utilité , pour coloré , donné une couleur vintage à sa compo . Mais les produits UVI , hors Falcon , ne permet pas de faire un vrai travail de création synthétique .
Arturia CMI V : cette fois ci semble la bonne …
L ‘ un des grands débats dans le domaine de la musique au début des années 1980 était le duel NED vs Fairlight . Plus de trente ans après , Arturia , permet de voir des deux coté . La GUI permet de faire ce que l ‘ on veux . Même si on peut faire plein de choses sur Synclavier , j ‘ y reviendrais , le CMI V , avec son manuel ouvert pour l ‘ utilisation .

Le Fairlight CMI , en sus de ces capacité de sampling , est surtout connus dans la communauté pour sa page R qui est un séquenceur embarqué , dont nous avons une version actuel qui exploite au mieux l ‘ instrument . Contrairement a l ‘ UVI Darklight II x , nous avons de vrais moteurs de synthèse et de travaillé sur ces samples libre de droit trouvé sur le net .

Le CMI V permet de faire du layering , ce que ne pouvais pas faire l ‘ instrument d ‘ origine . Le layering est tout sauf accessoire en matière de sound design , car oui un synthétiseur est un outil créatif , pas ce qu ‘ il était avec les synthétiseurs post D 50 / M1 des romplers avec un filtre pour faire joli .

Le CMI V est bien sur parfaitement automatisable dans une DAW , imaginer Zoolook en live via le CMI V …. le filtre bougeant en temps réel .

Arturia Synclavier V : la FM selon Darthmouth Collège
Autre mythe : le Synclavier , monstre de la synthèse FM , qui pouvais échantillonné . La resynthèse est d ‘ ailleurs demandé pour une version 2 . 0 et peux être l ‘ aurons nous … Le Synclavier est à la fois de la synthèse FM de laboratoire et de la pop music .

En lisant le mode d ‘ emploi ( surtout que celui ci , comme pour les CMI V , DX7 V , Matrix 12 V sont très bon ) , j ‘ ai étez surpris d ‘ apprendre que NED n ‘ aurais pus voir le jour sans la concession de la part de Yamaha d ‘ un algorithme FM , mais le génie de NED est d ‘ avoir rajouté le time slice , le son durent plus longtemps , sans joué sur la release

Arturia à développé une GUI digne de ce nom , qui permet à l ‘ artiste de crée . Pour trouvé un travail sur Synclavier , je renvois aux première saisons d ‘ XFiles avec les nappes de Mark Snow . Le premier Synclavier permettait quatre couches sonores , la nous en sommes à huit . Pareille le synthétiseur de Cameron Jones ne modulais qu ‘ avec des sinusoïdale , la nous avons droit en sus aux carrés ,triangles et dents de scie .

Synclavier est un vrai outil de création , je le dit franchement , commencé sur un préset , le travaillé , le retravaillé , rajouté des couches , travaillé cette matière sous Ableton avec Max 4 Live et les autres filtres , vous ouvre d ‘ autre domaine sonore .

Arturia DX7 V : le tueur du Native Instrument FM8
J ‘ ai fait comme tous le monde l ‘ éloge , mérité à l ‘ époque du FM8 . Sauf qu ‘ en installant et jouant deux minutes avec le DX7 V , j ‘ ai désinstallé mon FM8 dans le quart d ‘ heure suivant . Il n ‘ y a pas de concurrence entre le Synclavier V et le DX7 V , ce sont certes des synthétiseurs FM … mais ils interprètent cette technologie de façon très différente , ils sont aussi différent qu ‘ un Moog 55 et un ARP 2600 .

Arturia à réinterprété de fond en comble le DX7 . La je renvois au mode d ‘ emploi de l ‘ instrument . Si vous voulez un DX7 hardware orthodoxe , il y a le Volca FM .

%d blogueurs aiment cette page :